Orange, SFR, Bouygues et Free s’associent pour couvrir la campagne

Date de dernière mise à jour : le 12 octobre 2016 à 15 h 22 min

La campagne est toujours une zone difficile à couvrir pour les opérateurs, et pas pour des raisons techniques : parce qu’il n’y a tout simplement pas assez d’argent à se faire pour justifier des installations. Aussi, les 4 opérateurs français se sont engagés à créer des sites multiopérateurs en France, le deuxième ouvrant le 14 octobre dans les Vosges.

Les opérateurs mobiles sont dans une situation étrange en 2016, alors que le mariage entre Orange et Bouygues Telecom a tout simplement été annulé. Lui qui devait régler les problèmes de nombreux opérateurs du même temps s’est vu être rejeté par Martin Bouygues.

Ce qui ne libère par les 4 acteurs télécoms français de leurs engagements. En 2015, ceux-ci s’étaient rapprochés afin de créer des sites mutualisés pour couvrir efficacement la campagne. Ces promesses ont été tenues au cours de l’été, alors que Viella (Haute Pyrénées) s’est vue devenir le premier site multiopérateur français.

Le 14 octobre, cet effort prend une nouvelle fois son envol puisque le site de Faucompierre, dans les Vosges, sera également ouvert. Son inauguration est organisée à 14h30 par la Fédération Française des Télécoms, représentant les opérateurs français, en présence du ministre de l’aménagement du territoire Jean-Michel Baylet.

Pour rappel, ceux-ci utilisent la technologie RAN Sharing pour permettre la mutualisation de ces installations. Ainsi, tous les opérateurs pourront potentiellement s’installer du côté de Faucompierre, joli petit village au demeurant qui méritait bien une couverture convenable. La technologie RAN sera utilisée sur d’autres sites dans le futur, pour combler les trous dans la couverture réseau française.

Et ce n’est pas trop tôt. En effet, les opérateurs ont toujours été réticents à cette idée avant que l’ARCEP ne l’impose, posant même de lourdes amendes à SFR et Orange il y a peu pour le non-respect de leurs engagements sur le sujet.

Espérons que cette bonne tendance s’accélérera dans le futur. Après tout, les revenus des opérateurs sont proches de se stabiliser désormais, poussant à penser que l’investissement pourrait leur poser moins de problèmes sur 2017.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kevin B.

    C’est tellement positif que j’y crois pas une seconde -_-

  • Thierry Brez

    mutualisez vos réseaux partout en France, et on aurait le meilleur réseau du monde…

  • Philippe Pauporte

    Il serait temps qu’ils s’entendent la dessus. Je pense qu’ils auraient tout à y gagner les uns comme si les autres.