Orange : l’Etat menace de ne plus être actionnaire, l’opérateur s’en moque

Solide sur ses appuis, avec un chiffre d’affaires et des résultats nets en hausse, Orange jouit à l’heure actuelle d’une très bonne situation. Une période plus que confortable pour l’opérateur qui semble à première vue prêt à accepter un potentiel futur désengagement de l’Etat dans son capital (23 %). C’est en tout cas ce qu’a laissé sous-entendre Stéphane Richard, président-directeur général du groupe, lors de son passage dans le « Club de l’économie » ce mercredi 24 mai.

orange cartonne haut debit

Ce n’est un secret pour personne, les gouvernements jouent un rôle majeur et ont une certaine influence quant à l’avenir de certains groupes. Ces derniers détiennent en effet une partie de leur capital et sont par conséquent “responsables” de leur avenir. De quoi se mettre dans une posture dite de « handicap » pour ces entreprises, qui se doivent quelque part de rendre des comptes aux hautes autorités.

Preuve en est avec Orange, l’Etat français participant à hauteur de 23% de son capital soit près d’un quart. Pourcentage qui pourrait bien « évoluer » à en croire les propos du nouveau président, Emmanuel Macron, déclarant que l’opérateur « n’est ni une entreprise du secteur nucléaire ou de la défense, ni une entreprise assurant un service public en monopole ». Ce qui ne semble pas être du goût de certains et notamment du PDG d’Orange, qui ne voit pas une privatisation d’Orange comme quelque chose de pénalisant. Bien au contraire !

Orange n’est pas contre un retrait de l’Etat de son capital

Invité du « Club de l’économie » du Monde ce mercredi 24 mai, Stéphane Richard, président-directeur général du groupe Orange, s’est exprimé au sujet d’un potentiel futur retrait de l’État du capital de l’opérateur. L’intéressé se dit être prêt à faire cavalier seul :

Il est possible que l’Etat compte tenu de la situation, des finances publiques, des besoins d’investissements y compris dans d’autres entreprises soit amené à envisager un désengagement de Orange, total ou partiel, je n’ai pas d’information là dessus, je me borne à regarder les déclarations de campagne y compris celles du président élu qui a envisagé cette possibilité. Je dirais que chez Orange, on se prépare à cette éventualité.

Pour déclarer dans la foulée que Orange possède “toutes les caractéristiques pour pouvoir faire face à cette situation (financièrement) sans aucun problème”. Propos qui font référence à la très bonne situation financière du groupe, témoin entre autre, d’un chiffre d’affaire et de résultats nets en hausse ainsi qu’une dette en baisse de près de 2 milliards d’euros l’an dernier.

Á l’heure où le marché des télécoms ne tourne désormais qu’autour de trois acteurs à savoir Orange, Bouygues Télécom et Free – SFR étant devenu Altice – il est intéressant de voir comment la situation va évoluer. L’Etat pourrait-il tourner le dos à l’entreprise de Mr Richard pour devenir le nouvel actionnaire d’un autre opérateur ? Telle est la grande question à se poser et dont la réponse devrait être donnée très prochainement.

Réagissez à cet article !
  • French Open YouTubers

    Si l’état ce désengage totalement, je donne pas 1ans avant un mariage Orange-Bouygues

    • noble “noblemomo99” momo

      Je pense que tu as raison sauf que bouygues commence a avoir de bons résultats donc peut etre que ce désengagement arrive trop tard ?? ou pas car on a quand meme acces a des forfaits vraiment pas chers

      • French Open YouTubers

        En tout cas si il y a pas mariage, un accord d’aide mutuelle.
        Martin rêve de devenir actionnaire d’Orange.

        • noble “noblemomo99” momo

          quoique qu’il en sois les conditions seront forcément largement différentes de la dernière fois si mariage il y a ^^

    • Fêce Book

      Si l’état ce desangage je donne pas chère d’orange…

      • tabo56

        LOL

      • seb23100

        Au moins ils seront obligés de descendre les prix, ça fera du bien au porte monnaie

      • joe2x

        Et pourquoi donc ? Y compris à l’internationnal qui fait partie des plus gros opérateurs ?

  • itachi

    Si l’état se désengage, faudra penser à récupérer le réseau qui a été financé par le contribuable. Et puis je ne comprends pas cette manie de partir d’entreprises qui rapportent de l’argent et de garder celles qui nous plombent, drôle de logique.

    • tabo56

      Réseau que le groupe a racheté à l’état français suite à la privatisation de l’opérateur et à la demande de l’Union Européenne.

    • joe2x

      Si l’état se désengage, l”état vend ses parts à une entreprises. Ils ne les donnent pas gratos

    • Krayia

      c’est de la poudre de perlinpinpin ce que vous dites :)

  • Unkbody

    Une personne parmi vous arrive t-il à s’inscrire sur Orange/SOSH ?
    Moi j’ai toujours le bug dans le choix de la ville.

    • bobibob

      Fais comme moi, appelles le service client !

  • Adodan

    Je compte quatre acteurs dans les télécom … mais je me trompe peut être …

    • tabo56

      Drôle de manière en effet de compter. Sous prétexte que SFR change de nom il disparaît du milieu des télécoms ? C’est original.

      • Adodan

        oui lol
        France Telecom a aussi changé de nom, on a donc que deux acteurs telecom :D

  • JRC

    C’est une escalade de mots (maux) pour pas grand chose. Si l’Etat quitte Orange, alors l’Etat reprend les dizaines de milliers de fonctionnaires ? Ca va à l’encontre du programme de Macron qui veut justement en supprimer :)

    • tabo56

      Les nouveaux arrivés dans la boite sont-ils salariés comme fonctionnaires ?

      • Quentin Chausson

        Non, et depuis plusieurs année déjà !

        • tabo56

          C’est bien ce qu’il me semblait. Donc au pire, si l’état vend ses parts de l’entreprise, je pense que les salariés les plus anciens embauchés comme fonctionnaire garderaient leur statut et avantages. Pour les autres salariés, ça ne changeraient pas grand chose du coup.

          • JRC

            Seulement les derniers fonctionnaires ont moins de 40ans et surtout il en reste environ 50000.

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            N’importe quoi.

          • Topher

            Non il a raison. Je bosse chez Orange et il reste pas loin de 50 000 fonctionnaires encore.

          • JRC

            Ha bon tu es DRH d’Orange ? Et oui il reste presque 50 000 fonctionnaires chez Orange, désolé mais c’est vrai ! Donc si l’Etat se désengage pourquoi Orange doit la conserver ?

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Parce que tu ne connais rien au statut de ces personnels, ni des délégations et tout ce qui est prévu depuis les années 80 et M. Roulet.

          • joe2x

            Loool, JRC n’a jamais dit qu’il n’y connaissais rien. Il posait la question du pourquoi en mettant un point d’interrogation parce que visiblement à chaque fois tu réponds avec un ou 2 mots sans explications.
            Qui est Monsieur Roulet ? Je n’ai rien trouvé sur Internet

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Le PDG de France Télécom qui a tout modifié pour la préparation de la concurrence et de la privatisation.

          • joe2x

            En effet, je viens de voir sur la page wikipedia de FT :

            1986-1990 : Marcel Roulet
            Avant septembre 1995 : Marcel Roulet, président d’honneur de France Télécom

            Autre information de wikipedia instructive :
            La loi du 2 juillet 1990 transforme l’administration France Télécom en un établissement de droit public, dont Marcel Roulet est le premier Président ; il est dotée d’une personnalité morale distincte de l’État et acquiert une
            indépendance financière. Auparavant, le budget de dépense des Télécommunications était inscrit au sein du budget annexe des PTT voté
            chaque année par l’Assemblée nationale, tandis que les recettes étaient considérées comme des taxes et encaissées par le Trésor public, laissant chaque année un très important excédent à l’État.

            Donc en effet, Marcel Roulet a été le premier PDG de FT dans le début de la privatisation (la fin des PTT) et la vente d’actifs.

            Je ne suis pas donc pas étonné qu’il est mis des battons dans les roues, bcp de conditions lors du passage des PTT à FT

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Bah oui, Wikipedia, source éternelle et intarissable.

            Moi, quand je cherche des infos, je prends de vraies sources. En outre, pour les textes de lois, c’est le Journal Officiel.

            Et il n’a mis aucun bâton dans les roues pour le passage des PTT à FT, bien au contraire.

            Non, vraiment, il faut lire complètement sur des sources sérieuses.

          • alfred

            ah bon ? lol qu’est ce qu’il ne faut pas lire !!!!
            et puis si l’état vend rien ne change, celui-ci reste dans l’entreprise et garde ses avantages. c’est un non sujet

        • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

          Depuis 1986.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple va devoir verser 506 millions de dollars à une université

Suite à de nombreux démêlés judiciaires avec l’organisme qui gère la propriété intellectuelle de l’Université du Wisconsin, Apple vient d’être contraint par les tribunaux de rembourser jusqu’à 50 millions de dollars pour infraction de brevet. De quoi Apple est-il accusé ?

Apple : bientôt des iPhone 100% made in USA, Donald Trump s’en réjouit

Apple, par l’intermédiaire de son PDG Tim Cook, a fait savoir au président américain, Donald Trump, qu’il compte construire trois grandes usines de fabrication aux Etats-Unis. C’est le candidat républicain qui rapporte l’information à la suite d’une interview accordée au Wall Street Journal. Ce qui amène donc à penser que l’iPhone sera bientôt un produit américain à part entière.

e13b7597d57f26632ca9558ba67b3853<<<