Orange dénonce SFR et son plan 100% fibre irréaliste

Dans le cadre d’une interview accordée aux Échos, le PDG d’Orange Stéphane Richard s’est exprimé au sujet du plan 100% fibre de SFR. Selon lui, le projet de l’opérateur de couvrir la totalité du pays en fibre sans subventions publiques d’ici 2022 est totalement utopiste et irréaliste.

sfr vs orange

Au début du mois de juillet 2017, le Premier ministre Edouard Philippe demandait aux opérateurs de trouver un moyen de couvrir la totalité du territoire français en internet très haut débit dès 2022, à savoir 30 Mb/s au minimum. L’objectif du gouvernement est d’éviter « de creuser un fossé entre deux France ». Il est clair qu’à l’heure actuelle, la différence de débit internet entre les grandes villes et les campagnes dans l’hexagone n’est pas digne d’une puissance économique comme la France.

Toutefois, si les intentions d’Edouard Philippe sont louables, il reste à savoir comment parvenir à atteindre cet objectif. Suite à cette demande, SFR a affirmé être en mesure de déployer la fibre optique sur 80% du territoire sans subventions publiques d’ici 2022, et sur l’ensemble du pays en 2025. L’opérateur au carré rouge précise être en train de créer une société dédiée à ce projet, Altice Infrastructures, afin de déployer sa propre infrastructure sur tout le territoire. Selon Michel Paulin, PDG de SFR, cette infrastructure pourra aussi être utilisée par Orange, Bouygues Telecom et Free.

Orange : le projet de SFR n’est « pas très sérieux » selon Stéphane Richard

Bien que prometteur, le pari semble osé, et même un peu trop pour Stéphane Richard, le PDG d’Orange. Dans le cadre d’une interview accordée aux Echos, ce dernier déclare que le projet de SFR n’est tout bonnement pas réaliste. Selon lui, l’investissement nécessaire pour accomplir ce projet se chiffrerait en milliards d’euros. Or, sachant que SFR cumule déjà plusieurs dizaines de milliards d’euros de dettes, un tel projet ne semble « pas très sérieux » au patron d’Orange.

Par ailleurs, Stéphane Richard explique que ce projet d’une nouvelle infrastructure viendrait dupliquer des réseaux déjà en construction, ce qui n’aurait aucun sens. Orange n’est pas le premier à dénoncer le caractère illusoire du plan de SFR. La FIRIP considère aussi que ce projet est impossible à réaliser. D’ailleurs, le 22 septembre 2017, SFR a renvoyé son directeur du déploiement du réseau fibre, Thierry Vanderaspoilden suite à cette promesse.

Quoi qu’il en soit, Stéphane Richard compte bien se plier aux exigences du gouvernement et tout mettre en œuvre pour couvrir l’intégralité du pays dans les temps. Il affirme qu’Orange couvrira toutes les grandes villes dès la moitié de l’année 2018, et les moyennes agglomérations en 2021 au plus tard. Pour y parvenir, l’opérateur historique compte faire appel à l’Etat pour cofinancer les réseaux et utiliser toutes les technologies disponibles. Contrairement à SFR, Orange ne compte pas « remettre en cause le cadre actuel ».

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !