Orange et Bouygues Telecom : « ça avance » et Free pourrait s’inviter au mariage

Maj. le 6 mars 2018 à 15 h 13 min

Il y a quelques jours, les rumeurs d’un rachat de Bouygues Telecom par Orange éclataient au grand jour. Après un démenti de Bouygues Telecom, nous apprenions alors qu’il s’agirait plutôt d’un mariage. Visiblement, le projet avance et tout devrait s’accélérer dès cette semaine. Et Free pourrait bien s’inviter au mariage.

free orange bouygues Telecom mariage

C’était l’une des rumeurs les plus folles de la semaine dernière. Selon Bloomberg, Orange s’apprêtait à racheter Bouygues Telecom. Dès le lendemain de cette annonce, Bouygues Telecom publiait un démenti. Tout le monde pensait alors qu’il s’agissait d’une énième rumeur totalement infondée.

Finalement, pas de fumée sans feu. Orange et Bouygues Telecom sont bien en discussions mais il s’agirait plutôt d’un mariage. Martin Bouygues serait même très favorable à une union avec le leader de la téléphonie mobile. On se retrouverait alors à nouveau avec un marché à 3 opérateurs.

Aujourd’hui, nous apprenons que Free pourrait bien s’inviter au mariage. C’est le JDD qui publie cette information qui semble somme toute logique. D’après le journal, Orange et Bouygues Telecom ont tout intérêt à trouver un accord avec le quatrième opérateur s’il veulent pouvoir mener leur opération à terme.

En effet, le mariage entre Bouygues Telecom et Orange placerait le leader des opérateurs en position archi-dominante. Une situation que l’ARCEP risquerait de ne pas accepter. Si l’autorité des télécoms met son grain de sel dans cette histoire il se pourrait bien que les plans de Bouygues Telecom et d’Orange tombent à l’eau.

Stéphane Richard, PDG d’Orange, a donc tout intérêt à s’entendre avec Xavier Niel pour trouver un accord qui équilibrerait le marché des télécoms. Selon des sources du JDD, « la dynamique est bonne ».

La dynamique est bonne, ça avance (…) Les discussions se poursuivent et doivent entrer dans le dur cette semaine. – Sources du JDD –

Une partie du réseau, des boutiques et des abonnés de Bouygues Telecom pour Free

Pour pouvoir valider définitivement une union, Orange et Bouygues Telecom vont donc devoir faire entre Free dans la partie. Toujours selon les sources du JDD, le quatrième opérateur pourrait bien s’en tirer.

Ainsi, Free pourrait récupérer « une partie du réseau de Bouygues, des boutiques, des abonnés internet et mobile pour plus de 2 milliards d’euros. C’est la somme qu’il avait déjà accepté de débourser en juin lorsque SFR avait tenté de racheter Bouygues Telecom ».

free center bouygues telecom

Cette stratégie permettrait donc à Orange et Bouygues Telecom de sceller leur pacte sans craindre de voir l’ARCEP intervenir pour mettre fin à leur plan. Pour Free c’est une opportunité inespérée pour améliorer de manière considérable la qualité de son réseau et de ses infrastructures.

Car même si le quatrième opérateur est le plus rapide à déployer la 4G, il reste tout de même en retrait par rapport à Bouygues Telecom et Orange. Son réseau de boutiques n’est pas non plus aussi étendu. Et si en plus il peut récupérer une partie des abonnés c’est le jackpot.

Retour à trois opérateurs : « tout le monde a intérêt à cette opération »

Cette semaine les discussions vont se faire plus précises et nous devrions donc voir se dessiner le retour d’un marché des télécoms à trois opérateurs : SFR-Numericable, Orange-Bouygues et Free.

Selon un dirigeant de l’un des quatre opérateurs, « tout le monde a intérêt à cette opération (…) C’est la dernière option pour concentrer le marché à trois acteurs (…) C’est la première fois que Bouygues pousse vraiment une opération, ils veulent entre chez Orange ». Selon ce même dirigeant, Martin Bouygues est très impatient de signer ce contrat de mariage. Il affirme :

[Orange] fait rêver Martin Bouygues, cela lui permet de vendre Bouygues Telecom tout en prenant pied chez le leader.

orange bouygues telecom free

Les abonnés vont-ils en souffrir ? Difficile à dire. Une chose est sûre, que l’on reste à quatre ou que l’on revienne à un marché à trois opérateurs, les prix de ne baisseront plus. Aujourd’hui les opérateurs se battent sur la qualité. La mutualisation et les unions vont permettre d’accélérer le mouvement sur les investissements.

Si à court terme les tarifs ne devraient pas trop bouger pour les consommateurs, à long terme ce retour à trois opérateurs pourrait être néfaste en terme de prix. Et vous que pensez-vous de ce mariage à trois ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !