Oracle réclame 9,3 milliards à Google pour l’utilisation des API Java dans Android

Maj. le 21 mars 2018 à 21 h 56 min

Depuis 2010, la bataille légale entre Oracle et Google fait rage. Le centre de ce conflit : l’utilisation intensive des API Java au sein du système d’exploitation Android. Oracle réclame donc 9,3 milliards de dollars en dommages et intérêts de la poche de Google, qui ripostera bien vite.

Java sur Android

Android est un système d’opération libre, et ce depuis sa création. Ce sont les modifications effectuées aussi bien par Google, pour sa gamme Nexus, que les différents constructeurs pour leurs propres créations qui le rendent « privé » et limité en droits.

Celui-ci est basé sur un noyau Linux et le langage Java, un code de programmation orienté objet créé par deux employés de Sun Microsystems. Par la suite, l’entreprise fut rachetée par Oracle en 2009 qui en a acquis les brevets et créations.

Google contre Oracle pour les API Java

C’est en 2010 qu’Oracle a commencé à en vouloir à Google, qui utilise bon nombre d’API Java au sein de son système d’exploitation sans que l’entreprise ne touche quoi que ce soit. C’est pourquoi elle a attaqué en justice Google pour violation de brevet.

Depuis, l’affaire n’a jamais été close. En effet, Google a gagné une première victoire, la cour ayant reconnu que les API ne pouvaient pas être protégées par le copyright. Mais en 2014, cette décision a été révoquée par la Cour Suprême, et le dossier est donc réexaminé.

C’est pourquoi, pendant ce temps, Google cherche à se désolidariser d’Oracle et ses API en les remplaçant avec l’OpenJDK sur Android N, la version open source de celles-ci. Oracle a quant à lui fait savoir qu’il réclamait 9,3 milliards de dollars de dommages et intérêts à l’entreprise américaine, répartis en 475 millions de dommages pour 8,83 milliards d’intérêts.

Pour ce qui est des versions antérieures à Android N, le développeur revendique l’utilisation en « fair use » des API Java, loi américaine régissant l’utilisation équilibrée de contenus soumis aux droits d’auteur dans le cadre d’une nouvelle transformation (utilisée par exemple par les Youtubers).

Le géant Google aurait les moyens de payer une telle facture, ayant généré pas moins de 31 milliards de revenus grâce à Android et ne cessant de les augmenter. Mais la victoire possible d’Oracle risque bien de bouleverser l’écosystème du système d’exploitation, aussi OpenJDK se doit d’être rapidement implémenté.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !