Opera est à vendre : bientôt la fin du navigateur web ?

Maj. le 5 avril 2016 à 11 h 35 min

Opera Software est à vendre. L’entreprise à l’origine du navigateur Opera, vient d’annoncer qu’elle lançait un processus de cession totale ou partielle. Pourtant l’éditeur affiche des résultats que beaucoup d’entreprises rêveraient d’avoir. Seulement voilà, pour les actionnaires ce n’est pas suffisant. Le navigateur Opera est-il menacé de disparition ?

opera revend fin navigateur

Dans le marché restreint des navigateurs web, on connaît évidemment Internet Explorer, Google Chrome, Mozilla Firefox et désormais Microsoft Edge. Et il y a Opera. Selon les derniers chiffres de NetMarketShare, Opera Mini représente 5,48% des utilisateurs de smartphones et à peine 1,34% des utilisateurs de PC, Mac ou Linux.

Ce navigateur a longtemps réussi à séduire de nombreux utilisateurs, et s’était créé une petit communauté qui lui permettait de voir l’avenir assez sereinement, s’accordant une petite place parmi les géants. Puis, avec Opera 15, l’éditeur s’est tiré une balle dans le pied en n’écoutant pas sa communauté d’utilisateurs qui n’adhérait pas au nouveau format du navigateur.

Une petite partie de cette communauté a fini par abandonner Opera, préférant se tourner vers les concurrents et pour certains vers Vivaldi, un navigateur créé récemment par l’un des fondateurs d’Opera ayant quitté le navire. Mais pas de quoi s’inquiéter puisque finalement Opera compte toujours plus d’utilisateurs malgré tout.

Selon les derniers chiffres publiés par l’éditeur, Opera Software affiche une santé financière tout à fait honorable : 146 millions de dollars de CA au second trimestre, soit +45% par rapport à 2014. Le bénéfice s’élève quant à lui à 29 millions de dollars. Une jolie performance, mais qui est insuffisante pour les actionnaires. Eux tablaient sur 51% de croissance entre 2014 et 2015, 45% c’est trop peu.

fin opera
Au revoir Opera ?

Ces derniers ont donc sévèrement sanctionné l’entreprise qui a vu son action chuter de 12% après une chute déjà colossale de 45% plus tôt cette année. Sous la pression, l’éditeur a annoncé qu’il allait vendre Opera Software. Néanmoins, le norvégien ne sait pas s’il s’agira d’un rachat total ou partiel.

En réponse à l’intérêt stratégique manifesté par un certain nombre de parties à l’égard de l’entreprise, le conseil d’administration a initié un processus d’évaluation et étudie les alternatives stratégiques » – Opera Software –

Qu’est ce que cela veut dire pour le navigateur web ? Peut-il disparaître ? Tout dépend dans quelles mains va tomber l’entreprise. Si un géant comme Google ou Microsoft (qui avait déjà signé un accord avec Opera l’année dernière) venait à saisir cette opportunité, ce serait probablement la fin du navigateur web. Ce serait bien dommage car très honnêtement Opera est un excellent navigateur. En tout cas, à la rédaction certains en sont fans (qui ? moi ?).

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Images change d’interface, découvrez son nouveau design

Google Images aura bientôt une interface avec un tout nouveau design. Google a commencé à déployer celle-ci auprès d’un premier échantillon réduit d’utilisateurs en guise de test et devrait la proposer à tout le monde prochainement. Comme vous allez pouvoir…

Google Images fait passer Donald Trump pour un idiot

Google Images considère Donald Trump comme un idiot. Ou tout du moins, son algorithme estime qu’il est pertinent de proposer des photos de lui lorsqu’on tape la requête « idiot » sur le moteur de recherche. Un résultat qui serait entre autres…

Amazon : des pannes perturbent le Prime Day tout autour du monde

Amazon a rencontré de nombreuses pannes pendant le Prime Day à tel point que certains utilisateurs tout autour du monde n’ont pas pu y accéder. En effet certains d’entre eux ont été confrontés à un message d’erreur « désolé, quelque chose…

5G : les premiers forfaits arrivent en France dès 2020 !

Les premiers forfaits 5G vont débarquer en France à partir de 2020. L’Arcep et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat en charge du numérique, ont communiqué des informations sur le calendrier et la feuille de route de la France pour le réseau du…