OnePlus et Meizu trichent sur les benchmarks, les résultats sont complètement bidons

Comme tous les constructeurs, OnePlus et Meizu jouent le jeu des benchmarks. En effet, pour certains utilisateurs, les performances offertes par un smartphone sont un critère extrêmement important. Le problème, c’est que OnePlus et Meizu n’ont pas hésité à tricher pour fournir des résultats complètement bidons concernant leurs OnePlus 3T et Meizu Pro 6.

oneplus 3t benchmark triche

A chaque sortie de smartphone c’est la même chose. De nombreux utilisateurs attendent avec impatience les benchmarks des derniers produits sortis. Même si aujourd’hui, ces indicateurs de performances n’ont plus vraiment d’utilité, tous les smartphones ou presque étant assez puissants pour répondre aux besoins de 99% des utilisateurs.

Mais puisque certains passionnés sont en attente de ces benchmarks, les constructeurs les donnent. Ainsi, ils utilisent des applications très populaires comme Antutu ou Geekbench par exemple, pour montrer ce que leurs smartphones ont dans le ventre.

Problème : certains constructeurs n’hésitent pas à tricher pour fournir des résultats complètement bidons. C’est ainsi qu’il y a quelques années, Samsung et HTC ont été au coeur d’une polémique sur ce point. Les deux constructeurs avaient mis au point un système qui détectait lorsque les applications de benchmarks étaient lancées. Dès lors, le CPU était boosté pour gonfler les performances.

OnePlus et Meizu trichent, leurs benchmarks sont bidons

Aujourd’hui, ce sont deux autres marques qui se sont faites épingler par le site XDA Developers. En effet, OnePlus et Meizu utilisent le même vieux procédé mis en place par Samsung et HTC il y a quelques années, à savoir booster les performances du CPU lorsque les applications de benchmarks sont lancées.

Ainsi, sur le OnePlus 3T par exemple, XDA Developers a constaté que les performances du Snapdragon 821 n’avaient rien à voir avec celles constatées sur d’autres terminaux. Ainsi, XDA Developers écrit :

Notre rédacteur en chef, Mario Serrafero, a utilisé Qualcomm Trepn et le Snapdragon Performance Visualizer pour déterminer comment Qualcomm augmente la vitesse de calcul du CPU lorsqu’il ouvre des applications, et il a remarqué que certaines applis sur le OnePlus 3T n’étaient pas retombées à leur vitesse normale après leur ouverture.

Après avoir effectué ce constat, XDA Developers a souhaité aller plus loin, pour s’assurer que les applications de benchmarks étaient bien concernées par cette attitude étrange du CPU. Les équipes du site ont donc concentré leur étude sur des applications comme AnTuTu et Geekbench. Ils souhaitaient savoir si OnePlus était bien un tricheur. Et la réponse est oui ! XDA Developers explique :

OnePlus rendait son gouverneur CPU plus agressif, ce qui entraînait une vitesse plancher artificielle sur Geekbench qui n’était pas là avant. Ce plancher n’était pas basé sur le travail du CPU, mais plutôt sur le nom de l’application.

Si OnePlus a été épinglé par XDA Developers pour ses OnePlus 3 et OnePlus 3T, il n’est pas le seul constructeur à avoir triché. Une autre grande marque chinoise a également faussé les résultats de ses smartphones. Il s’agit de Meizu pour les résultats de son Meizu Pro 6.

OnePlus s’explique sur la tricherie

Contacté par XDA Developers, OnePlus s’est exprimé sur la question. L’entreprise a déclaré que cette « fonctionnalité » était intégrée à OxygenOS (la version d’Android de OnePlus) pour accompagner les utilisateurs lorsqu’ils jouent sur leur smartphone ou lorsqu’ils utilisent des applications gourmandes. Par ailleurs, l’entreprise précise que cette pratique sur les applications de benchmarks serait « retirée ». OnePlus répond :

Afin d’offrir aux utilisateurs une meilleure expérience lorsqu’ils utilisent des applications et des jeux nécessitant beaucoup de ressources, en particulier les plus gourmands graphiquement, nous avons mis en place certains mécanismes pour que le processeur tourne de manière plus agressive. Le déclenchement de ce processus pour les applications de benchmarks ne sera pas présent dans les prochains versions d’OxygenOS sur le OnePlus 3 et le OnePlus 3T.

Pourquoi les benchmarks, finalement, on s’en fiche

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le OnePlus 6 Silk White est de nouveau disponible en France

Mise à jour 13/06/2018 : Le OnePlus 6 Silk White est de nouveau disponible en France. En rupture de stock sur le site officiel de la marque depuis une semaine, le smartphone « édition spéciale » a été réapprovisionné. Si vous êtes…