OnePlus 2 : notre prise en main du flagship killer de 2016

Maj. le 14 avril 2016 à 9 h 59 min

Le OnePlus 2 a fait l’objet d’une attente d’un an. Si la firme fondée par Carl Pei et Pete Lau a su marquer les esprits mais aussi le marché avec leur premier smartphone, le OnePlus One, en sera-t-il de même avec ce nouveau venu ? Nous avons eu la chance d’assister à l’une des présentations de ce OnePlus 2, en voici le compte rendu.

  • Récapitulatif technique
OnePlus 2 presentation Paris

En guise de brève piqûre de rappel, repassons ensemble le gros des caractéristiques techniques du smartphone : écran IPS LCD 5,5 pouces Full HD, Snapdragon 810 révisé, 4 Go de RAM LPDDR4, de 16 à 64 Go de stockage interne selon les modèles, caméra dorsale 13 Mégapixels, caméra frontale 5 Mégapixel, stabilisateur d’image OIS, autofocus laser, un port double-SIM, un port USB Type-C, un lecteur d’empreinte digitale ainsi qu’une batterie 3300 mAh.

Introduction

Aujourd’hui 31 juillet se déroulait dans le IIe arrondissement de Paris, un événement attendu par de nombreux adeptes de smartphones et plus particulièrement de la marque OnePlus : la présentation officielle du OnePlus 2, le successeur de celui par qui tout a commencé.

Devant un parterre de journalistes, l’événement s’est fait à l’image du téléphone, tout en sobriété. Non loin d’une table remplie de gift bags attendant les premiers visiteurs publics, quatre modèles de OnePlus 2 attendaient, sagement calés confortablement dans un écrin blanc et rouge, au côté de leur câble USB Type-C.

Après de brèves présentations, nous avons enfin pu nous approcher de la table où reposaient les quatre spécimens. Une fois sortis de leurs boîtes, chacun a pu révéler sa coque amovible faite de matériaux différents : kevlar, aluminium mat, bambou ou encore bois de rose.

Apparence

Tout d’abord l’emballage est de qualité. OnePlus ne déçoit pas et annonce vraisemblablement la couleur en présentant de belles boîtes rouges. Une jolie présentation contenant le smartphone, son câble ainsi que l’adaptateur secteur. Tout ceci ne semble pas pour autant jeter de la poudre au yeux avant le passage au scalpel du véritable produit en question : le smartphone.

OnePlus2 présentation Paris boite ouverte

Dès la prise en main, nous réalisons que nous avons à faire un smartphone de bonne facture. Son châssis en métal décuple d’ailleurs cette sensation de robustesse et de qualité. Les premières manipulations se font, on ausculte le smartphone sous toutes les coutures.

Côté droit, on trouve les boutons d’allumage et de volume puis côté gauche, le fameux Alert Slide. Celui-ci est donc un petit bouton à pousser soit vers le haut soit vers le bas. Trois niveaux sont sélectionnables selon que vous désiriez être averti de tout ce qui se passe (toutes les notifications), que vous souhaitiez être seulement notifié des informations prioritaires (notification prioritaires) ou que vous vouliez être tranquille (aucune notification).

IMG_4967
Tranche droite du OnePlus 2 avec les boutons d’allumage et de volume

IMG_4965
Tranche gauche du OnePlus 2 avec l’Alert Slide

En haut, on retrouve sans surprise la prise Jack 3,5 mm située juste à côté du microphone. En bas se trouve quelque chose de plus intéressant, logé entre deux hauts-parleurs : la fameuse prise USB Type-C. Il s’agit d’un USB Type-C sur base USB 2.0 qui permet comme vous le savez en plus d’un transfert de données plus important, des branchements dans n’importe quel sens. C’était un des premiers centre d’attention pour chacun des invités.

IMG_4966
Tranche inférieure du OnePlus 2 avec la prise USB Type-C au milieu des hauts-parleurs

On déverrouille l’appareil puis l’on va fouiner dans l’Oxygen OS, nouvelle interface développée en remplacement du système Cyanogen qui habillait autrefois la base Android du OnePlus One.

OS

IMG_4964

Ici donc et comme depuis le début, la tendance est à la sobriété. D’un glissement vers la gauche, nous accédons aux applications et services récemment utilisés mais aussi aux contacts souvent appelés.

OnePlus 2 presentation Paris OS

OnePlus a misé sur la personnalisation de l’interface, si bien que vous pouvez vraiment agencer votre interface comme bon vous semble, jusqu’à la sélection des couleurs des icônes et barres de réglages. On retiendra également le fameux Dark Mode qui sera moins agressif à l’œil que le blanc immaculé proposé habituellement et pourrait même peut-être jouer un rôle dans l’économie de batterie.

OnePlus2 présentation OS gauche
La fenêtre Shelf, nouveauté d’OxygenOS

Écran

Il faut dire ce qui est, la luminosité de l’écran LCD 5,5 pouces IPS Full HD est éclatante. Quand bien même on regrettait initialement l’absence d’une dalle Quad-HD, force est de constater que le 1920x1080p s’en tire vraiment bien.

Au bas de l’écran se trouve le bouton « Home » qui en réalité n’est pas un bouton à proprement parler car on ne peut pas appuyer dessus. Il s’agit d’une touche capacitive servant également de lecteur à empreintes digitales. De part et d’autre se trouvent les autres boutons sensitifs classiques.

Les appareils-photo

OnePlus2 presntation Paris APN

Sans grande surprise pour vous qui nous lisez, les appareils-photo ne présentent pas en soi de réelles innovation. Les deux objectifs sont restés inchangés depuis le OnePlus One. 13 Mégapixels au dos et 5 Mégapixels devant. Il faut noter tout de même la présence pour l’appareil dorsal d’un stabilisateur OIS qu’il faudra tester dans de réelles conditions, d’un triple flash LED et d’un autofocus laser pour une mise au point très rapide.

L’atout de ce capteur photo Exmor 13 MP est son ouverture f/2.0. Elle occasionne une taille de pixel assez importante lui permettant de fonctionner même en basse luminosité. Il pourrait capter jusqu’à 30 % de lumière supplémentaire. Facile d’utilisation, l’appareil photo est performant sans être élitiste pour autant.

Processeur

L’arlésienne concerne son SoC. Plus la peine de vous présenter les déboires du SnapDragon 810 et ses histoires de surchauffe. Ici, dans les entrailles du OnePlus 2 se trouve une version revisitée du SD810 présentée comme étrangère à la surchauffe. Ce qui est bien normal vu qu’ils ont abaissé la fréquence de son horloge à 1,8 GHz.

Batterie

Sa batterie 3300 mAh confère au OnePlus 2 une des plus grosses autonomies sur le marché actuel.
Point négatif, elle n’est pas amovible, ce qui peut paraître étonnant étant donné que sa coque l’est.

Autre petit détail qui pourrait faire bondir certains, l’absence du Quick Charge malgré la présence d’un SoC de chez Qualcomm. Peut-être est-ce dû à une volonté d’économiser la batterie, le Quick Charge étant paradoxalement réputé pour influer sur l’autonomie.

Conclusion

Le OnePlus 2 semble à première vue remplir l’entièreté de son cahier des charges. Si le but premier des deux fondateurs était de créer le meilleur smartphone du marché et le vendre le moins cher possible, on pourrait dire qu’ils sont très proches de leur but…mais pas sûr qu’ils l’aient encore véritablement atteint.

Certes, ce smartphone est un bel objet aux finitions de qualité cependant, des absences lui font perdre de tout petits points (on pense notamment à l’absence de NFC…pour le OnePlus 3 ?).

On apprécie également l’interface de l’OS particulièrement facile à prendre en main et agréable pour tout amateur d’ambiances épurées. Sans aucun doute, il s’agit ici d’un des meilleurs smartphones actuels dont le rapport qualité/prix surprend agréablement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Prise en main du Oppo Find X : le smartphone futuriste !

Dévoilé sous la Pyramide du Louvre, le Oppo Find X est le nouveau smartphone haut de gamme choisi par la marque pour son entrée en France. Sa particularité : son écran sans aucune bordure. Nous avons eu la chance de le prendre en main. Découvrez nos premières impressions.

OnePlus 6 unboxing et prise en main : wahou !

Le OnePlus 6 est officiel et nous avons eu la chance de le découvrir en avant-première. Avant de vous livrer un test complet, nous partageons avec vous nos premières impressions dans un unboxing et une prise en main réalisée quelques…