Objets connectés : vous n’en avez pas encore ? Vous finirez par céder

Maj. le 21 février 2017 à 14 h 28 min

Les objets connectés semblent être l’avenir des nouvelles technologies, après l’apparition des montres connectées, le secteur a explosé. Biberon, serrure, bracelet, montre, lunette, pastille…etc connectés, ça ne s’arrête plus. Le cabinet d’analyse GfK nous a fait le bilan de l’année 2014 sur ce sujet et nous prédit un avenir plutôt radieux pour les objets connectés.

les objets connectés en France

En France, le marché des biens technologiques a stagné durant cette dernière année 2014, il a même reculé. On est en effet passé de 15,5 milliards générés en 2013 à « seulement » 15,1 milliards en 2014, soit un recul de 2,5%. Une tendance due à la saturation de certains marchés comme celui des tablettes qui ne parvient pas à rebondir, les PC sont aussi sur une pente douce.

Les objets connectés comme on l’entend aujourd’hui est un secteur trop jeune pour faire la différence, GfK pense que 2015 sera le début du règne de ces objets. Effectivement, les objets connectés sont un secteur potentiellement porteur de croissance. Selon GfK ce serait même « Un marché potentiel colossal« , ceci explique pourquoi tant d’entreprises décident de s’y mettre.

Cette première année des objets connectés n’a pas été décevante pour autant, ce sont près de 640000 montres connectées en tous genres qui se sont vendues en 2014, un total représentant 90 millions d’euros. Plus précisément, c’est les montres de sports électroniques en première place avec 250000 unités vendues, viennent ensuite les traqueurs d’activité à 200000 et pour finir, les montres connectées à 190000 ventes.

Ce sont les chiffres français uniquement, si on prend l’exemple de nos voisins allemands et anglais, ces derniers ont acheté 4 fois plus de traqueurs d’activités que de montres connectées, une différence bien plus importante que chez nous. Les envies diffèrent dans chaque pays, en France on privilégie l’apparence du produit, en Asie plutôt les fonctionnalités et aux États-Unis c’est plutôt les objets liés à la santé.

Une bonne année pour les objets connectés

Mais les objets connectés doivent faire leur nid dans un secteur déjà bien chargé qui fait des victimes. En effet, si l’on regarde le compte rendu fait par GfK sur les 5 premières années de commercialisation de chaque appareil, on retrouve logiquement les smartphones en première place avec 25 millions d’unités vendues entre 2007 et 2011 et la tablette est en deuxième place, suivent ensuite les écrans plats et le baladeur Mp3.

Dans le domaine, certains secteurs en particulier ont du mal à retrouver la courbe positive, le secteur le plus touché est l’informatique. Les ventes de PC portables sont en constante baisse et en 2014 c’est -7% de ventes du secteur. Les tablettes restent stables au niveau des ventes avec +1% de progression, mais leur valeur chute de près de 11%.

C’est une baisse de 340 millions d’euros qu’a subie le secteur IT au complet (PC et périphériques) sur cette année 2014 suivie de près par l’électronique grand public qui a chuté de 180 millions d’euros. Les smartphones quant à eux n’arrêtent pas leur progression avec plus d’un milliard de smartphones Android écoulés dans le monde en 2014, et une hausse de 340 millions d’euros du chiffre d’affaires pour la France.  Les objets connectés arriveront-ils à rester durablement sur le marché ?

A lire également : Guide d’achat des meilleures montres connectées de 2014

les tablettes toujours en deuxième position

C’est en tout cas ce que pense le cabinet d’analyse GfK qui prédit un avenir en pleine croissance pour les objets connectés dans nos contrées. Le cabinet prévoit en effet un nombre d’objets connectés qui va tripler pour cette année 2015 en passant à 1,8 million de produits « wearables » vendus. Une augmentation colossale qui se ferait principalement grâce aux montres connectées ainsi qu’aux traqueurs d’activités.

Au-delà de ces wearables, l’univers des objets connectés ne s’arrête pas là. Selon GfK, 2015 sera « l’an I de la maison intelligente », la France étant en avance sur son temps avec un bon nombre de startups faisant partie du milieu avec Withings, Netatmo, SevenHugs, Awox…etc. Enfin pour le moment tout n’est pas rose puisque 1 utilisateur sur 3 abandonnerait son objet connecté au bout de 6 mois.

prévisions pour l'avenir des objets connectés

Selon GfK les objets connectés n’ont pas fini de se répandre et on finirait même par en acheter près de 400 millions par an dans les années à venir. Un total de 2 milliards d’objets connectés sera vendu entre 2015 et 2020 si les prédictions du cabinet d’analyse sont vraies. On finirait alors avec plus de 30 objets connectés par foyer en 2020, pensez-vous qu’on arrivera jusque-là ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Faille : Google Home et Chromecast vous espionnent, un correctif arrive !

Le Google Home est victime d’une importante faille de sécurité facilement exploitable qui permet à n’importe qui de localiser l’enceinte connectée et leurs possesseurs. Il est possible de calculer leur emplacement précisément à partir des réseaux WiFi disponibles à proximité….