La Nvidia Shield TV de 2017 reste la même qu’en 2015, et c’est parfait comme ça

Lors du CES 2017, Nvidia a profité de sa conférence pour dévoiler sa nouvelle version de la Shield TV. Une conférence qui n’était pas sans innovations, à ceci près qu’elles n’étaient pas hardware : l’appareil reste le même que le modèle sorti en 2015. Certains bondissent de joie quand beaucoup sont déçus par cette annonce, jugée peu innovante. Voici pourquoi la situation est parfaite ainsi.

Nvidia Shield TV 2017

Le CES 2017 bat son plein cette semaine, le salon étant désormais ouvert pour quiconque voudrait arpenter la salle à la recherche des meilleures innovations. L’ADN de celui-ci fait toutefois qu’il est porté bien plus sur les TV et la domotique que les smartphones.

Ce qui ne l’empêche pas bien évidemment d’annoncer des produits en lien avec l’écosystème Android. La conférence Nvidia d’hier matin a ainsi profité du lieu pour dévoiler la nouvelle Nvidia Shield de 2017.

Une annonce qui en a enthousiasmé beaucoup, mais a aussi laissé circonspect de nombreux lecteurs. Celle-ci manquerait d’innovation, et ne serait au final qu’un produit barbant. Mais dans le contexte actuel, il semble pourtant qu’il s’agisse de la meilleure solution pour Nvidia. Expliquons.

La Shield TV 2017 revient 2 ans en arrière

Nvidia Shield TV 2015

Le fondeur devenu constructeur a annoncé cette nouvelle version en grande pompe, mettant en avant ses capacités 4K et HDR avant toute chose. La manette de la Shield a également subi une bonne cure d’amincissement bienvenue, alors que son pack de base comprend désormais la télécommande d’office.

C’est bien beau tout ça, et très plaisant à l’oreille d’entendre des mots aussi doux que “4K HDR”, mais ce qu’omet de préciser le constructeur est que le premier modèle de Shield, sorti en 2015, proposait déjà exactement cela.

Lorsque l’on commence à comparer les fiches techniques du premier et du dernier modèle, on se rend alors bien vite compte qu’il s’agit finalement de l’exact-même modèle, qui n’a subi aucun changement. Même l’esthétique de la box Android TV n’a pas une seule seconde été retouchée.

Tout semble n’a pas avoir changé d’un iota, le processeur est toujours le Tegra X1, les connectiques sont les mêmes… bref, Nvidia a tout simplement annoncé une ressortie en grande pompe d’un produit vieux de 2 ans.

Quelques différences sont toutefois à noter. La nouvelle Shield TV est 40% plus petite que le précédent modèle, tandis que la manette se connecte désormais en Bluetooth et devient compatible PC et smartphone du même temps. La nouvelle télécommande écoute également en permanence pour pouvoir être utilisée en conjonction avec Google Assistant.

La Shield Pro est totalement inchangée, conservant même le châssis du précédent modèle. C’est fondamentalement tout, ce qui ne semble pas justifier un tel engouement de la part de Nvidia.

Les innovations sont logicielles

Molotov Shield TV

Les véritables innovations présentées par Nvidia lors de cette conférence ont en vérité toutes été logicielles. On notera tout d’abord l’arrivée de l’application Amazon Prime Vidéo, service de VOD sorti en France il y a peu qui fait enfin ses premiers pas sur Android TV grâce au programme Shield.

Il y a fort à parier que cette application sera préinstallée d’office pour justifier cette exclusivité temporaire, au même titre par ailleurs de l’application Steam qui permettra d’utiliser le produit comme un Steam Link vendu par Valve afin de jouer à ses jeux sur son téléviseur en streaming local.

Une fonctionnalité qui existait déjà auparavant, mais était limitée aux possesseurs de carte graphique GeForce. L’apparition de cette application Steam veut simplement dire que tous les ordinateurs seront désormais compatibles, même ceux n’utilisant qu’une chipset graphique intégrée pour jouer à des jeux peu gourmands.

La branche française nous a également fait une belle surprise en annonçant la sortie de la version Android TV de Molotov TV exclusivement sur Shield TV. Un partenariat que l’on subodore également temporaire, mais qui renforce l’intérêt de la plateforme.

Le service de cloud gaming GeForce Now semble lui aussi passer à l’étape supérieure puisqu’il permettra prochainement le streaming de jeu en 4K HDR. L’évolution a été démontrée sur PC et Mac avec Rise of the Tomb Raider, mais il serait étonnant que la Shield TV n’en profite pas également.

Petite communauté deviendra grande

nvidia shield interface android tv

On peut alors se demander si Nvidia n’aurait pas pris le parti de tout simplement réserver toutes ces bonnes choses aux nouveaux acheteurs, laissant les possesseurs actuels de Shield TV décider de renouveler ou non et se refaire quelques sous sur leur dos au passage.

Ce n’est définitivement pas le cas, bien au contraire : la mise à jour Android 7.0 Nougat, les exclusivités logicielles et tout le reste des fonctionnalités présentées par le constructeur sortira également sur le modèle de 2015 le 16 janvier, soit la date de sortie du nouvel appareil.

Evidemment, la nouvelle manette et la nouvelle télécommande seront également compatibles avec le précédent modèle. En somme, rien ne change… et pour le mieux !

Il faut reconnaître que la communauté Android TV, et particulièrement Shield TV, reste en marge. La qualité du produit ne fait aucun doute, mais ses vertus n’ont pas encore véritablement conquis le grand public. Avec cette nouvelle version, si proche de l’ancienne, le but de Nvidia n’est pas d’innover mais d’asseoir son produit comme la meilleure solution Android TV.

Le prix d’être en avance sur son temps

Xiaomi Mi box

Et qu’on se le dise : depuis sa sortie en 2015, il n’y a pas eu un seul modèle capable de rivaliser avec la Shield TV, qui dès sa sortie supportait absolument tout ce que le marché avait en tête pour les 2 ans à venir. Arrivé en 2017, peut-on vraiment dire que l’on avait besoin d’une Shield TV supportant la 8K par exemple ?

Les contenus 4K ne sont pas même encore là, une situation analogue à la sortie du produit en 2015. Son SoC Tegra X1 peine encore à afficher la moindre goutte de sueur sur les contenus proposés en 2017. La légèreté de l’OS Android TV ne vient pas combler une seule seconde les 3go de RAM de l’appareil.

Bref, la Nvidia Shield TV sortie en 2015 était en avance sur son temps. Cette ressortie en 2017 la fait convenir à son temps, alors que le grand public comprend désormais l’avantage des abonnements Netflix et consorts face à la télévision traditionnelle.

C’est d’autant plus vrai que les générations ayant grandis directement dans l’ère du numérique commencent à accéder à l’emploi, personnes qui seront celles investissant dans ce type de produit dans le futur. Les ventes d’appareils Shield TV ou autres ne peuvent qu’aller en augmentant, ce dont la marque a probablement conscience.

Renouveler la Shield TV n’a pas pour intérêt d’innover, mais de rester présent sur un marché dont le potentiel n’est pas à prouver. C’est un pari sur l’avenir que Nvidia a déjà rempli avec la version 2015, et n’abandonne pas avec cette nouvelle version.

Google doit être plus réactif

Android TV PiP

Qui plus est, avancer que Nvidia n’a pas innové peut vite être vu comme un non-sens. Sa puce Tegra X1 intégrera la Nintendo Switch, prochaine console de Nintendo, tant sa puissance n’est pas à démontrer. Les plus grands problèmes de sa précédente Shield ne sont pas inhérents à un manque d’innovation de sa part, mais aux limitations de son système.

Le plus grand problème d’Android TV est Android TV. L’OS encore jeune ne bénéficie pas du support que pourrait lui donner Google, mettant énormément de temps à intégrer des fonctionnalités qui pourtant semblent évidentes pour les médias.

On pensera notamment au picture-in-picture, que de nombreux appareils intègrent depuis des années déjà alors qu’il aura fallu attendre Android 7.0 Nougat pour le voir apparaître sur l’OS dédié aux téléviseurs. La présence d’un seul compte Google obligatoire l’empêche également d’être un véritable produit au centre d’un foyer numérique.

Tout cela changera avec la prochaine mise à jour de la Shield TV, qui intégrera par ailleurs Google Assistant (aux US pour le moment puisque non traduit en français) pour améliorer ses capacités de reconnaissance vocale et de recherche sur le système.

Le futur est un service et non un bien

nvidia Shield TV applications

Il appartient à Google avant toute chose de combler les griefs que la plateforme subit. En soi, Nvidia n’a fait que rajouter encore et encore des fonctionnalités attendues par ceux l’utilisant, et améliorer les services qu’il voit comme le futur de sa marque.

On peut effectivement argumenter que le constructeur n’innove pas, mais c’est passer à côté des améliorations logicielles qu’il offre. Or, il devient absurde de se contenter de regarder le matériel en 2017 pour juger d’une innovation.

Le marché entier se recentre sur le service. Windows 10 est devenu gratuit quand les français de Shadow prouvent que nous n’avons pas besoin d’investir des milliers d’euros pour profiter d’un ordinateur surpuissant à domicile.

Et sur cela, Nvidia et son service GeForce Now ont fait partie des pionniers. La nouvelle Shield TV représente le meilleur du streaming local, intégrant un serveur Plex et le Steam Link désormais.

Sur la consommation de médias, il est également l’un des rares à bénéficier des meilleurs services actuels, et les fournir dans leur meilleure forme comme Netflix en 4K HDR.

En somme, Nvidia a fait le meilleur choix possible pour sa Shield TV cette année : continuer de construire sa base d’utilisateurs, sans aliéner ceux étant déjà convaincus par sa plateforme, pour pousser toujours plus haut et plus loin ses services.

Innover pour innover n’aurait servi à rien dans ce contexte transitionnel, et l’entreprise a eu la sagacité de le reconnaître et réunir en un appareil unique les offres les plus importantes pour le futur de la consommation numérique.

Témoignage : la Nvidia Shield TV est la meilleure chose qui soit arrivée à mon salon

Réagissez à cet article !
  • jtom29

    La mise à jour Android 7 Nougat concernera-t-elle également la tablette Shield ? Merci.

  • sds

    ce n est pas la meme du tout !
    Elle est plus petite ,perd le micro sd ,la micro usb ,le port ir ,la prise casque et l aluminium sur sa telecommande…
    Y a que la manette qui est mieux…

  • Tchernoland

    Grosse déception.

  • Adodan

    exclusivité du nouveau soc pour la Nintendo Switch …

  • Laurent Gantier

    On voit bien que des accords avec Nintendo sont passés par là. Ils ont sans doute préféré réserver leur nouveau Soc à la Switch, sachant que la force commerciale de vente du japonais est bien supérieure à la leur. Donc il valait mieux éviter de les froisser avec un produit concurrent qui ferait trop d’ombre. Mais ça ne les empêche pas de mettre le paquet sur le logiciel pour compenser.

  • darkseether

    est ce que cette version lit les .iso 3d ? je n’arrive pas à trouver l’infromation

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
330b56701c09c5b50c939e714916bd11ffffffffffffffffffffffffffffffff