Nvidia intente un procès à Samsung et se retrouve coupable

Maj. le 23 février 2018 à 10 h 43 min

Dans le domaine de la technologie, les procès concernant les brevets sont légions ; tellement courants qu’ils en deviennent lassants. Cependant, cette dernière histoire impliquant Nvidia et Samsung est suffisamment originale pour que nous vous en faisions part.

nvidia tegra 5

Cette affaire met donc en scène Samsung (ainsi que Qualcomm) face à Nvidia. En 2014, ce dernier a intenté un procès envers le coréen et l’américain fournisseur de microprocesseurs, les accusant d’avoir trop louché sur trois de ses brevets déposés et protégés. Seulement voilà, c’était sans imaginer que Samsung répliquerait du tac au tac en attaquant à son tour Nvidia, affirmant que la société derrière la SHIELD Tablet n’était pas véritablement blanche comme neige non plus.

L’accusation de la firme coréenne portait également sur trois de ses brevets, arguant qu’ils avaient eux aussi été repris par Nvidia. Ce retournement de situation a pour le coup porté ses fruits, Nvidia ayant été déclaré coupable. La définition pure et dure de l’arroseur arrosé.

Sans entrer dans les détails fastidieux, Nvidia estimait que les puces graphiques des SoC Exynos et Qualcomm violait un de ces brevets. Pourtant, la Commission du Commerce International n’est pas allée dans le sens de la plainte. Au contraire même puisque la Commission a été jusqu’à déclarer que des trois brevets originellement mentionnés,  deux n’étaient en aucun cas enfreints  et le troisième était invalide. En d’autres termes, la plainte de Nvidia a été rejetée.

Pendant ce temps, Samsung a décidé de jouer le même jeu en attaquant Nvidia à propos de certains anciens brevets, il faut dire qu’avec Apple celui-ci est à bonne école. La Commission a jugé que Nvidia était en tort et enfreignait un des dossiers déposés concernant la mise en mémoire tampon de la mémoire SRAM, un BUS partagé accompagné d’un sous-système de mémoires incluant des données tampon. En résumé, un domaine assez spécifique et complexe.

Toujours est-il que Nvidia doit très certainement se mordre les doigts d’avoir osé s’attaquer à Samsung. La société espère certainement que la Commission procède à la révision de son jugement d’ici quelques mois. La firme coréenne a quant à elle demandé le bannissement des produits Nvidia sur le marché américain, bien que cela soit très peu applicable. La situation devrait trouver un arrangement à coup de millions de dollars cela dit, le terrain d’entente risque de prendre plusieurs années avant d’être aménageable.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Trottinette électrique : où a-t-on le droit de rouler, voici les règles

La trottinette électrique est dans le viseur de la ministre des Transports Elizabeth Borne qui a annoncé vendredi 21 septembre 2018 son intention d’interdire sa circulation sur les trottoirs. Malgré un développement rapide, les règles encadrant l’usage de la trottinette…