Nvidia intente un procès à Samsung et se retrouve coupable

Dans le domaine de la technologie, les procès concernant les brevets sont légions ; tellement courants qu’ils en deviennent lassants. Cependant, cette dernière histoire impliquant Nvidia et Samsung est suffisamment originale pour que nous vous en faisions part.

Cette affaire met donc en scène Samsung (ainsi que Qualcomm) face à Nvidia. En 2014, ce dernier a intenté un procès envers le coréen et l’américain fournisseur de microprocesseurs, les accusant d’avoir trop louché sur trois de ses brevets déposés et protégés. Seulement voilà, c’était sans imaginer que Samsung répliquerait du tac au tac en attaquant à son tour Nvidia, affirmant que la société derrière la SHIELD Tablet n’était pas véritablement blanche comme neige non plus.

L’accusation de la firme coréenne portait également sur trois de ses brevets, arguant qu’ils avaient eux aussi été repris par Nvidia. Ce retournement de situation a pour le coup porté ses fruits, Nvidia ayant été déclaré coupable. La définition pure et dure de l’arroseur arrosé.

Sans entrer dans les détails fastidieux, Nvidia estimait que les puces graphiques des SoC Exynos et Qualcomm violait un de ces brevets. Pourtant, la Commission du Commerce International n’est pas allée dans le sens de la plainte. Au contraire même puisque la Commission a été jusqu’à déclarer que des trois brevets originellement mentionnés,  deux n’étaient en aucun cas enfreints  et le troisième était invalide. En d’autres termes, la plainte de Nvidia a été rejetée.

Pendant ce temps, Samsung a décidé de jouer le même jeu en attaquant Nvidia à propos de certains anciens brevets, il faut dire qu’avec Apple celui-ci est à bonne école. La Commission a jugé que Nvidia était en tort et enfreignait un des dossiers déposés concernant la mise en mémoire tampon de la mémoire SRAM, un BUS partagé accompagné d’un sous-système de mémoires incluant des données tampon. En résumé, un domaine assez spécifique et complexe.

Toujours est-il que Nvidia doit très certainement se mordre les doigts d’avoir osé s’attaquer à Samsung. La société espère certainement que la Commission procède à la révision de son jugement d’ici quelques mois. La firme coréenne a quant à elle demandé le bannissement des produits Nvidia sur le marché américain, bien que cela soit très peu applicable. La situation devrait trouver un arrangement à coup de millions de dollars cela dit, le terrain d’entente risque de prendre plusieurs années avant d’être aménageable.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Richard

    Argent, oh cher argent… Ils se battent pour récupérer les millions pour des broutilles, alors qu’ils en ont déjà assez…

    • Raiden

      Bouygues fait 25% de son CA sur des affaires de justice…

    • Camarade Staline

      triste monde capitaliste camarade Richard

  • Flo974

    Bien fait.

    • Camarade Staline

      Pour la peine je propose qu’on mettent les Nvidia shield a la disposition de tout le monde !

  • French Epic Gaming

    Samsung que ça à foutre -_-
    Au lieu de nous faire des vrais tablettes , ils éliminent les concurent.
    NVIDIA ont eux ont moins un service iréprochable sur Android (maj régulière , plan de reprise mondial de ces appareil dû à un défaut avec la batterie….).
    Samsung , ont attend toujours les maj et le plan de reprise ils ne l’aurait jamais fait.
    Alors avent d’accuser les autres , Samsung devrai avoir un service digne de se nom.
    Après si la violation de brevet est vrai , tent mieux pour eux.

    Commentaire d’un ex utilisateur de Galaxy Tab.
    À l’heure actuelle , j’ai une Memo Pad 10″ de chez ASUS.

    • ouiss-ks

      Bah en même temps la c’est un peu Nvidia qui l’a cherché…

    • Vlad

      T’as essayé de lire l’article au moins?

      • Slaughter

        Il a même essayé d’écrire. Si si…

      • French Epic Gaming

        Oui.
        NVIDIA attaque , Samsung réplique , Samsung gagne.
        Avec Samsung et Apple , s’est procès sur procès.
        Apple vs Samsung ils sont concurent direct , mais Samsung et NVIDIA à par les tablettes , rien.
        La victoire de Samsung ne me gène pas , s’est la possible interdiction des produits NVIDIA sur le sol américain , dont de bonnes tablettes contrairement à celles de Samsung.
        S’est fort dommage de voir le vendeur numéro 1 s’attaquer à une marque qui répond à un besoin spécifique.

        • rodolphe20

          Pour ton information, Nvidia est avant tout un fabriquant de processeurs et cartes graphiques ainsi que de chipsets. Pourquoi tu ne parles que de tablette ?
          Du moment ou les deux sont des fabricants de processeurs et que c’est sur ce domaine qu’ils s’attaquent, ils sont concurrents directs, ton exemple est mauvais.
          Et puis si Nvidia a voulu s’attaquer au numéro 1 comme tu dis et se fait écraser à son propre jeu, qu’elle en assume les conséquences. C’est comme ça que ça marche et pas autrement.

        • Joan ls

          Qu’est ce qu’on se marre à lire ici ! Nvidia est né de la destruction de son concurrent originel qu’il a intentionnellement et littéralement anéanti à coups de procès pourris pour s’accaparer son quasi monopole. Qu’ils s’en prennent plein la face quand ils refont surface de cette manière ça en réjouira beaucoup au plus haut point.

    • Razbull

      Que ça a foutre? Tu as lu l’article au moins? T’as raison Samsung aurait dû simplement dire « Bien tenté les gars! »