Numericable : le câblo-opérateur serait sous le coup d’un contrôle fiscal !

Maj. le 13 mars 2015 à 15 h 46 min

Numericable va t-il au devant de sérieux ennuis ? Cela n’est pas impossible. Le câblo-opérateur a récemment fait la une des journaux puisqu’après avoir été tour à tour favori puis outsider, Numericable a été choisi par Vivendi pour le rachat de SFR. Alors que la marque Numericable serait vouée à disparaitre au profit de SFR, d’autres soucis, nettement plus importants, ont fait surface. En effet, Numericable serait déjà sous le coup d’un contrôle fiscal !

numericable controle fiscal

Si l’on en croit l’Express, Numericable aurait reçu une demande de redressement fiscal à hauteur de 36,3 millions d’euros, une somme qui « représente la TVA impayée par le câblo-opérateur entre 2006 et 2010 ainsi que des charges de prestations de services contestées » selon le journal. Un redressement fiscal dont aurait été notifié le cablo-opérateur dès le 17 février, soit quelques jours après ses premiers contacts avec Vivendi.

Cette somme de 36,3 millions d’euros peut paraitre dérisoire face aux 11,75 milliards d’euros dépensés pour le rachat de SFR. Cependant, si l’on compare cette somme au résultat net de la firme en 2013, 65 millions d’euros, le rapport est tout autre. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a déclaré ceci sur les ondes d’Europe 1 :

Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre, et lui-même est résident suisse ! Il va falloir que M. Drahi rapatrie l’ensemble de ses possessions, biens, à Paris, en France. Nous avons des questions fiscales à lui poser !

Selon BFM TV, Patrick Drahi serait donc lui aussi concerné par une enquête concernant sa situation fiscale. Patrick Drahi, patron d’Altice, a par ailleurs fait savoir qu’il investirait plusieurs milliards d’euros en France mais que sa fortune personnelle resterait en Suisse. Si les négociations entre Altice et Vivendi devraient déboucher à un accord effectif d’ici trois semaines, Arnaud Montebourg estime que rien n’est encore fait. Partagez votre avis à travers les commentaires. Le rachat de SFR par Numericable est-il en péril ?

Via

Réagissez à cet article !
  • Suddoku

    Très curieux ce contrôle fiscal au moment ou Numericable est sur le point d’ acquérir SFR !
    Une petite vengeance bien mesquine ???

    • Kevin.J

      complot selon toi ?

  • Zippo

    Wow, ça craint pour Numericable !

  • Gmfbruno

    Montebourg est un bouffon ! Drahi investi en France c’est bien le principal et SFR payera beaucoup d’impôt. Qu’il soit résident suisse n’est pas un délit ! Montebourg n’y comprends rien et il est responsable de la perte de milliers d’emplois en France à cause de sa politique délirante

    • Kevin.J

      tu penses que la transaction entre SFR et Numericable est en péril ?

      • Gmfbruno

        Bien sur que non Montebourg n’a aucun pouvoir, c’est une affaire commercial tout à fait normale

        • Kevin.J

          c’est noté ; )

  • canto84

    Moi il m’inquiète ce type: son manque de patriotisme, son engagement très sioniste laisse augurer que les bénéfices engrangé en France n’y resteront pas bien longtemps…??! :-(

    http://www.challenges.fr/high-tech/20140314.CHA1585/sfr-sera-t-il-vendu-a-un-actionnaire-qui-a-renonce-a-etre-francais.html

    La censure sévirait-elle sur Phonandroid aussi…?? :-(

  • FrakingSeb

    C’est à cause de gens comme M. Drahi que les « classe moyenne » françaises paye plus d’impôt !

    Mais il est plus facile, moins dangereux de taper sur les chômeurs et les RSAistes, c’est-à-dire sur les plus faibles d’entre nous que sur des gens puissants.

    J’entends certains parler de liberté. La liberté raisonnable ne consiste-t-elle pas à pouvoir faire tous ce qui ne nuit pas à autrui ? Ne nuit-on pas aux autres lorsqu’on use de sa fortune pour se placer au dessus des lois pour ne pas participer au financement du bien public dont on profite par ailleurs ? N’est-ce pas justement parse-qu’une minorité de privilégies ne payaient pas d’impôts que les états généraux se sont rebellées contre le roi il y a un peu plus de deux siècles ?

    L’autre discours amusant à entendre est « il donne du travail », comme s’il s’agissait d’un acte de générosité. Pourtant, si on loue la force de travail d’autres personnes, ce n’est pas par bonté d’âme, mais bien par nécessité.

    Ce genre de discours abscons où l’on utilise des mots pour désigner des notion qui leur sont opposées n’est pas sans rappeler la Novelangue du roman de Georges Orwell , 1984.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange : après la banque, l’opérateur veut vous vendre de l’électricité !

Orange se voit bien comme un fournisseur d’électricité en France après avoir lancé des services bancaires. La stratégie de diversification continue. Les consommateurs pourront avoir recours aux services d’Orange pour le fixe, mobile, la banque et le courant électrique. D’ailleurs ce secteur n’est pas étranger à la firme française qui est présente dans de nombreux pays.