La NSA est capable d’écouter 100% des conversations d’un pays entier !

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 13 h 55 min

Décidément, plus on en apprend sur le scandale de surveillance de masse exercée par la NSA, plus on est effrayé. On savait notamment que la NSA interceptait 200 millions de SMS par jour ou encore que la NSA n’avait besoin que de 8 secondes pour infecter votre ordinateur. Cette fois, le Washington Post nous révèle que la NSA est tout simplement capable d’enregistrer 100% des conversations d’un pays et ce, pendant un mois.

« La NSA a mis au point un système de surveillance capable d’enregistrer 100% des conversations téléphoniques d’un pays étranger »

Edward Snowden nous avait prévenu, les prochaines révélations émanants des documents fournies par l’ex employé de la NSA seraient d’une toute autre ampleur. Selon les journalistes à l’origine de la révélation : « la NSA a mis au point un système de surveillance capable d’enregistrer 100% des conversations téléphoniques d’un pays étranger, lui permettant de réécouter ces conversations jusqu’à un mois après l’enregistrement ». Autant vous le dire tout de suite, la NSA ne se prive pas pour le faire.

Ce programme, baptisé Mystic, a pris une autre dimension avec l’arrivée d’un autre programme, Retro, un outil permettant de remonter dans le temps pour retrouver différentes conversations. Des millions, voire milliards d’entre elles ont été enregistrées et étaient remplacées au fur et à mesure par les plus récentes. Seuls 1% des enregistrements auraient été écoutés par les agents de la NSA mais devant l’ampleur des écoutes, cela constitue malgré tout un nombre conséquent.

Si l’on sait qu’un pays tout entier peut être écouté, le Washington Post précise que, à la demande des autorités américaines, certains éléments n’ont pas été évoqués afin d’éviter l’identification du pays en question. Lorsque l’on se réfère au budget du renseignement américain, on apprend que les conversations de cinq à six pays auraient été totalement ou partiellement collectés par la NSA.

Contrairement à ce qu’avait annoncé le gouvernement américain et Barack Obama : « Les Etats-Unis n’espionnent pas les gens ordinaires qui ne menaçent pas la sécurité nationale », affirmant que ces écoutes étaient ciblées, la réalité est toute autre. Un porte-parole de l’administration américaine a quant à lui tenté de se justifier en expliquant que certaines menaces étaient « souvent cachées dans le vaste et complexe ensemble des communications mondiales « A l’heure où l’affaire Buisson-Sarkozy fait la une des journaux, ces révélations ne font rien d’autre que d’entâcher la confiance du grand public en son gouvernement.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Hervé

    Pu***n ça fait froid ds le dos, de quoi devenir parano..

    • Kevin.J

      je suis on ne peut plus d’accord !

  • sausalito

    Budget colossal aussi pour payer des nabots inutiles au nom de la schizophrénie US.

  • Denis Alexandre

    Depuis quand faut les croire? :-/