Ces nouveaux disques peuvent stocker 360 To de données jusqu’à la fin des temps

Les chercheurs de l’Université de Southampton, et en particulier ceux de l’Optical Resarch Center, ont annoncé mardi qu’ils avaient mis au point une technique pour enregistrer des données sur 5 dimensions et les garder intactes pendant des milliards d’années.

La méthode grave les données sur un disque à température stable en utilisant des gravures avec un laser femtoseconde. Le moyen de stockage peut atteindre jusqu’à 360 TB par disque, peut supporter des températures allant jusqu’à 1000°C et peut survivre à 13,8 milliards d’années sans se dégrader.

Pendant que certains constructeurs comme Apple et Google croient aux 16 Go de données, cela amène une réflexion intéressante, mais alors comment fonctionne cette technologie si prometteuse ?

Chaque fichier est constitué de trois couches de points qui sont à l’échelle du nanomètre. Les côtés de ces points, ainsi que leur position dans l’espace classique en 3 dimensions, constituent leurs 5 dimensions. Ces points changent la concentration de la lumière qui voyage ainsi à travers le disque.

L’équipe de Southampton a montré cette technologie initialement en 2013, mais à cette époque, la technologie n’était pas assez évoluée et leurs capacités en terme de stockage n’étaient que de 300 ko.

Imaginez maintenant que cette capacité de 360 To soit disponible sur les stockages amovibles que nous connaissons aujourd’hui. Le problème du manque de place n’existerait plus. Pour information, sachez que la dernière microSD annoncée de Samsung est de 128 Go.

Dans les 3 années qui ont suivi depuis la première démonstration, ils ont essentiellement perfectionné la technique d’enregistrement et ont ainsi stocké l’entière Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, Opticks de Newton, la Grande Charte anglaise ou encore la Bible du Roi Jacques qui est une Bible traduite en anglais.

Le professeur Peter Kazansky s’exprime dans un communiqué où il affiche un contentement non dissimulé sur ce qui est pour lui une grande avancée :

C’est effrayant de penser que nous avons créé de la technologie qui nous permettra de préserver des documents et de l’information, et les stocker afin que plusieurs dizaines de générations y ait accès. Cette technologie peut mettre en lieu sûr la dernière preuve de notre civilisation, tout ce que nous avons appris ne sera pas oublié.

Cette technologie promet donc beaucoup pour le futur, dites-nous ce qu’elle vous inspire. Le fait de savoir que notre connaissance est archivée en sécurité est tout de même une bonne chose pour les générations futures.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • surf2fr

    Pour info Sandisk commercialise des microSD de 200Go. Soit environ 180Go de données disponibles. J’en ai une et c’est top.

    • Soli

      Un… Biscuit ?

  • victorius

    Et si le disque casse lol la civilisation sera perdue à jamais la meilleur mémoire est celle transmise homme à homme.

    • Athelstan

      Encore faut t’il qu’il y’ait des hommes ^^

      • Tony Fiant

        Aucune utilité, et puis, nous aussi, nous ne sommes que de l’information, un agencement donné de particules ayant telles propriétés à tel instant, juste de l’info quoi

    • Tony Fiant

      Heu, tu as déjà essayé le coup classique du bouche à oreille entre vingt personnes qui se murmure une longue phrase un par un, quand tu écoutes ce qu’a compris le dernier par rapport au discours initial, ça fait peur ! Dégradation, interprétation, extrapolation à chaque transmission, il nous faut une base intangible même si elle comporte quelques erreurs, elle restera une base

  • fred

    A la sortie des cd et dvd on nous promettait 1 siècle de durée de vie,les meilleurs tiendront 20 ans au mieux,sans dégradation donc……….

    • sachouba

      Quelle horreur ! Si ça se trouve, ces disques ne fonctionneront qu’un milliard d’année… ^^

      • fred

        Ou juste 10 ans ;))

  • Arès

    Excellent! Il suffit de qq disques pour stocker toute notre connaissance actuelle il suffit de créer d’autres disques pour que les générations futures puissent elles aussi graver leur propre connaissance.
    En plus comme il faut peu de disque au regard du nombre de disque dur en 2 To pour stocker toutes nos connaissances et que chaque disque occupe un volume bien moindre chacun peut copier à volonté toutes les connaissances de l’homme.

    • Tony Fiant

      Le problème est de savoir où s’arrête la connaissance. Pas simple en fait car si on creuse, on arrive inévitablement au niveau de chaque individu, en fait de toutes les personnes, on ne devrait pas oublier aussi le reste des formes de vie, et à tous les âges.

  • CELTICJRB

    Dans 13,8 milliards d’années, il y aura bien longtemps que la terre n’existera plus, engloutie qu’elle sera par le soleil.
    Préparez la crème solaire, elle pourra servir…

    • Tony Fiant

      On sera morts avant car le soleil lui aussi tourne autour du centre galactique et il nous emmène dans une zone à forts rayonnements (un des bras principaux de la voie lactée) dans 10 millions d’années soit 500 fois plus tôt que la fin du soleil !
      Et pendant ce temps là, sur Terre : ouais l’iPhone 248 est plus performant que le bien nommé Galaxy 248S

  • Flopoul

    L’avantage certain, c’est la réduction de la taille des data centers, et leur consommation du coup.
    Ça pourrait être pas mal

  • Dom Villin

    Je vais en prendre 2 svp….

  • Comme dans les films de SF.

  • Gwenzy

    Sauf que comme tout support de stockage amovible, on va leperdre comme la vieille clé usb de 4Go ou la micro-sd xD

    • Tony Fiant

      Une annonce sur le bon coin : cherche connaissance de toute l’humanité sur support de 10 giga-années. Prix à débattre.

  • Tony Fiant

    heu, il ne faudrait pas penser d’abord à changer de planète car dans 5 milliards d’années, le soleil va se faire vieux et, ah oui, ce même soleil va atteindre, par sa rotation autour du centre galactique, une autre zone de la voie lactée bien plus riche en rayonnements dans 10 millions d’années (oups, l’échéance accélère) sans parler des particules de l’atmosphère qui s’ échappe petit à petit dans l’espace. Je ne parle pas des géocroiseurs ou des supervolcans.
    Il nous faut donc trouver non pas une autre planète dans le coin mais un système solaire situé au bas mot à plusieurs centaines d’années lumière. On a du boulot !!!
    Et puis, ce truc de 2016 sera dépassé en 2025 quand on aura trouvé un stockage de 500 gigabilliions d’années, là, ce sera l’âge de l’univers qui nous posera problème quel que soit le scénario final dépendant de la valeur de la constante cosmologique.

    • Nailek

      T’en as trop pris, gros

      • Young Wiz

        C’est sylvain Durif (dieu cosmique) sous un pseudo caché enfaite x’)

        • Tony Fiant

          Idem : tu n’as qu’à te renseigner et tu sauras, question de culture et pas celle des stupéfiants. C’est juste de l’astronomie et de la cosmologie,
          et oui, on peut aussi connaitre ce domaine, il est vrai que sur le foot,
          je suis un gros nul.

      • Tony Fiant

        Hé le petit, tu n’as qu’à te renseigner et tu sauras, question de culture… et pas celle des stupéfiants. C’est juste de l’astronomie et de la cosmologie, et oui, on peut aussi connaitre ce domaine, il est vrai que sur le foot, je suis un gros nul

    • Flo974

      Il ne faudra pas attendre 5 milliards d’années pour que le l’homme puisse se déplacer dans un autre système solaire je te rassure, d’ici un peu plus de 5000 ans ce sera déjà fait…

      • Tony Fiant

        L’étoile la plus proche, Alpha du Centaure est à 4 AL soit 40 000 000 000 000 de kms et il faudra chercher bien plus loin car il y a le risque, peu connu mais bien connu des astronomes, de notre déplacement autour du centre de la galaxie.
        Dans 10 millions d’années, cela va rayonner dur !
        Aujourd’hui, pour atteindre donc Alpha, il nous faudrait 40 000 ans environ si on se base grossièrement sur les sondes actuelles, même temps pour dire « bien arrivé » et encore même temps pour répondre « ok », alors si le 1er système habitable est disons à 1000 AL, on a pas mal de boulot.
        Donc, hormis une hypothétique utilisation d’un trou de ver, possible mais pas prouvé, cela va être dur vu sa taille et sa durée de vie, rien à avoir avec le film Interstellar.
        Bon, on refait un point en 7016 !

      • Toff Curwen

        On n’arrivera pas jusque là… 20 ans de réserves de cuivre maximum, peut être 30 ans d’aluminium, 50 d’uranium… Et 15 ans de pétrole ? Sans parler du réchauffement climatique, avec pipo 21 qui n’empêchera nullement un beau +2 degrés qui feront que, d’ici 50 ans maxi, l’humanité regressera au mieux, et s’éteindra au pire. Famine, extinction des écosystèmes, réchauffement global et dérèglement climatique massif au programme. Perso je pense que nous n’arriverons même pas jusque là : d’ici quelques années maximum la civilisation actuelle s’éteindra d’elle même, la pression sur les ressources et les nombreux déséquilibres sont largement insoutenables. Le pire, c’est que c’est déjà connu et théorisé par de nombreux scientifiques. Mais les gens font les autruches et sillusionnent… Lisez Pablo Servigne par exemple (comment tout peut s’effondrer) . Ces auteurs sont tout ce qu’il y a de plus sérieux…. Malheureusement.

  • Waouh super ça, on attend les avancées sur les autonomies

  • Insomnia

    Reste a savoir si cette technologie peut remplacer les clefs usb ou disque dur sans surcout et surtout pouvoir l’ajouter sur n’importe quel hardware.

  • G

    C’est la bible du film « The Book of Eli » c’est sympa.

  • Jean Ry’guol

    j’avais besoin d’un jeton pour faire mes courses ;)

  • Matthieu

    Ca a l’air très très intéressant dit comme ça, mais qu’en est-il de la vitesse de lecture / écriture des données et quelles solutions devront être mises en place afin de les intégrer dans la vie courante ?