Nos smartphones plus puissants que la PS4 et la Xbox One dès 2017

Maj. le 12 février 2018 à 18 h 20 min

Une déclaration forte mais pas dénuée de sens : à l’occasion de la conférence Casual Connect à Amsterdam, ARM a déclaré ses ambitions concernant les prochaines puces graphiques que l’on retrouvera dans nos téléphones dès 2017.

progression-graphisme-smartphones-xbox-one-ps4

Selon Nizar Romdam, directeur de l’écosystème ARM qui fournit la majorité des SoC de nos smartphones, les puces que l’entreprise sont en train de créer en partenariat avec Nvidia, Samsung ou encore Texas Instrument sont en passe de rattraper la PS4 et la Xbox One.

Plus précisément, la puissance graphique délivrée par les nouvelles générations de SoC sera équivalente à la PS4 et la Xbox One dès 2017. Une déclaration de puissance qui n’est pas pour autant une déclaration de guerre.

En effet, même si le jeu mobile a explosé en France en 2015, il est bien loin de concerner la même population. Les joueurs mobiles consomment bien plus occasionnellement, et le form factor des smartphones poussant l’écran tactile comme unique périphérique de contrôle de l’action limitent les ambitions des plus gros éditeurs de jeux actuels (Electronic Arts, Ubisoft, Activision-Blizzard).

Mais Romdan voit plus loin et déclare : « Notre vision est que la réalité virtuelle sur mobile pourrait être le type d’utilisation qui débloquera le potentiel du mobile pour les hardcore gamers. Pour une fois, les mobiles sont équivalents aux PC et aux consoles en terme d’expérience. »

Et on aurait véritablement envie de le croire, l’industrie montrant déjà énormément de potentiel comme avec la Nvidia Shield TV qui est capable, grâce au SoC Tegra X1, de faire tourner Metal Gear Rising Revengeance (un jeu PS3 / Xbox 360) sans grande perte de performance.

Le directeur de l’écosystème ARM prévient toutefois : « Nous n’aurons pas la même puissance de calcul. Et l’autonomie des batteries est un problème. Mais c’est la même expérience utilisateur. Ca pourrait changer la donne pour le jeu mobile. »

C’est là le problème derrière le jeu mobile : bien que l’adaptation de jeux PC anciens sous Android fonctionne sans soucis, une expérience graphiquement équivalente aux consoles et PC modernes ne donnera pas nécessairement la même profondeur de gameplay.

L’évolution de ce segment des smartphones reste toutefois particulièrement intéressante : la diversité des formats pourrait voir naître et gagner en popularité une plateforme hybride entre console portable et téléphone qui aurait le potentiel de révolutionner les deux industries d’un même mouvement.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !