Nintendo Switch : un prix inférieur à 250 euros selon le Nikkei

Maj. le 2 février 2017 à 15 h 12 min

Le journal japonais Nikkei a toujours été le mieux informé autour des actualités de Nintendo, à tel point que la firme est obligée de nier ses révélations… qui se révèlent tout de même vraies au bout du compte. Celui-ci annonce désormais que la Nintendo Switch, prochaine console hybride du géant japonais, serait vendue à un prix inférieur à 250 euros.

Nintendo Switch

Ces dernières années, Nintendo n’est pas forcément dans la meilleure des formes. Sa 3DS cartonne au Japon mais reste bien loin des records de son précédent modèle, quand la Wii U a été un four monumental que seules quelques fans hardcore continuent d’aimer.

2017 pourrait toutefois être l’année du retour en grâce du constructeur japonais. Après un petit teasing fin 2016, il s’apprête enfin à officiellement dévoiler la Nintendo Switch le 13 février à 5 heures du matin (heure française), sa nouvelle console hybride entre salon et tablette.

Toutes les informations autour de celle-ci ne seront révélées lors de cet événement, mais beaucoup supposent que son prix sera compris entre 250 et 300€. Le journal japonais Nikkei, toujours bien informé sur la question, avance toutefois l’inverse.

En effet, selon ses prédictions, la console serait vendue à 25000 yens au Japon, soit l’équivalent de 203€ environ par chez nous. La conversion directe n’étant naturellement jamais respectée, on peut toutefois s’attendre à un prix bien inférieur à 250€.

On attendra naturellement quelques jours encore afin d’en avoir le coeur net, mais il s’agirait là d’une très bonne nouvelle. Nous aurons également confirmation de sa fiche technique le 13 janvier, nous permettant d’établir sa puissance brute.

Evidemment, ceci n’est qu’un détail face à ce que l’on attend le plus de la console et de Nintendo : des jeux ! Et le constructeur devrait nous gâter de ce côté puisqu’un nouveau Mario et le nouveau Zelda sont déjà confirmés pour la console, même si ce dernier pourrait finalement arriver en retard en Europe.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les jeux vidéo ne sont pas assez chers assure un analyste

Un analyste de banque déclare que les jeux vidéo ne coûtent pas assez chers par rapport à la quantité de divertissement qu’ils apportent. Il se dit favorable à ce que les éditeurs augmentent les prix de leurs jeux et qu’ils intègrent des systèmes de microtransactions.

d279b4d5465e6e8e412215bf3051193dJJJ