Netflix : la chronologie des médias en France est responsable du piratage

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 12 h 06 min

Le Festival de Cannes c’est le tapis rouge, les paillettes, les stars en veux-tu en voilà, les films d’auteur mêlés aux blockbusters. Mais le Festival de Cannes, c’est aussi pour beaucoup l’occasion de faire une sortie médiatique remarquée.

Cette année, c’est le directeur des programmes de Netflix qui n’a pas hésité à lâcher une bombe. Il a ouvertement critiqué la chronologie des médias en France en dénonçant une réglementation responsable du piratage.

netflix chronologie medias france responsable piratage

Ted Sarandos, le Directeur des programmes chez Netflix, avait des comptes à régler durant le Festival de Cannes. Alors que le service de VOD a débarqué en Septembre dernier en France, il ne connaît pas le succès fulgurant tant attendu à cause notamment de la réglementation française de la chronologie des médias. Cette loi, oblige les services de VOD à attendre trois ans avant de pouvoir proposer un film sorti en salles.

La chronologie des médias, en France, favorise le piratage. Devoir attendre trois ans pour que les gens puissent voir un film comme ils le souhaitent encourage cette pratique. – Ted Sarandos, Directeur des Programmes chez Netflix –

Ted Sarandos s’est donc exprimé sur la question lors du festival et a tout bonnement déclaré que la réglementation française “n’est bonne pour personne”, pire, qu’elle “ne protège pas le cinéma” mais favorise le piratage.

Un discours qui a été soutenu par plusieurs grandes figures du cinéma. Parmi eux, l’éminent Harvey Weinstein, producteur des célèbres “Pulp Fiction”, “The Artist” ou encore “Le Discours d’un Roi”.

Selon lui, Netflix est “visionnaire” grâce à sa capacité à créer de nouveaux marchés mondiaux sur des produits comme les documentaires ou les films en VO par exemple. Et à Ted Sarandos d’ajouter :

Rien de ce que nous faisons n’est censé aller à l’encontre des salles de cinéma. Je veux offrir le choix aux consommateurs.

Via

Réagissez à cet article !
  • Jonathan Simon

    Et il n’a pas tord…
    Et on le voie clairement avec pop-corn time (ou un truc du genre), je connais pas mal d’abonné Netflix qui ont été voir la bas car il n’y avais pas les dernières saison de leurs série ou autre à cause justement de cette loi, d’ailleurs ils ne la connaissent pas et croient que les gars de chez Netflix sont juste des abrutis…

    • joe2x

      Je ne suis pas sur qu’il ait raison.
      Est ce que Netflix a autant de succès qu’au US. Je pense nottamment aux Pays Bas et en Angleterre.
      Quand j’étais aux Pays Bas, c’était tout autant pourri au niveau catalogue et il y a un lecteur ici qui a eu le meme echo pour l’angleterre.

      Bref, cela l’arrange bien Netflix de trouver comme excuse la réglementation francaise mais alors pourquoi chez nos voisins c’est aussi pourri.

      Il faut toujours faire une comparaison avec nos voisins pour donner une opinoin

    • P@B

      La chronologie des médias n’a rien à voir avec la diffusion des saisons de séries, elle traite majoritairement de l’ordre diffusion ciné/diffusion télé/sortie VOD/sortie DVD. La diffusion des “saisons manquantes” n’a aucun rapport avec ce sujet, le problème de Netlix sur ce point c’est juste que ce sont leurs concurrents qui ont les droits d’exclusivité.

  • FMDatL

    Il a parfaitement raison. J’avoue qu’il m’arrive parfois (voire souvent) de télécharger des films ou de les regarder sur PopcornTime mais généralement c’est soit parce que j’ai raté le film au cinéma (pas eu le temps ou l’occasion d’y aller) soit parce que je n’étais pas certain d’aimer le film (et mettre 12€ pour un navet, non merci). Je suis abonné à Netflix et, en passant par un VPN, j’accède au catalogue américain et ça me va très bien. La chronologie des médias plombe les catalogues français (et européens quand les pays ont mis en place une politique similaire à la France) et ce fait ne concerne d’ailleurs pas que Netflix mais tous les services de (S)VOD.

    • joe2x

      Tu as essayé netflix des Pays Bas (il y a beaucoup de version en anglais chez nos amis hollandais, donc pas de souci) ou en Angleterre avec ton VPN pour comparer avec d’autres pays et ainsi tirer une conclusion que c’est uniquement la merde en France sur Netflix?

  • Lequidam

    Comment lui donner tort?

  • Ophi

    perso depuis que j’ai Netflix je regarde plus la TV , pour ce qu’il y à comme merdes …. la au moins je regarde ce que je veux quand je veux et pas que les séries pourris proposé pour le grand public, ma TV n’est même pas configurée pour capter les chaines. mais les lois de merde qui sont corrigés 20 ans après c’est courant chez nous

    • guest.

      Tu as tout compris ;)
      À part touche pas à mon poste, et parfois le foot, je ne regarde presque plus la télé, surtout avec les 15 minutes de pubs qu’on doit se taper entre deux partie de chaque film…

      • Ophi

        3 pubs dans un films de 1h30 c’est abusé

        • joe2x

          ca depend des chaines parce que sur certaine il y en a presque pas.

  • Florian Charpentier

    Entièrement d’accord avec lui ….Je ne vais pas attendre 3 ans pour voir un film et comme j’ai horreur des salles de cinéma……du coup streaming à fond la caisse……quel dommage de payer un abonnement canal+ canalsat et netflix pour finalement se rabattre sur de l’offre illégale ….c’est bien la France…….rien ne va dans le bon sens….. :(

    • P@B

      L’abonnement Canal+ permet de voir le film 10 mois après la sortie en salles, contre 36 pour Netflix. Avant ça, il est possible de voir un film en DVD ou en VOD (sans abonnement) 4 mois après la sortie en salle. L’excuse “j’ai horreur des salles de cinéma” ne tient donc pas !
      Au final, Netflix chouine d’avoir les films après tout le monde, pendant que le spectateur lui, peut profiter d’un film comme il le souhaite 4 mois après la sortie en salles.

  • sam

    Il a tout résumer la france est trop refractaire

  • Il a raison, qu’il y est un délai, ça peu ce comprendre mais 3 ans c’est beaucoup trop. Maintenant les films sortent en Blu Ray et DVD 4 mois après leur fin de diffusion au cinéma, il y a cas avoir un délai de 4 mois supplémentaire, ça sera déjà bien, voir même 6 mois de plus, mais il y aura beaucoup moins de piratage et beaucoup plus d’abonnement à Netfix ou Canal Play.

    Après c’est sur il ne faut pas aussi avoir 15 concurrents sur ce secteur car quand on voit Orange qui veut proposer une offre voir peut être d’autres, ça va séparer les exclus. Il y a tout de même peu de chance qu’un majorité prennent plusieurs abonnement, la plupart vont ce contenté d’un seul, donc une concurrence à 2 ou 3 sera une limite pour avoir un catalogue conséquent chez chacun.

  • P@B

    C’est toujours aussi beau (et peu constructif) le marketing à la Netflix. N’en déplaise à la plupart des commentaires, il a complètement tort. C’est l’évolution mal maitrisée d’internet qui est responsable du piratage, pas le chronologie des médias. Netflix et son catalogue super cheap en France (on a l’impression qu’il y a plus de trucs intéressants sur OCS et CanalPlay, c’est dire) ne résoudra rien, le téléchargement c’est gratuit, c’est plus souple, on évite les sous-titres “professionnels” potentiellement plus moisis que les amateurs, et on peut stocker les vídéos pour ne pas être soumis à un éventuel retrait des vidéos par le provider. Le “responsable” du téléchargement, c’est uniquement le législateur. Encore une fois, Netflix fait juste semblant de révolutionner le monde, ça rapporte largement plus d’argent que de faire vraiment bouger les choses !

    • Amane Matsuo

      Sauf que si le catalogue français est si pauvre c’est notamment à cause de la réglementation, qui empêche la sortie des nouveautés, et les force donc à payer des licences pour des choses déjà un peu datées…
      Donc en fait si, il a raison le gars, ça n’aide pas.

  • François Kalife

    2035 : Imaginez un monde où un réalisateur (français ou autre) va
    proposer son projet à Canaplay ou Netflix, et que ceux-ci peuvent le
    produire avec confort financier et qualité. Le milieu du cinéma
    cartonne. La télé est morte, la génération qui la regardait aussi (et
    les politiques qui font ces lois pourries par la même occasion). Seul
    souci, aujourd’hui on est en 2016, et tout ce petit monde est encore là.
    Il suffit juste de patienter ;-)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Assistant : votre smartphone est-il compatible ?

Google Assistant est enfin en cours de déploiement dans l’hexagone. Le nouveau concurrent des Amazon Alexa, Apple Siri et autres Microsoft Cortana vient se faire une place sur de nombreux smartphones Android et iOS. Heureusement, de très nombreux smartphones sont compatibles….

5be3beb36bc642e863cd99344d95fd131111111111111111111111111111111