Netflix approche les 100 millions d’utilisateurs, mais il déçoit

Maj. le 30 mai 2018 à 21 h 04 min

Netflix vient d’annoncer ses résultats pour le premier trimestre 2017. S’il s’approche du seuil symbolique des 100 millions d’utilisateurs, le service déçoit. Le recrutement de nouveaux abonnés a été plus lent que prévu, les objectifs annoncés ne sont pas atteints.

netflix 100 millions utilisateurs

Netflix vient d’annoncer ses résultats pour le premier trimestre 2017. Si le service de VOD affiche d’excellents résultats, il déçoit tout de même les actionnaires puisqu’il n’a pas atteint les objectifs annoncés au trimestre précédent. Néanmoins, la performance est remarquable puisque la barre des 100 millions d’utilisateurs devrait être franchie.

Netflix : 100 millions d’utilisateurs dès ce week-end

Fin mars, Netflix revendiquait 98,75 millions d’utilisateurs dont 50,85 millions aux Etats-Unis. Il devrait même dépasser la barre des 100 millions dès ce week-end, « un accomplissement important » selon le directeur général Reed Hastings.

En trois mois, l’entreprise a a gagné 4,95 millions d’abonnés dont 3,53 millions à l’international. Une très bonne performance pour le SVOD mais une déception pour les actionnaires qui s’attendaient à mieux. En effet, Netflix visait une augmentation de 5,20 millions d’utilisateurs sur cette période.

Ce ralentissement devrait se poursuivre au cours du deuxième trimestre. Netflix parie cette fois sur 3,20 millions d’abonnés en plus. Le directeur général de l’entreprise se félicite de ces performances et explique que son « contenu fonctionne ».

Du contenu qui coûte cher à Netflix mais qui n’a pas empêché l’entreprise de dégager un bénéfice net de 178 millions de dollars au premier trimestre pour un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars (+35%). Le bénéfice est six fois plus important que celui enregistré l’année dernière pour la même période. Netflix s’est même permis de dégager un petit bénéfice de 43 millions de dollars à l’international, une première.

Mais Reed Hastings prévient : les contenus coûtent chers et les investissements dans les nouveaux pays ont également un impact financier important sur les résultats de l’entreprise. Mais Netflix a assuré qu’il continuerait sur ce cap. Pas question de se diversifier comme l’a fait Amazon en obtenant les droits de la Ligue professionnelle de football américain, la NFL.

D’ailleurs, la concurrence croissante n’entame pas le moral de Reed Hastings. Il explique que Netflix propose une formule unique et en pariant sur des contenus originaux de qualité. Et de conclure :

Nous estimons que nous pouvons gager davantage de spectateurs et les rendre plus satisfaits en dépensant cet argent dans des films et des séries télévisées.

Quant à Youtube TV tout juste lancé, c’est une formule différente explique Netflix, pas une concurrence directe. Reed Hastings explique :

Youtube TV n’a pas beaucoup d’impact sur nous car Netflix est largement complémentaire des forfaits de télévision payante.

La suite au prochain épisode.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : top 10 des meilleures séries du catalogue

Voici notre top des meilleures séries Netflix ! Si vous venez de vous abonner au service de VOD, ou si vous vous apprêtez à tomber à court d’épisodes de votre série fétiche, on vous a concocté un top 10 des meilleures…