MWC 2016 : Avast pirate l’aéroport de Barcelone pour promouvoir son application

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 42 min

Avast Software, l’éditeur de solutions Antivirus et sécurité pour appareils mobiles et PC nous révèle dans un communiqué de presse paru hier les résultats d’une expérience grandeur nature visant à démontrer l’imprudence des mobinautes lorsqu’il est question de se connecter via les réseaux Wi-Fi publics.

Le dispositif a été mis en place le week-end précédant le Mobile World Congress, à quelques encablures du stand d’accréditation de ce dernier et ce au sein même de l’aéroport de Barcelone. Ainsi, c’est un point Hotspot Wi-Fi mis en place par Avast qui a fait office de « cheval de Troie ».

Parmi les différents noms de réseaux Wi-Fi proposés, figuraient « Starbucks », « Airport_Free_Wifi_ARENA » ou bien encore « MWC Free WiFi ». Des dénominations non choisies au hasard laissant présager aux passagers fraîchement débarqués venu assister à l’évènement que ces réseaux Wi-Fi avaient été spécialement mis en place pour eux.

Beaucoup sont tombés dans le panneau, certains inconsciemment puisque leur appareil se connectait automatiquement au réseau, d’autres attirés par une connexion gratuite et qui n’avaient certainement pas envie de débourser une fortune en frais de Roaming, qui rappelons-le seront supprimés dès 2017.

L’équipe des chercheurs d’Avast nous dévoile des chiffres qui font froid dans le dos : en l’espace de quatre heures seulement ce sont 8 millions de paquets de données qui ont été échangés sur un panel de 2000 personnes « piégées ». Voici les informations qui en découlent :

  •     50,1 % ont un appareil Apple, 43,4 % possède un appareil Android, et 6,5 % ont un Windows Phone
  •     61,7 % ont cherché des informations sur Google ou ont consulté leurs emails sur Gmail
  •     14,9 % ont consulté Yahoo
  •     2 % se sont connectés à Spotify
  •     52,3 % ont l’application Facebook installée, 2,4 % ont Twitter
  •     1 % utilisent des applications de rencontres (Tinder ou Badoo)

Dans 63.5 % des cas, Avast a aussi pu découvrir l’identité des appareils et celle de leurs utilisateurs. Ces résultats démontrent bien que l’utilisation des réseaux Wi-Fi publics est une réelle menace à notre vie privée.

Bien entendu, par souci de politique de sécurité et de confidentialité les données collectées pour les besoins de l’expérience n’ont par la suite pas été stockées. Pour Gagan Singh, président de la division mobile d’Avast, le constat est sans appel :

Nombreux sont ceux qui reconnaissent que surfer sur des réseaux Wi-Fi ouverts n’est pas sécurisé. Pourtant, la plupart de ces mêmes personnes ne savent pas que leurs appareils sont susceptibles de se connecter automatiquement à un réseau Wi-Fi, sauf s’ils ont vérifié et revu leurs paramètres.

Au delà de cette opération de sensibilisation, l’entreprise Tchèque présente sur le salon du MWC en plus de faire un peu de pédagogie, fait la promotion de son produit « Avast SecureLine VPN ». Une application VPN disponible sur le Google Play Store et sur le Apple App Store qui a pour but de crypter via un pont VPN les données échangées lors d’une connexion Wi-Fi non sécurisée.

Il se pourrait bien que cette dernière rencontre un franc succès, sachant que 66% des Français risquent un vol d’identité à cause des réseaux WiFi non sécurisés ! Et vous, utilisez-vous souvent les réseaux Wi-Fi gratuits ?

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • jejemc

    Ah ba bravo belle exemple lol

  • Batman

    Très bonne stratégie marketing de la part d’Avast

  • Anyone

    Ce qui me choque « Facebook: 52% », « Twitter: 2.4% » ?!

    • alexxfr

      App pré-installée

    • Atlas

      15% sur yahoo c’est ce qui me choque

  • pheuzy

    55% était syrien!! :))

  • so

    Mdr j’ai tester leurs vpn j’ai vite desinstaller l’application quel horreur le débit est horrible et les prix trop cher pour la qualité

    • Rien ne vaut une petite promo, par-ci par-là :D

  • Atlas

    Au passage cette etude montre comment les gens qui prennent l’avion et donc ont en moyenne plus d’argent ont plus d’iPhones.
    En effet le pourcentage d’iPhones dans la population espagnole est loin d’être de 50%.