Mises à jour Android : Google toujours à la ramasse, loin derrière Apple et son iOS

Maj. le 9 février 2017 à 17 h 12 min

Début janvier, Google annonçait qu’Android 7.0 Nougat était présent 0,7% des smartphones et tablettes sous son OS tandis qu’iOS 10 équipe désormais 76% des terminaux mobiles d’Apple. Il jouit ainsi d’un taux d’adoption 100 fois supérieur à celui de son rival. Comment un tel écart est-il possible ? La fragmentation d’Android est-elle vraiment le seul facteur ? 

mises a jour android ios

Android, un OS ultra fragmenté

Près de cinq mois après sa sortie, le taux d’adoption d’Android Nougat est toujours inférieur à 1% et la version de l’OS qui domine le marché n’est autre qu’Android Lollipop qui aura mis plus de deux ans pour s’inviter sur 33,4% du parc. C’est deux fois moins qu’iOS 10 quatre mois après sa sortie. A ce niveau là, les deux OS ne sont bien sûr par comparables car si Apple maîtrise à la fois la partie matérielle et logicielle de ses smartphones, Google ne maîtrise ces deux aspects que sur ses propres appareils.

Android fragmentation

Cette fragmentation est donc imputable, en grande partie, à l’immense variété de smartphones et tablettes sous l’OS de Google mais pas seulement car si les constructeurs faisaient correctement leur travail, on n’en serait pas là. Comment expliquer qu’en février 2017, un tiers des smartphones tournent sous une version de l’OS vieille de deux ans ou qu’une antiquité comme Android 2.3 Gingerbread sorti en décembre 2010 soit encore présente dans le classement et, pire encore, dispose d’un taux d’adoption plus élevé que Nougat ?

Les facteurs de cette fragmentation sont multiples mais on peut d’ores et déjà citer le manque de réactivité des constructeurs. Ces derniers jours, trois constructeurs majeurs ont interrompu la mise à jour Nougat sur au moins un appareil haut de gamme : Sony sur ses Xperia Z5 et Z5 Premium, Samsung sur ses Galaxy S7 et HTC sur son HTC 10, à chaque fois à cause de problèmes techniques. Ce qui signifie que non seulement ces mises à jour arrivent tardivement mais qu’en plus, elles sont truffées de bugs.

Reste également le problème des mobiles d’entrée de gamme avec lesquels on peut s’estimer chanceux si l’on obtient ne serait-ce qu’une mise à jour.

iPhone 7, 6S, 5S : iOS 10.1.1 a rendu l’application Téléphone inutilisable

Un support logiciel deux fois plus long chez Apple que chez Google

En début de semaine, Google annonçait la fin du support logiciel des Nexus 6 et 9. Les deux appareils recevront encore les dernières mises à jour de sécurité mais ils n’auront pas droit à Android 7.1.2 ni aux versions suivantes. Leur support logiciel s’arrête donc au bout de deux ans et quatre mois. Attention, il s’agit du meilleur des cas. Aucun smartphone Android ne peut se vanter d’avoir été supporté plus de deux ans et quelques mois.

On fera ici abstraction des constructeurs tiers pour ne parler que des produits Google, en l’occurrence les Nexus et les Pixel.

Chaque produit Google reçoit deux versions d’Android en plus de celle sous laquelle il a été livré, ce qui lui garantit donc d’office deux ans de support logiciel auxquels viennent s’ajouter les éventuelles mises à jour correctives et les patchs mensuels de sécurité, ce qui nous amène environ à deux ans et demie voir trois ans dans le meilleur des cas avec tout de même une petite exception pour le Galaxy Nexus qui n’a jamais eu droit à Android KitKat, son processeur TI OMAP 4460 ne supportant pas cette version.

Tout ça, c’est bien beau mais ces deux ans et demie de support logiciel ont néanmoins de quoi faire sourire n’importe quel utilisateur iOS. La mise à jour iOS 10 a été déployée en septembre 2016 sur les cinq dernières générations d’iPhone, ce qui veut dire que même l’iPhone 5 sorti en 2012 y a eu droit. A titre de comparaison, le support logiciel du Nexus 4 sorti la même année s’est arrêté à Android Lollipop.

iphone 5 ios 10

Le téléphone à toutefois reçu sa dernière mise à jour en octobre 2015 mais n’a eu droit à aucune nouvelle version d’Android depuis Lollipop. Il n’aura donc eu droit qu’à trois versions majeures de son OS contre cinq pour l’iPhone 5 sorti sous iOS 6 et actuellement sous iOS 10.2.1 Idem pour iOS 9 sorti en septembre 2015 et distribué sur d’anciens appareils comme l’iPhone 4S sorti en 2011

Finalement, qui pratique le plus l’obsolescence programmée ?

Si on se penche seulement sur la durée du support logiciel, on pourrait facilement conclure que Google pratique l’obsolescence programmée bien plus que son rival mais les choses sont loin d’être aussi simples. S’il est vrai qu’Apple met à jour ses appareils plus longtemps, une action en justice a toutefois été lancée contre la pomme fin 2015. Apple a en effet été accusé d’obsolescence programmée lors de la sortie d’iOS 9. Comment est-ce possible sachant que même l’iPhone 4S y a eu droit ?

Tout simplement parce que la mise à jour a tellement ralenti les performances de l’appareil qu’il en devenait inutilisable. Un class action qui n’était d’ailleurs pas sans précédent parce que le même reproche avait déjà été fait à Apple en 2011 suite à la sortie d’iOS 4 sur l’iPhone 3G et plus récemment, les utilisateurs accusaient Apple d’avoir tué l’autonomie de leur iPhone avec la mise à jour iOS 10.1.1.

Finalement, vaut-il mieux disposer constamment de la dernière version du logiciel ou d’un smartphone aussi rapide qu’à ses débuts ?

Apple et Samsung sont les deux grands champions de l’obsolescence programmée

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Que risque votre smartphone s’il reste exposé au soleil ?

Oublier son smartphone au soleil, c’est vraiment la loose. Pour vous convaincre qu’il faut être vigilant, particulièrement en ces temps de grande chaleur, voici un rappel des risques encourus par votre smartphone s’il reste exposé au soleil.