Pour Microsoft, le téléphone est « déjà mort » !

Maj. le 19 mars 2018 à 14 h 56 min

Microsoft pense que le téléphone est « déjà mort ». L’entreprise qui a raté le tournant des smartphones vise désormais la réalité virtuelle avec l’HoloLens, et croit dur comme fer que les casques de réalité mixte virtuelle et augmentée sont l’avenir. Et que ces derniers vont s’introduire dans notre vie de tous les jours. Pourtant, les chiffres de la réalité virtuelle et augmentée ne sont pour l’heure guère reluisants. 

microsoft telephone

Le chef marketing de Microsoft, Yusuf Mehdi pense que le téléphone n’a plus d’avenir, tout du moins chez Microsoft. Une déclaration appuyée par Alex Kipman, le responsable du programme HoloLens pour qui « le téléphone est déjà mort ». Et d’ajouter « les gens ne l’ont juste pas encore réalisé ». Selon lui, demain, nous auront tous des casques HoloLens sur la tête. Pourtant, quand on voit le « plaisir » que c’est de porter des lunettes, on a comme un doute.

Microsoft pense que le téléphone est « déjà mort », et que l’HoloLens va le remplacer

D’ailleurs même lorsqu’on regarde les chiffres sans regarder à travers la boule de cristal de Redmond, on se demande quel signe Microsoft regarde pour faire ses prédictions. 5 ans après la folie de l’Oculus Rift sur Kickstarter, ce dernier annonce des ventes mondiales d’à peine 500.000 unités par an. Les utilisateurs mensuels de VR ne représenteraient que 0,23% des joueurs sur Steam, la plateforme de jeux. Et puis il y a aussi le prix d’accès à la chose, encore très élevé, hors ordinateur compatible.

Côté réalité augmentée, vous vous souvenez des Google Glass ? On n’en entend plus parler : trop intrusives, interdites dans plein d’endroits aux Etats-Unis, ce type de technologie, qui vous autorise à filmer des gens pratiquement à leur insu ou à les prendre en photo a même donné lieu à un croquant néologisme outre atlantique pour décrire ceux qui les portent : glassholes (on vous laisse trouver la traduction par vous-même).

Et puis on se souvient des pronostics de Microsoft. Celui-la même qui a conduit l’entreprise à complètement rater le virage des smartphones. Il y a notamment cette déclaration rétrospectivement délicieuse de Steve Ballmer suite à la sortie du premier iPhone en 2007 : « l’iPhone n’a aucune chance ». Trois ans plus tard, Microsoft lançait son Windows Phone, avec le succès qu’on lui connaît : aujourd’hui Android englobe un écrasant 86,8% du marché, Apple son iOS et ses iPhone gardent un confortable 12,5%.

Windows Phone, lui, ne représente qu’une part négligeable des smartphones vendus : à peine 0,3%. Cela étant on préfère laisser à Microsoft le bénéfice du doute. Et si cette fois-ci, c’est nous qui nous trompions ? Qu’en pensez-vous ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !