Microsoft : des pirates condamnés à lui verser 4,6 millions d’euros pour avoir revendu des licences Windows XP

Maj. le 10 avril 2018 à 16 h 38 min

Des petits malins ont tenté de gagner un bon paquet d’argent sur le dos de Microsoft, ils ont perdu. Cinq « pirates » français ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et à 4,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir revendu des licences Windows XP illégalement. La combine était rodée.

microsoft windows xp

Cinq français vivant à Paris, Bordeaux et Bayonne pensaient avoir trouvé la combine en or pour gagner un bon paquet d’argent chaque mois. L’homme à la tête de ce petit gang est un bayonnais de 46 ans. Le principe de l’arnaque était simple : revendre illégalement des licences Windows XP entre 2008 et 2010.

Le bayonnais contactait des fournisseurs situés en région parisienne qui lui donnaient des disques durs provenant d’ordinateurs en fin de vie. Par un procédé apparemment assez simple, il récupérait la licence Windows et la mettait ensuite en vente à des prix compris entre 45 et 75 euros. Il avait payé entre 5 et 10 euros pour obtenir les disques durs.

En plus des fournisseurs parisiens, le quarantenaire récupérait également d’autres licences provenant d’un intermédiaire qui se fournissait en Chine. Les licences Windows XP ne seraient pas les seuls « produits » à être touchés.

Le bayonnais aurait également utilisé ce procédé pour d’autres logiciels Microsoft (la suite Office doit certainement en faire partie). Là encore, il revendait les logiciels 70 euros alors qu’ils coûtaient parfois jusqu’à 5 fois plus.

Grâce à cette combine, le bayonnais de 46 ans a réussi à dégager 720 000 euros de chiffre d’affaires par an ainsi qu’un salaire mensuel de 8 000 euros ! Les cinq complices de cette affaire ont donc été condamnés par le tribunal correctionnel de Bayonne. Selon les cas, ils ont été condamnés à 12 à 18 mois de prison avec sursis. Par ailleurs, 4,6 millions d’euros de dommages et intérêts dont un million devra être versé par le leader du groupe.

Microsoft s’est dit satisfait de la décision du tribunal et estime que le montant demandé correspond à ses attentes. Et dire que finalement ils ne faisaient que du recyclage ces bonshommes.

La rédaction vous conseille

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !