Même Mark Zuckerberg peut se faire pirater ses comptes sociaux

Mark Zuckerberg a beau être le patron de Facebook, il a aussi plusieurs autres comptes sur des réseaux sociaux plus ou moins concurrents. Et visiblement faire partie des personnes les plus riches du monde ne l’empêche pas de se faire hacker ses comptes. 

On peut être le mania des réseaux sociaux et être aussi vulnérable que n’importe qui face à des hackers. C’est visiblement ce qu’a dû conclure Mark Zuckerberg dimanche quand il a vu plusieurs de ses comptes sur les réseaux sociaux se faire pirater.

Au final les comptes Instagram, LinkedIn, Pinterest et Twitter ont été brièvement compromis. C’est l’équipe d’hacker OurMine qui serait derrière ce hack. Pour preuve ils ont publié avec le compte du patron de Facebook pour montrer que c’était vrai. Et les tweets ont rapidement été supprimés et le compte twitter de @_OurMine_ a été suspendu dans la foulée, de quoi donner de la véracité à cette affaire.

Dans ces tweets, mais aussi sur Pinterest, les hackers demandaient à Mark Zuckerberg de les contacter au sujet de la sécurité de ses comptes. On ne sait pas exactement comment les pirates s’y sont pris, mais il y a deux possibilités, soit l’adresse email de Zuckerberg a été compromise, ce qui serait logique vu que ses comptes doivent y être liée. Soit les hackers ont utilisé la liste des mots de passe LinkedIn qui ont été piratés en 2012 et mis en vente récemment.

Le deuxième cas est tout aussi probable, car au final le patron du plus grand réseau social n’utilise que très peu ses comptes pour s’exprimer, par exemple son dernier tweet datait de 2012. Et visiblement il n’a pas suivi nos conseils pour sécuriser ses mots de passe, sinon il les aurait changés régulièrement. Facebook n’est pas non plus exempt de tout reproche encore récemment on vous faisait part de l’histoire de ce hacker qui a piraté le réseau social et y a trouvé un autre pirate.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Martin Serge

    Je suis outré de constater que M. Zuckerberg ne se soit pas donné la peine de suivre VOS conseils !