Le Meizu MX4 Ubuntu Edition est maintenant disponible, mais sur invitation

Date de dernière mise à jour : le 15 avril 2016 à 14 h 32 min

Meizu et Canonical avaient annoncé que les premiers smartphones du premier susnommé arriveraient début 2015. Il aura finalement dû attendre un peu plus longtemps, mais le premier Meizu sous Ubuntu Touch est enfin là, disponible dans le monde entier, et presque pour tous.

Déjà disponible en Chine depuis le mois de mai, le Meizu MX4 Ubuntu Edition débarque donc finalement dans le reste du monde, et si tout le monde a une chance de l’obtenir, ce n’est pas dit que tous ceux souhaitant l’obtenir puissent l’avoir.

Ainsi, en ce jeudi 25 juin 2015, c’est le Meizu MX4 Ubuntu Edition qui est désormais disponible moyennant 299 €, et sous réserve d’obtenir une invitation. En effet, pour avoir une chance d’acquérir le smartphone, il faudra jouer sur le site dédié de Meizu, où un certain nombre d’invitations sont offertes chaque jour.

Pour rappel, le Meizu MX4 dispose d’un écran de 5,36 pouces Full HD 1080p d’une résolution de 1920 x 1152 pixels et traité Gorilla Glass 3, d’un processeur octo-core MediaTek MT6595 couplé à 2 Go de RAM, d’un appareil photo arrière de 20,7 Mégapixels avec double flash LED, et d’une caméra avant de 5 Mégapixels. Alors que la version sous Android propose différents espaces de stockage, 8, 16 ou 32 Go, il faudra se contenter de la version 16 Go pour la Ubuntu Edition.

Afin d’avoir une chance de pouvoir acquérir le Meizu MX 4 Ubuntu Edition, il vous suffit de vous rendre sur cette page, puis d’essayer de trouver une invitation sur le mur d’origami interactif. Attention, vous ne disposez que de trois essais par jour, essayez donc de l’obtenir le plus rapidement possible, ou bien vous devrez attendre sagement le lendemain pour retenter votre chance.

Si jamais vous obtenez l’une des précieuses invitations, vous n’aurez plus qu’à commander votre Meizu MX 4 Ubuntu Edition pour 299 €. Vous aurez en prime le choix entre deux coloris, Gold ou Silver.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article