Materiel.net racheté par LDLC pour 39,2 millions d’euros

Le 7 décembre 2015 LDLC, spécialiste de la vente de matériel high-tech, annonçait son désir de rachat de son concurrent Materiel.net. Aujourd’hui, quatre mois plus tard, l’opération a été finalisée pour pas moins de 39,2 millions d’euros.

Les deux sociétés concurrentes, qualifiées de « pure players » (entreprise œuvrant uniquement sur internet), ayant recours néanmoins au « click and mortar » (magasin en dur et boutique en ligne), sont les leaders dans le domaine de la vente de matériel high-tech.

Pour Materiel.net le chiffre d’affaires annuel 2014 s’élève à 150 millions d’euros, affichant une très bonne croissance de 12% sur une année. Du côté de LDLC, sur un exercice de mars à mars, l’entreprise obtient un chiffre d’affaire de 285,7 millions d’euros et affiche elle aussi une croissance de 12%.

C’est donc en toute logique que le loup a voulu manger l’agneau (même si ici l’agneau était un très gros agneau) et qu’en cette fin de mois de mars l’acte de rachat soit effectif.

Il aura fallut quatre mois pour officialiser le rachat de Materiel.net par LDLC. Les deux concurrents se sont mis d’accord sur le montant de 39,2 millions d’euros : 22,7 millions d’euros seront versés en numéraire et 16,5 millions en actions.

Il n’y a rien de bien surprenant concernant cette opération étant donné que Domisys, propriétaire de Materiel.net, annonçait l’acceptation d’une « offre d’acquisition de la totalité du capital social de Domisys » en février dernier. Les représentants du personnel étaient eux aussi d’accord quant au rachat. Il semblerait donc qu’aucun licenciement ne soit en vue, chose plutôt fréquente lors de rachat d’entreprises.

L’Autorité de la concurrence a donc validé l’opération permettant ainsi à LDLC d’obtenir 100% des parts de Materiel.net et potentiellement atteindre 500 millions de chiffre d’affaires annuel comme annoncé dans un communiqué.

LDLC atteindrait alors « avec deux ans d’avance l’objectif annoncé initialement à un horizon 2018 » et se hisserait à la 5ème place des e-marchands français.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Leroymerlin1

    Ldlc devient puissant dans le domaine, c’est fou pourtant ce n’est pas les moins cher, leur SAV est génial par contre.

    • Tony Fiant

      Leurs tarifs ne sont pas top, c’est vrai (sans être non plus au niveau de la fnac, faut pas exagérer :))
      Inversement, les commandes = parfaites, j’ai commandé une quinzaine de fois environ, zéro soucis, délai respecté.

  • Antoine Huette

    Quand la machine à fric au SAV qui se dégrade rachète une société plus humaine avec de vraies compétences, ce n’est jamais une bonne nouvelle.

    • Novaslash

      Apparemment, tu sembles avoir eu des soucis avec le SAV de LDLC.

      Pour ma part, j’ai eu à faire à eux qu’une seule fois. J’avais acheté sur ce site le Moto E pour ma femme et peu après la réception, il n’y avait plus de son au haut parleur.
      J’ai contacté par mail le SAV et très vite on m’a répondu et pareil pour les réponses suivantes.

      Au final, j’ai du le renvoyer car j’avais déjà fait ce que je pouvais de mon côté sans que le soucis ne soit réglé. Mais voilà, courtois, rapide et réponses adéquates. Non aucun soucis, j’en ai été content.

      Je pense que c’est comme partout, tout dépend sur qui tu tombes. Et tu ne sembles pas avoir eu de chance.

  • TheSkyline35

    Les prix LDLC sont pas bien intéressant face à Amazon par exemple, j’achète moins chez eux, après le SAV lui il est là et c’est l’avantage…

  • Tony Fiant

    Autant j’aime bien le site LDLC sauf pour les portables car leur gamme prend trop de place dans le catalogue et bof bof, autant le concept de boutiques est simplement mauvais.
    On doit trouver à peine 5 % de ce qui est sur le site, normal bien sur.
    Ceci dit, ces boutiques ne prennent que du mtl grand public. N’espérez pas trouver une souris gamer, non, vous aurez 2/3 souris bien banales pour monsieur tout le monde.
    J’ai voulu acheter mes 6 cartouches d’encre chez eux (une Canon de 2 ans donc rien d’exceptionnel) = aucune référence en stock. Je suis allé dans mon hyper à côté, tout trouvé.
    Les boutiques ne marcheront pas car le « grand public » connait mal et continuera d’aller chez Darty ou Boulanger pour acheter leur produits lambda à un prix parfois plus intéressant que LDLC. Une grosse erreur d’approche entre la clientèle éclairée et le grand public

  • Paul Le Ray

    Perso les boutiques physique me servent juste à faire envoyer le matos chez eux (après une commande sur internet) pour le recevoir en 1 jour !

  • Exelo

    Oh bah c’est bien dommage, ça fait du choix en moins pour les clients..

  • Tony Fiant

    Je sais mais autant commander directement sur le site sauf si les frais d’envoi sont élevés.