Mariage Orange-Bouygues : « une chance sur deux d’aboutir » selon Stéphane Richard

Alors qu’Orange et Bouygues discutent en ce moment d’un éventuel mariage, Stéphane Richard, PDG d’Orange a tenu une conférence de presse dans laquelle il s’est exprimé sur cette opération. Il a mis un sacré coup de pression à Bouygues Telecom en affirmant notamment que ce n’était pas lui qui avait pris l’initiative de proposer une offre de rachat.

Dans une négociation aussi importante que celle engagée entre Orange et Bouygues Telecom, il semble que tous les coups soient permis. Le PDG d’Orange n’a en tout cas pas hésité à mettre la pression sur Bouygues.

Alors qu’il donnait hier une conférence de presse pour présenter ses voeux, Stéphane Richard a expliqué qu’il n’y avait qu’une chance sur deux pour qu’un accord soit trouvé. Il est donc resté très prudent sur l’issue des négociations engagées, renouvelant son souhait de ne pas lancer le groupe « dans une aventure trop risquée ».

Il a rappelé que la priorité était de trouver un accord qui soit juste. Il a donc réaffirmé que les prix des forfaits n’augmenteraient pas, que les prix bas étaient un « acquis irréversible ».Par ailleurs, il souhaite que l’accord trouvé soit « créateur de valeur pour Orange » et que le groupe soit « capable d’en maîtriser les risques d’exécution ».

Enfin, Stéphane Richard a tenu à rassurer ceux qui s’inquiètent de l’avenir des salariés de Bouygues Telecom. Il a déclaré que l’accord devait être « socialement irréprochable ».

Autant en 2014, c’est effectivement votre serviteur et Orange (…) qui sont allés trouver M. Bouygues pour lui proposer un rapprochement (…) autant cette fois-ci ce n’est pas moi qui ai pris cette initiative, c’est Martin Bouygues lui-même. – Stéphane Richar, PDG d’Orange, propos recueillis par Reuters –

Il semble évident que Stéphane Richard use de toute sa malice pour mettre la pression à Bouygues et mettre un coup d’accélérateur dans les négociations.

Orange grand perdant ?

Le PDG d’Orange souffle le chaud et le froid affirmant tantôt qu’il se sent « raisonnablement optimiste » tantôt que l’accord a « une chance sur deux d’aboutir ».

Ces déclarations ont de quoi donner le tournis à Bouygues alors que les deux groupes sont en pleines négociations. Toutefois, la manoeuvre de Stéphane Richard semble trop flagrante pour fonctionner.

Il est clair que toutes ces déclarations ont été faites pour mettre la pression à Bouygues. Mais Martin Bouygues est un fin négociateur, il l’a prouvé lors de la proposition de rachat par SFR il y a six mois.

D’autant que selon nos dernières informations ce n’est pas Orange mais Free qui sortirait plus fort de ce mariage. Il pourrait profiter de la situation pour améliorer son réseau 4G et 3G pour quelques milliards d’euros mais avec des infrastructures immédiatement disponibles. Un joli cadeau pour les 4 ans de l’opérateur qui avait révolutionné le marché de la téléphonie mobile.

Car aujourd’hui, la principale critique faite à Free Mobile est la qualité de son réseau, en dessous des concurrents, même si l’opérateur a très bien travaillé en 2015. Avec une telle opération Free Mobile améliorerait considérablement son réseau et aurait déjà une solution à la fin du contrat d’itinérance avec Orange.

A contrario Orange pourrait avoir finalement peu à gagner si ce n’est éliminer un concurrent et renforcer sa position dominante. On comprend alors pourquoi Stéphane Richard tente de faire pression sur Bouygues pour abréger les négociations.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Slaughter

    Rah cette photo, on dirait qu’il veut imiter Hitler avec son doigt x)

  • Germain O

    Lol Je serai bouyghes j’en serai mort de rire de voir Orange vouloir me racheter parce que c’est eux qui sont dans la merde ! Ils arrivent plus à voler les clients avec leur forfait prohibitif alors que les autres ont déjà fait le job difficilement et place aux bénéfices !

    L’arrivée d’un 4eme operateur demande des efforts ce que Orange n’accepte pas il préférè le kartel à 3.

    • Zoro

      tu es à côté de la plaque, Orange est le plus à l’aise en ce moment… et c’est normal qu’une entreprise cherche à faire du bénéfice, sinon elle n’existerait pas n’est-ce pas ?
      je ne vois pas comment Orange « vole » ses clients, puisqu’il y’ a libre concurrence et tout le monde peut partir chez l’autre opérateur. Si les clients payait ou paye cher son forfait Orange c’est qu’il considère que ça vaut le coup. Au lieu de pleurnicher sur les forfaits mobiles en traitant les opérateurs de voleurs, vous ferez mieux de critiquer le tarif des péages, des tickets de TGV, des tarifs parking, des augmentations annuelles d’EDF… et j’en passe