Mariage Orange-Bouygues Telecom pour janvier 2016 : « toutes les planètes sont alignées »

L’évènement de cette fin d’année sur le marché des opérateurs, c’est bien évidemment le mariage Orange-Bouygues Telecom. Selon les dernières informations, « toutes les planètes sont alignées » et les deux opérateurs vont poursuivre les discussions pendant les fêtes de Noël pour un mariage en janvier 2016. Objectif : trouver la bonne formule pour satisfaire l’Autorité de la concurrence.

Le journal Les Echos a obtenu de nouvelles informations au sujet du mariage Orange-Bouygues Telecom. Selon des sources très proches du dossier, les discussions vont se poursuivre durant les fêtes de fin d’année, qui sont un moment propice pour avancer selon un expert du secteur. Les deux acteurs annonceraient le mariage début 2016 pour commencer l’année sur de nouvelles bases.

Si les deux opérateurs réussiront sans doute à trouver un accord, Bouygues Telecom étant « très motivé », il faudra réussir à gérer les exigences de l’Autorité de la concurrence. Son président a clairement donné son point de vue il y a quelques jours sur cette union. Pour lui, un marché à quatre opérateurs, c’est mieux, mais il ne s’oppose pas à un retour à trois opérateurs si la concurrence n’en souffre pas.

Presque tous les protagonistes sont confiants. L’un d’entre eux affirme que « toutes les planètes sont alignées ». Pour un autre, « les discussions avancent bien ». Un expert tempère quant à la prise de position de l’Autorité de la concurrence, pour lui « l’affaire ne passera pas comme une lettre à la poste ».

Pas juste pour éliminer un concurrent

Bruno Lasserre, le président de l’Autorité de la concurrence l’a expliqué au micro de France Info la semaine dernière : pour que l’accord soit validé il faudra qu’il y en ait « un qui soit animé d’une stratégie de conquête de nouveaux clients ».

Il faudra donc jouer la partie avec finesse chez Orange et Bouygues Telecom car selon un expert l’Autorité de la concurrence sera intransigeante. Si elle soupçonne « que c’est juste pour éliminer un concurrent et améliorer les marges » pour Orange elle s’y opposera.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • WikiPanda

    Je me demande surtout ce que vont devenir les clients s’il y a mariage : moitié orange moitié free ? Et si c’est cela le client aura t’il le choix ?

    Sur les 6 mois de data week-end + les bonus de Bouygues (b.TV/spotify) que deviennent les anciens clients ?
    Quel est l’avenir des fichiers sur bcloud ? Et les anciennes BBox ?

    • Homoursporc

      Tkt pas, c’est pas nouveau le rachat d’un opérateur.

    • Pour ceux qui veulent rester il y aura certainement un partage entre Orange et un autre opérateur pour que la vente soit accepté mais ça ne se fera pas en quelques semaines.
      Les clients auront le droit de résilier sans frais et donc d’aller où ils veulent.

      Pour les 6 mois comme dit la vente ne se fera pas en quelques semaines donc les 6 mois seront déjà loin derrière quand tout sera finalisé.
      Pour les options elles passeront à la trape et il y aura les option d’orange à la place.
      Le cloud sera peut être toujours disponible chez Bouygues mais dans tout les cas le Cloud n’est pas un élément sur il faut toujours avoir une sauvegarde.

      Dans tout les cas les clients seront amené à migrer vers de nouvelles offres soit Orange soit un autre opérateur en fonction des contraintes de la concurrence et auront un droit de résiliation sans frais.

    • FD26

      Question que je me pose aussi, ayant tout chez eux comment cela va se décortiquer, d’un coté un forfait mobile et un accès internet en fibre FTTLA, si la vente se fait en janvier il y aura de suite un partage au niveau des clients, entre orange certes mais qui dit pas chez Sfr ou Free ?? ou allons nous allez ? aurons nous le choix ? allons nous perdre nos avantages … un tas de questions qui faudra répondre a nous clients, je reste perplexe sur le devenir à trois certes il faut s’attendre à une augmentation des 3 restant il y aura moins de concurrence …. enfin cela fait peur quand même perdre un opérateur Français

  • kakek

    Eliminer un concurent pour augmenter les marges ?
    Mais non voyons. Pas du tout !
    .
    .
    .
    Pas tout de suite …

  • Richard

    J’avais quitté Orange pour leurs tarifs et le réseau déplorable là où j’habite. Et l’on veut me ramener de force chez eux? Certes j’aurais le réseau correct, mais à quel prix?

  • nicolaszc

    Tant qu’a perdre un opérateur j’aurai préféré voir sfr se faire bouffer par free.