Mariage Orange-Bouygues Telecom : l’accord est « quasi bouclé » !

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 15 h 07 min

L’évènement de l’année 2016 sur le marché des télécoms est l’opération de mariage entre Orange et Bouygues Telecom. Depuis le début de l’année, les négociations ont débuté entre les deux opérateurs mais également avec SFR et Free Mobile. Les choses ont visiblement bien avancé puisqu’un accord serait « quasi bouclé ».

Dans l’opération de mariage entre Orange et Bouygues Telecom, l’Autorité de la Concurrence a une exigence : que le marché ne soit pas déstabilisé et que la concurrence existe. Le but est de ne pas léser le consommateur qui a vu sa facture mobile réduire considérablement durant ces dernières années.

Mais un retour à trois opérateurs pourrait signifier une augmentation des prix. Et même si Stéphane Richard, PDG d’Orange, et le gouvernement ont assuré que cela n’arriverait pas, le risque est bien présent.

Par ailleurs, l’Autorité de la Concurrence estime que pour qu’un équilibre soit conservé, Orange et Bouygues Telecom vont devoir céder des actifs à ses concurrents. On parle ici de boutiques, de fréquences, de réseaux voire même de clients.

L’accord avec SFR et Free « quasi bouclé »

Selon le journal Les Echos, les discussions sur ces points ont bien avancé et l’accord avec SFR et Free serait « quasi bouclé ». Les deux opérateurs se partageraient les réseaux, les fréquences et les clients mobiles.

Sur ce dernier point le quatrième opérateur ne récupèrerait aucun client mais serait tout de même le grand gagnant de l’opération en récupérant les fréquences. Cela lui permettrait d’améliorer la qualité de service, point noir du jeune opérateur.

Stéphane Richard en chef d’orchestre

Toujours selon le journal Les Echos, c’est le PDG d’Orange, Stéphane Richard, qui a pris en main les opérations. Il aurait même annulé un évènement aux Etats-Unis où il devait intervenir pour faire avancer les négociations. Car Xavier Niel, Martin Bouygues et Patrick Drahi ne s’adressent pas un mot.

Jamais les trois concurrents ne dialoguent directement, et Stéphane Richard doit donc gérer les opérations avec un rôle de médiateur très important. Visiblement, pour le moment, les choses avancent bien.

Dimanche soir, Stéphane Richard devait participer à une réunion avec l’Etat. L’objectif était de trouver une harmonie dans l’opération et mettre d’accord tous les acteurs de ce mariage très important pour le marché.

Jusqu’au 31 Mars pour régler les derniers détails

Si l’accord avec SFR et Free est presque signé, il reste à régler quelques détails importants pour finaliser le mariage. A commencer par la participation de Bouygues dans Orange ainsi que celle de l’Etat. Ce dernier détenait 23% du capital de l’opérateur. Il veut rester actionnaire de référence et conserver ses sièges au conseil d’administration.

De son côté, Martin Bouygues a déclaré qu’une participation comprise « entre 10 et 15% » serait « très correcte ». Mais clairement, selon l’entourage du PDG, il serait préférable « d’obtenir 15% ». Dans tous les cas de figure, Martin Bouygues ne lâchera pas son bébé pour moins de 10 milliards d’euros.

Stéphane Richard va donc avoir fort à faire pour que tous acteurs de l’opération trouvent un accord. Si avec Free et SFR les choses sont quasi bouclées, il va encore falloir trouver un terrain d’entente entre Bouygues et l’Etat. Dans tous les cas de figure, Stéphane Richard et Martin Bouygues ont indiqué qu’ils étaient prêts à négocier jusqu’au 31 Mars, pas plus. Il reste donc une quinzaine de jour au PDG d’Orange pour finaliser les opérations.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Geoffrey

    A voir si en tant que consommateurs nous pourrons profiter de ce mariage : souscrire à un forfait à 80€/mois avec un téléphone dans le forfait, et de résilier légalement suite aux changements contractuels : Opérateurs, état du réseaux, changements tarifaires, … ; Ou alors ils auront fait en sorte de pouvoir enfler les clients dans tous les sens en bidouillant juridiquement pour que la possibilité de résilier en cas des modifications des CGV ne soient plus d’actualité…

    • Dans tout les cas, les clients pourrons résilier sans aucun frais.

  • iAndroid

    Vous auriez pu mettre une jupette à un des deux, on dirait un mariage gay !!!
    Bah sinon, puisque Free va récupérer des fréquences Free va donc récupérer de la 4G sur 800 Mhz, et là les freenautes ne pourront plus crier qu’ils s’en foutent des smartphones chinois non compatibles car ils seront dorénavant concernés.
    Et pour les tarifs, ben sortez la vaseline !

    • Spitfire

      Les prix vont pas augmenter mec …
      Free sait qu’en augmentent les tarifs, les clients vont voir ailleurs

      • MaGiiC

        Et si ça augmente aussi ailleurs ? Qu’est ce que l’on pourra faire selon toi ? Bah rien

    • fred

      Bin dis donc,tu en sais des choses sur la future politique de prix de Free toi,Irma 2 le retour de la vengeance??? lol

    • sachouba

      Les gays ont le droit de se marier, maintenant. :)

  • iAndroid

    Voilà, ça c’est du mariage !

    • Salva

      J’aurai fait plutôt le contraire.

      • iAndroid

        Si tu veux, mais j’aime bien l’idée de maman Orange qui a donné naissance à ses 2 rejetons :

        • lol krkrk pas mal. Ça coule de sens en plus ^^