Mariage Orange-Bouygues : l’Etat promet de protéger les consommateurs

Maj. le 22 février 2018 à 15 h 09 min

Alors que Bouygues et Orange ont officiellement annoncé qu’ils étaient en discussions pour un rachat, Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, s’est exprimé sur la question. Face aux craintes des utilisateurs il a affirmé que l’Etat serait attentif à « l’intérêt des consommateurs ».

emmanuel macron orange bouygues etat consommateur

Alors qu’il se déplaçait pour l’ouverture des soldes, le Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, s’est exprimé sur l’opération de rachat de Bouygues Telecom par Orange. Suite à l’officialisation de cette annonce, les inquiétudes se sont multipliées.

D’abord, les syndicats se soucient de l’avenir des salariés et craignent une coupe drastique dans les effectifs. Ensuite, les consommateurs s’inquiètent d’une hausse des tarifs puisque ce mariage signifierait un retour à trois opérateurs et donc à moins de concurrence.

Et même si le PDG d’Orange a promis de ne pas augmenter les prix, les inquiétudes persistent. Le ministre de l’Economie s’est donc exprimé et a tenu à rassurer. Il a ainsi déclaré :

Il y a des critères simples que sont l’investissement, l’emploi, la protection des intérêts des consommateurs. Je regarderai en tant que ministre (de tutelle, ndlr) des Télécoms à l’aune de ces critères cette opération […] De l’autre côté, l’Etat actionnaire regardera la création de valeur. […] Il est un actionnaire de référence qui entend le rester au sein du groupe Orange.

Le message est donc clair : l’Etat veillera aux intérêts des consommateurs. Si l’on interprète la chose de manière positive cela signifie qu’il n’y aura pas de hausse des tarifs et l’Etat y veillera en tant qu’actionnaire du groupe Orange.

Toujours est-il que le gouvernement après le rachat ne détiendrait plus que 18 ou 19% de part dans Orange, pas de quoi avoir le dernier mot. En revanche, la Commission Européenne surveille ce rachat de très près.

La nouvelle politique européenne est plutôt contre de nouveaux rapprochements nationaux et vise plutôt à favoriser des rachats entre les opérateurs des différents pays. Le dossier Orange-Bouygues reste donc épineux, et si des sources des opérateurs ont laissé entendre qu’un accord devrait être conclu avant avril 2016, il semble que des petits détails pourraient retarder l’opération.

Via

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free (Iliad) pourrait racheter près de 25% d’Orange

Free (Iliad) envisage de racheter une partie d’Orange, rapporte La lettre de l’Expansion. Xavier Niel, le fondateur de Free, se serait même rendu à l’Elysée en mai dernier pour plaider les bienfaits de ce rachat et négocier les 23% des parts…

Free Mobile va passer à la 4G à l’étranger, enfin !

Free Mobile rattrape son retard sur la concurrence. Si l’opérateur propose plus de destinations dans son enveloppe data à l’étranger, il faut se contenter de la 3G. Xavier Niel a annoncé que la 4G arriverait bientôt.

Free Mobile pourrait débarquer en Belgique et casser les prix

Free Mobile pourrait devenir le quatrième grand opérateur en Belgique et venir bouleverser les prix de ce marché comme il l’a fait en France en 2012. Alexander De Croo, le ministre en charge des questions liées aux télécoms, a ouvert la…