Mariage Orange-Bouygues : décision finale imminente

Le mariage entre Orange et Bouygues Telecom devrait connaître un épilogue imminent selon nos confrères des Échos. La réorganisation du marché prend forme et les derniers détails semblent avoir été réglés entre les différents acteurs de cette opération. Bouygues Telecom réunit d’ailleurs demain un conseil d’administration décisif pour son avenir.

Selon nos confrères donc, le résultat de ces longs mois de négociations serait dévoilé dès demain, soit le 30 mars. Les détails auraient été finalisés pendant ce week-end de Pâques. Un dirigeant indique au quotidien que « rien n’est encore joué » mais que « les discussions semblent avancer dans le bon sens ». Le conseil d’administration de demain devrait donc faire la différence, après des tractations commencées en décembre dernier.

Contrairement aux informations de ces derniers jours, Free récupérerait bien quelques 2000 salariés, contre 1000 à 1500 pour SFR provenant des boutiques de Bouygues Telecom.

Quant aux fréquences, SFR en obtiendrait davantage, alors qu’une très grande partie devait appartenir à Free, les clients mobiles, entreprise et fixe sont également concernés par cette répartition. Néanmoins, cette dernière, très volatile est encore susceptible de changer avant l’accord définitif, il faut le savoir.

Pour le moment en tout cas, elle devrait répondre aux demandes de l’Autorité de la concurrence, qui mettra tout de même près de 6 mois à rendre son verdict. D’ici là, les clients pourront aisément s’échapper (pour ceux sans engagement) et la valeur du groupe ainsi inexorablement chuter. De nouvelles incompréhensions pourraient alors naître entre les deux opérateurs.

En effet, Orange ne voudra peut-être pas payer le prix convenu un semestre auparavant, si par malheur le parc de clients a drastiquement chuté entre temps. C’est d’ailleurs pour cela que l’offre B&You 20 Go à 3,99 euros par mois se prolonge. Mais cela suffira-t-il à retenir les clients ? Nous serons en tout cas vite fixés.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    J’espère qu’une chose : que ce ne soit pas SFR qui reprenne leur réseau….

    • Superfigo

      Croisons les doigts ! Du moment que ça soit Free c’est tout bénef pour les clients !

      • Jérémie

        C’est clair !
        Le réseau est la seule raison qui m’a poussée à aller chez Bouygues.
        Si SFR le récupère, vu que c’est le seul réseau disponible chez moi, je serai « obligé » d’aller chez eux et franchement, c’est la dernière chose dont j’ai envie à ce sujet…

  • Du coup le grand gagnant serait SFR, si ils ont une partie des clients, le minimum de salarié, et le maximum de fréquence. Ils ont mis combien sur la table ?
    Car niveau fréquence SFR avait un bon spectre alors que Free Mobile avait des manques, il aurait donc été logique que se soit eux qui propose la meilleure offre pour cette partie.

    Etonnant, à voir se que ça va donner au final. Même si le mieux serait que Bouygues reste, au vu de la dynamique sur le marché.

  • iAndroid

    Je serais trop content que Free n’ait que des miettes, parce que les fanboys qui ne voient que par leur 50Go de data pour pas cher et qu’ils se foutent de ne pas avoir de 4G 800Mhz, ils m’énervent. Cela leur ferait la bit*.

    • LaDenrée

      C’est marrant un hater qui parle de fanboy… xD

    • Vlad

      Oui on s’en bat de la 4G 800mhz on a mieux avec la 700mhz complété par la 1800mhz et le 2600mhz et puis ça fait rager les haters comme toi c’est tout benef’!

      • sachouba

        Tu profites bien des 700 MHz ? Qu’est-ce que ça donne ?

        • Vlad

          J’en profite pas mon tel est pas compatible (peu le sont encore)

    • Geoffrey

      Ça respire l’intelligence!

  • 0sasukesharingan0

    Bouygues va rester je pense.

    • Jean Jerome

      …si, au moins, tu pouvais avoir raison !!!

      • 0sasukesharingan0

        J’avais raison :3

  • Abus

    Je me demande ce que Free va faire de 2000 salariés supplémentaires sachant que sa politique commerciale était jusqu’ici d’avoir un minimum de boutique. Serait-il en train de retourner sa veste ?

    Quand à SFR qui a fait le ménage dans ses effectifs depuis le rachat par numericable, il y a fort à penser que les 1000 ou 1500 salariés n’auront pas un emploi sur le long terme, mais seulement durant une période minimum qui sera probablement stipulée dans l’accord.
    Finalement, rien de bien réjouissant pour la concurrence tarifaire et les employés des 4 opérateurs actuels !

    • Geoffrey

      Free fait un gros effort… Il souhaite aussi un retours à 3.

  • Borny

    Attendons le passage de l’arcep, rien n’est fait pour le moment.