Mariage avec Bouygues : Orange ne souhaite pas lâcher ses clients Sosh

Maj. le 14 février 2018 à 11 h 39 min

Les tractations pour le rachat de Bouygues Telecom par Orange sont d’ores et déjà bien lancées pour aboutir sur un accord entre les deux présidents, Stéphane Richard pour Orange et Martin Bouygues (Bouygues Telecom). Mais l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence veillent au grain sur cette transaction afin qu’elle ne soit pas nuisible aux autres opérateurs.

sosh-orange-logo

Orange doit donc se séparer d’un certain nombre de clients afin de mener à bien cette opération. Rappelons que la firme possède un parc de 28,2 millions de clients tandis que Bouygues en possède 11,6 millions. Ainsi fusionnés, ils représenteraient donc plus de la moitié des clients mobiles français, ce qui représenterait une position dominante qui ne serait pas du goût des autorités. Pour l’ARCEP, revenir à « l’époque d’avant » est d’ailleurs impensable.

Il faut donc que l’opérateur puisse se délester de certains clients. Mais comment faire ? On parle de revente aux deux opérateurs restants, à savoir SFR et Free Mobile afin de passer sous la barre des 50 % de parts de marché. La firme de Xavier Niel pourrait être la grande gagnante de cette affaire, en récupérant une partie du réseau de Bouygues Telecom. Tandis que les dernières rumeurs évoquaient une telle opération sur les branches dites « low-cost » des firmes, soit Sosh pour Orange, ou B&You pour Bouygues, Sosh a voulu éclaircir ce débat par un tweet qui dément ce propos.

Les clients de Sosh ne seront visiblement pas impactés, mais nous n’en savons pas plus sur les clients de B&You et de Bouygues, dont la position de la firme sur le hors-forfait a tendance à décevoir.

Néanmoins, pour se plier aux exigences de l’Autorité  de la concurrence, Orange se verrait contraint de se délester de la clientèle de B&You mais aussi une partie de celle de Bouygues Telecom. On peut se poser alors légitimement la question de l’intérêt d’Orange à réaliser cette transaction. Une certaine nostalgie du « temps béni » d’un trio des opérateurs téléphoniques n’est pas une hypothèse à écarter.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile va passer à la 4G à l’étranger, enfin !

Free Mobile rattrape son retard sur la concurrence. Si l’opérateur propose plus de destinations dans son enveloppe data à l’étranger, il faut se contenter de la 3G. Xavier Niel a annoncé que la 4G arriverait bientôt.

Free Mobile pourrait débarquer en Belgique et casser les prix

Free Mobile pourrait devenir le quatrième grand opérateur en Belgique et venir bouleverser les prix de ce marché comme il l’a fait en France en 2012. Alexander De Croo, le ministre en charge des questions liées aux télécoms, a ouvert la…