Mariage avec Orange : les salariés de Bouygues Telecom inquiets pour leur avenir

Vous le savez, le rachat de Bouygues Telecom par Orange semble imminent. Free et SFR commencent déjà à se partager le gâteau du troisième opérateur historique français, mais cet accord ne rassure pas tout le monde, avec en tête de file les salariés de Bouygues qui sont inquiets.

Nos confrères des Échos nous indiquent en effet que les salariés de Bouygues Telecom ont fait part de leurs inquiétudes quant à leur avenir à la suite de ce rachat. Une délégation de la CFDT de l’opérateur a pris l’initiative de se rendre au Ministère de l’Économie, ce matin, afin de partager leurs craintes avec les plus hautes autorités.

L’emploi est en effet au cœur des débats puisqu’en cas de revente des boutiques physiques de Bouygues à SFR, la CFDT craint de nouvelles suppressions de postes, après les 450 déjà supprimés entre novembre et décembre dernier, date à laquelle le rachat s’est initié. Le puissant syndicat a d’ailleurs mené sa propre enquête auprès de 1000 salariés et le résultat est incontestable.

Au vu des déboires de SFR, ou de la faible exposition de Free Mobile, 95 % des employés souhaitent travailler pour Orange, l’opérateur historique, malgré la vague suicidaire qui l’avait plongé dans l’embarras il y a quelques années.

Même si ce mariage a des conséquences technologiques, nous voyons que les conséquences sociales restent importantes. Il ne faut pas oublier qu’un  rachat, n’est jamais anodin en terme d’emploi et la lutte pour le reclassement des ex-salariés de Bouygues Telecom n’a sans doute pas fini de faire parler.

Sur un plan technologique, le futur groupe Orange-Bouygues devra tenir ses engagements auprès des petits opérateurs, inquiets eux aussi du retard pris dans les engagements par les deux firmes. Mais l’autorité des télécoms, à savoir l’ARCEP, veille au grain pour que cette fusion se déroule au mieux.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    Ben c’est évident qu’en allant chez Orange on est fonctionnaire ou assimilé, et puis leur CE n,’est pas dégueu non plus. Et depuis que Mr Richard à remplacé Mr Lombard ça se passe beaucoup mieux question conditions de travail.
    Chez le privé SFR on voit la casse sociale de Mr Drahi, et chez Free c’est pas mieux avec du personnel payé à coup de lance-pierres et dont le modèle économique de dématérialiser à mort n’incite pas à y aller.

    • Salva

      Tout à fait, c’est comme choisir de travailler chez Mercedes ou chez Dacia. La question ne se pose pas. :D

      • joe2x

        C’est surtout que chez l’un, tu peux espérer garder ton emploi quelques année alors que chez Numéris Cable, ils ont déjà virer tellement de personne chez SFR que je peux les comprendre

    • Aurélien Bonnamy

      Travailler chez orange…. fonctionnaire…. mais bien sur le rapport est évident. Non mais lol
      On lit vraiment toutes les conneries ici ^^

    • alfred

      n’importe quoi ! ils ne seront pas fonctionnaire, dans 10 ans max il n’y aura même plus un seul fonctionnaire chez Orange. Vous dites n’importe quoi ! ils seront tous contractuels (CDD ou CDI).

    • joe2x

      Tu as 10 TGV de retard, les salariés chez Orange ne sont plus fonctionnaire. Orange est devenu bien longtemps privé.

      Comme tu l’as dit SFR fait des coupes budgétaires dans la masse salariale et Free n’emploie pas grand monde (siège + 2 magasins max)

    • Spitfire

      Je devrais même t’insulter pour ton +1 que tu t’es auto ajouté ! :’)

  • French Open Youtubers

    Le mariage Orange/Bouygues est bon pour le développement d’un réseau 4G à la hauteur.

    • joe2x

      Peut être mais le souci est l’emploi dans le secteur des téléphonie