Malwares : Android représente 79% des attaques en 2012

Date de dernière mise à jour : le 21 juin 2016 à 19 h 24 min

Les malwares sont de petits programmes malicieux souvent cachés dans une application et qui s’installent à l’insu de l’utilisateur sur un périphérique informatique. C’est un terme générique pour identifier différentes formes de virus qui regroupe les cheval de troie, les vers et les virus. Un rapport très intéressant vient d’être publié par F-Secure (société éditrice d’un anti-virus) dans lequel on découvre qu’Android a été la cible de 79 % des malwares mobiles référencés l’an passé. Une nouvelle qui ne surprend qu’à moitié puisqu’Android étant un OS ouvert et Open Source il en devient une cible facile pour les hackers de tous poils.

Si les fournisseurs de service de sécurité tels que F-Secure n’ont de cessent de nous faire peur en nous proposant leurs statistiques alarmantes c’est pour masquer une réalité évidente. Les malwares ne s’attrapent pas sans raison. À l’instar d’un ordinateur, il convient de respecter quelques usages de bases pour se prémunir d’une infection malicieuse. Éviter de télécharger du contenu sur des sites tendancieux, d’installer des .apk non vérifié… On rappelle que beaucoup de jeux ou d’applications très populaires ont permis de propager des virus, notamment Instagram ou Angry Birds.

D’après F-Secure, en 2012, Android a été la cible de 79 % des malwares référencés alors qu’en 2011 il ne l’a été qu’à 66,7 % et à 11,25 % en 2010. Évidemment, plus le système est devenu populaire plus le taux à augmenté, mais les différences avec la concurrence sont tout de même impressionnantes. En 2012, iOS, Blackberry et Windows Mobile n’ont pas dépassé les 1 % chacun. Certes Blackberry et Windows Mobile sont assez peu présent sur le marché, mais iOS est lui massivement adopté de par le monde. Heureusement, malgré ces chiffres impressionnants, seuls 1,7 % de ces malwares sont considérés comme dangereux. Les autres n’étant que gênant voir invisibles.

Toutefois, les choses pourraient évoluer dans le mauvais sens puisque de plus en plus de Trojan font appel à des numéros surtaxés pour envoyer des SMS payant à notre insu. Ainsi, F-Secure révèle que la tendance est aux malwares cherchant à monétiser leur activité. Il faut dire que, plus les smartphones évoluent et plus les services qui leurs sont dédiés augmentent. Aujourd’hui, beaucoup d’applications proposent de référencer nos mots de passe, un accès à nos comptes bancaires ou à la plupart de nos donnés personnelles. Les paiements via NFC vont encore plus loin et il paraît de plus en plus évident que Google doit faire de la sécurité une priorité. On se rappelle que la version 4.2 d’Android allait dans cette direction, mais ne s’est pas véritablement révélée efficace.

Pensez-vous que Google puisse réellement changer quelque chose au problème ? D’ailleurs selon-vous y a t’il véritablement un problème ? On parle souvent des malwares et l’on relaie régulièrement les infos les concernant, mais dans les faits, il semblerait que peu d’utilisateurs s’en plaignent. Si vous avez déjà vécu une mauvaise expérience sur le sujet, n’hésitez pas à la partager dans les commentaires.

via

Réagissez à cet article !
  • Dély Marc-Olivier

    Comme sur PC, suffit d’être vigilent et de pas aller n’importe où.

  • allstar-j

    Comme pour window le système le plus connu et le plus utilisé est toujours visé, il faut en être flatté,le clou qui dépasse se fait toujours taper dessus mais avec un bon antivirus et des applications officiel sur play et non sur le marché noir et autres boutique inconnu on risque pas grand chose.

  • jonathan lempernesse

    Tout à fait d’accord avec vous, avec de bonnes pratiques, les virus ne devraient pas poser de problèmes. Après, je me demande ce que ça va donner avec les paiements NFC. Android à intérêt à blinder son truc.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

La guerre des prix continue chez les opérateurs. Bouygues Telecom vient de passer son forfait B&You offrant 20 Go de data à seulement 9,99€ par mois pendant une durée d’un an au lieu de 24,99€. Soit une économie totale de 180 euros et le tout sans engagement. Un super bon plan à saisir d’urgence !

468e5dc3893e0f0309aa353663261b64ppppppppp