Malwares Android : le nombre de mobiles infectés a doublé au premier semestre 2016

9468 nouveaux malwares visant Android naissent chaque jour comme nous l’apprenait fin août le cabinet Gdata. Aujourd’hui, c’est au tour de Nokia de nous délivrer les résultats de sa dernière étude. Des résultats alarmants ! On apprend notamment que le nombre de mobiles infectés a doublé au cours des six premiers mois de l’année.

malwares android

Si les malwares Android sont nombreux, il fut un temps où les infections étaient rares mais cette époque est désormais révolue. Au cours des six premiers mois de l’année, le nombre d’infections sur mobiles affichait une hausse de 96% en comparaison avec le second semestre 2015 passant ainsi de 0,25 à 0,49%.

malwares smartpones

Si Android n’est pas le seul OS visé, il reste néanmoins le préféré des hackers et pour cause puisque c’est lui qui rassemble le plus grand nombre d’utilisateurs. En outre, sa forte fragmentation continue de poser problème. De nombreux appareils tournent encore sous d’anciennes versions de l’OS, raison pour laquelle StageFright menace encore des millions de smartphones.

infections malwares

Au cours des six premiers mois de l’année, les smartphones représentaient 78% des infections par malware et 74% de ces smartphones tournaient sous l’OS de Google. Notez que les valeurs indiquées dans le paragraphe précédent sont des valeurs moyennes car un pic bien plus important a été atteint en avril. Un utilisateur sur 120 avait un malware sur son téléphone soit 1,06%. Mais ce n’est pas tout car comme le met en avant l’étude, le nombre d’applications Android contenant un logiciel malveillant a grimpé de 5,1 à 8,9 millions entre décembre 2015 et juin 2016.

D’après Nokia, Uapush.A, Kasandra.B et SMSTracker restent les trois plus grandes menaces. Elles représentent, à elles trois, 47% des infections recensées sur mobile cette année. Mais le rapport met également en évidence l’émergence de nouveaux logiciels malveillants, plus sophistiqués et, par conséquent, plus difficiles à détecter et supprimer.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !