Malware WannaCry : la Corée du Nord nie être à l’origine de la cyberattaque mondiale

La Corée du Nord est soupçonnée d’être à l’origine de la terrible cyberattaque mondiale, WannaCry, qui a contaminé des centaines de milliers d’ordinateurs à travers le monde. Ce malware a donné des sueurs froides à bon nombre de personnes qui se sont trouvées devant un ordinateur paralysé puisque les données des disques durs ont été tout bonnement chiffrées par cette terrible menace.

wannacry malware coree nord

Le Royaume-Uni pense que WannaCry vient tout droit de Corée du Nord, le ministre britannique de la Sécurité a annoncé cette nouvelle il y a de cela quelques jours, le 27 octobre. Néanmoins, le personnage n’est pas rentré dans les détails puisqu’il est tenu au secret. Ces accusations ont l’air d’avoir fait bondir les autorités du pays le plus fermé du monde qui nient tout en bloc.

WannaCry : la Corée du Nord nie les accusations proférées par le Royaume-Uni

Le malware WannaCry a frappé 150 pays et près de 300 000 PC au dernier décompte rapporte Gadget360. Selon la Corée du Sud, son voisin du Nord dispose de 6800 spécialistes qui sont formés à la cyberguerre. On peut donc facilement imaginer que cette armée virtuelle est probablement à l’origine de la cyberattaque mondiale WannaCry qui a secoué le monde entier. Un porte-parole du gouvernement nord-coréen à d’ailleurs publié un communiqué.

La démarche du gouvernement britannique pour associer avec acharnement la RPDC (République Démocratique Populaire de Corée) à la cyberattaque ne peut être interprétée autrement que comme une tentative pernicieuse d’attirer la communauté internationale vers une plus grande méfiance vis-à-vis de la RPDC

Pour le moment, nous ne connaissons pas les preuves dont dispose le Royaume-Uni néanmoins ce n’est pas la première fois que la Corée du Nord est soupçonné d’être à l’origine de la cyberattaque mondiale puisque des chercheurs en sécurité ont déjà eu le régime totalitaire dans le collimateur. On peut imaginer que celui-ci ne s’arrêtera probablement pas là, les menaces sur le web étant de plus en plus répandues ces dernières années.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…