Malware Dvmap : la pire menace découverte sur Android

Date de dernière mise à jour : le 9 juin 2017 à 18 h 27 min

Un nouveau Trojan particulièrement dangereux et portant le nom de « Dvmap » a été découvert par Kaspersky. Le but de ce malware étant d’infecter les appareils en contournant les systèmes de sécurité de Google Play Store dans la plus grande des discrétions. On fait le point en détail sur ce logiciel malveillant dans cet article.

malware prinstalles usine

Le piratage s’est emballé et a pris de nouvelles formes depuis que la cyberattaque causée par WannaCry a frappé la planète. Depuis, internet est devenu le terrain de jeu principal des pirates, qui se font une joie de hacker de pauvres utilisateurs à l’aide de logiciels malveillants.

L’un d’entre eux s’est fait repérer ces derniers jours pour avoir justement mis au point l’un des malwares les plus intelligents et les plus dangereux jamais découverts sur Android jusqu’à présent. Il s’agit d’un Trojan du nom de « Dvmap », qui agit comme aucun autre malware et peut, s’il vient à se propager, causer d’énormes dégâts.

Dvmap, le nouveau Trojan qui contourne tous les systèmes

Repéré par la société spécialisée en cybersécurité, Kaspersky, Dvmap est sans conteste l’un des pires malwares découverts sur internet. Comme tout bon logiciel malveillant qui se respecte, celui-ci se cache dans les applications mises en ligne sur le Google Play Store.

Á la différence que lui, il se fait mettre à jour régulièrement par son créateur de façon à brouiller les pistes et ainsi ne pas être détecté par les équipes de Google. Une détection impossible car après avoir obtenu les droit root de l’appareil infecté, celui-ci désactivait la protection Verify Apps pour Android et passait ainsi inaperçu aux yeux de tous.

Les personnes voulant se procurer une ou plusieurs applications voyaient leur système être infecté par ce fameux Dvmap, qui se frayait sans mal un chemin jusque dans les systèmes des utilisateurs et contournait en parallèle le Google Play Store.

Fort heureusement et il s’agit là d’une très bonne nouvelle, le Trojan n’est visiblement qu’en phase de test par le pirate, qui n’a semble-t-il pas eu le temps de mettre à exécution son plan diabolique. Les services de Google ont bien évidemment été mises au courant de la situation et se sont empressées de retirer Dvmap de façon à garantir la sécurité des utilisateurs Android, très vulénrables aux attaques pirates.

Réagissez à cet article !
  • alta

    comme le marche des antivirus n’est plus rentable sur PC, il faut bien paniquer les gens ailleurs….

  • Flex

    tout ça pour ça !

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    Vous devriez éviter de parler de sujets pour lesquels vous avez aussi peu de maîtrise, vraiment.

  • etic

    ca pourrait être réduit considérablement ces menaces.
    Il suffirait de mettre des très lourdes peines de prison.

  • crachoveride

    Ou comment parler d’un sujet qu’on ne connais pas… il manque des info puré mais faites gaffe sérieux ou soyez plus précis.

    Une applis ne peut déjà pas de base se procurer les droits root sans l’accord extérieur de l’utilisateur, à moins d’exploiter une faille qui n’aura pas été découverte, ce qui n’est pas le cas ici.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
a579f347077aef4c389abd41715f9921###############