Macron veut faire de la France un des leaders de l’intelligence artificielle

Maj. le 29 mars 2018 à 8 h 37 min

Emmanuel Macron veut faire de la France l’un des leaders de l’intelligence artificielle ! Pour y arriver, l’homme politique va s’appuyer sur le rapport du mathématicien Cédric Villani. Le président présentera ensuite son plan d’action ce jeudi 29 mars. Quels sont les objectifs du président de la République ? Comment compte-il faire de la France l’un des champions de l’intelligence artificielle ? 

macron

« La France a raté toutes les dernières révolutions technologiques, comme la robotique. Elle ne doit pas rater le train de l’IA »  explique la présidence.« Nous allons expliquer comment la France sera leader sur le sujet, et comment elle le fera de façon responsable sur les questions éthiques » rapporte de son côté Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat chargé du numérique. Pour élaborer son plan d’action, Emmanuel Macron peut compter sur le récent rapport de Cédric Villani, mathématicien et député LRM.

Macron veut faire de la France un des leaders de l’intelligence artificielle

Le pays qui deviendra le leader dans le domaine de l’intelligence artificielle sera le maître du monde, affirmait Vladimir Poutine. « Les pays les plus en avance sur le déploiement de l’intelligence artificielle, ce sont les Etats-Unis, la Chine, l’Angleterre, le Canada et Israël, et nous n’y sommes pas » s’attristait Cédric Villani sur France Inter. Le rapport dresse ainsi la liste des quatre domaines économiques dans lesquels la France doit concentrer ses efforts : la santé, les transports, l’environnement et la défense.

« Ce n’est pas forcément grâce à un “Google européen” que la France et l’Europe pourront se faire une place sur la scène mondiale de l’IA. Elles doivent pour cela inventer un modèle spécifique »  précise le rapport. En phase avec le député, Macron déclarait ce lundi « nous devons construire les standards européens qui correspondent à ce que nous savons faire et à la défense de nos modèles ».

Ce mercredi 28 mars en soirée, le chef d’état va ainsi recevoir à l’Elysée 15 individus influents dans le domaine de l’intelligence artificielle, tel que Yann Le Cun (un des inventeurs du deep learning) Noriko Araï ( créatrice d’un robot) Ran Balicer (spécialiste de l’analyse de données) ou encore Demis Hassabi (vice président de Google Deepmind).

Finalement, ce jeudi 29 mars, Emmanuel Macron présentera sa stratégie au Collège de France, où se tiendra le « Sommet de l’intelligence artificielle ». D’ici là, nous ignorons encore avec précision ce qu’Emmanuel Macron va faire du rapport remis par Cédric Villani. Au vu des récentes déclarations de l’Elysée, le président n’a pas été insensible aux recommandations du mathématicien. « Le jour même, il y aura des annonces d’implantations de centres de recherche » précise l’Elysée « on ne se construit pas contre les Gafa, on peut se construire avec eux ».

Pour Laurent Alexandre, auteur de plusieurs livres sur l’intelligence artificielle, le rapport Villani est une « première étape positive ».  « Villani a compris tous les enjeux, il commence par les briques essentielles » nous a confié l’auteur de “La guerre des intelligences”. « Restera un point non réglable : nous n’aurons pas de GAFA Europeens c’est trop tard » tempère Laurent Alexandre, qui plaide depuis longtemps pour que l’Europe se mette enfin à l’intelligence artificielle. Que pensez-vous de ce rapport ? Êtes-vous enthousiaste à cette idée ? Craignez-vous plutôt que l‘intelligence artificielle n’éradique la race humaine, comme l’affirme Elon Musk ?

Réagissez à cet article !
  • Yoann Basquin

    on est en retard sur tellement de choses tout de façon😂

  • diordnAi

    En marche !

  • Spitfire

    En France tu essaye de créer quelque chose on te met des battons de partout donc voilà pourquoi au USA est le meilleur pays pour votre projet !

    • Freny Daniel

      bien sur, la France est leader sur l’innovation via son nombre de start up….

      • Jejey

        oui, et combien de start up résistent après 3 ans sur le marché :) ?
        J’aimerai bien voir :/

  • Richyl78

    Petite coquille, Jeudi 27 Mars?

    • Florian Bayard

      Merci pour la remarque ! C’est corrigé :)

  • Teddy

    Il a trop d’envies le Macron

  • Ash

    Bon courage… on a un peu 10 ans de retard.

    La darpa et les gafa sont des années-lumière de la France. C’est beau de rêver..

    • numerobis

      Pour une fois que quelque chose serait positif, vous n’allez pas encore râlez non de dieu de bonne mère !

      De grandes entreprises vont ouvrir un de leur principal centre de recherche en France prochainement (genre Samsung).

      C’est sûr que la France n’est pas en avance dans ce domaine mais je pense pas qu’on soit le dernier pays non plus.

      Quelques start-up montrent le bout de leur nez et si on se bouge pas elles vont très vite se faire racheter par les grosses entreprises genre google, microsoft…

      • Kris Rage

        plus la chaire d’intelligence artificelle à polytechniques (ah !!! mes meilleurs années…. non je plaisante, je suis un truduc ! LOL)

      • Billy Burn

        Je déteste ce gvt mais force est de constater que ça dans le bon sens sur ce point ! La France est à la bourre sur l’IA, le fait d’investir plus pour avancer plus vite est plutôt pertinent…

    • Kris Rage

      oui mais nous on a des berets !

    • Julien

      Les GAFA sont a des année lumières parce qu’elles ont des immenses bases de données collectées à notre insu. En Europe et en France, la collecte de données n’est pas aussi simple.
      La France par contre est dans les leaders en terme de détection d’anomalies dans le domaine de la santé. Exemple : Therapixel qui a gagner un concours international (1200 candidats quand même) sur la détection du cancer du sein.
      L’industrie, les sciences, la santé… c’est le prochain levier de développement des IA, et là, les données sont beaucoup moins simples à avoir et à collecter pour tout le monde.

  • fdpiandroid

    il vont rien rattrape du tout la france n est bonne que dans le bla bla ds le racisme et leche le cul du crif. bon courage

    • emmanuel milcent

      Antisémite. Tu n’as pas honte ?

      • Billy Burn

        On peut dénigrer le CRIF et l’état d’Israël sans être antisémite. Je déteste Trump, est ce que ça fait de moi un anti américain ?

      • Teddy

        Perso, jm’en fou des problèmes des juifs, et j’me permet de le dire ouvertement, parce que j’ai mes propres problèmes de black à gérer :D

        • emmanuel milcent

          On peut condamner l’antisémitisme et le racisme anti  » blacks  » (j’ai de nombreux potes blacks, je dirige une association à la base Hip Hop mais pas que (musiques Afro-caribéennnes, Dance hall, Reggae… et groove, Jazz, Fini, R&B, Soul ..) en même temps, de même que l’homophobie, vous avez tous un peu les mêmes problèmes, un peu de solidarité ne fait pas de mal, il n’y a pas de hiérarchie à faire.
          Le repli communautariste n’est absolument pas une solution, au contraire…. c’est tous ensemble qu’on en sortira, pas chacun de son côté…

          • Teddy

            Je suis d’accord avec toi, alors je m’associerais à ceux qui veulent de nous ^^

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !