Loi renseignement : les Français n’ont jamais été autant surveillés

Le Parlement vient de remettre un rapport s’intéressant à la loi sur le renseignement. Il décrit la mise en place de nouvelles techniques d’interception qui ont entraîné une augmentation du nombre d’écoutes.

Les parlementaires chargés d’analyser la loi sur le renseignement ont rendu leur rapport, et ont constaté « une nette augmentation du nombre d’interceptions » ainsi que « la prudence de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) dans la mise en œuvre de ces techniques nouvelles ».

Pour rappel, le procureur de Paris s’était déjà opposé aux méthodes de chiffrement des smartphones d’Apple et Google mais la loi ouvre de nouvelles possibilités.

Cette loi permet de « nouvelles techniques de renseignement » pour les services secrets parmi lesquelles : l’intrusion à domicile, la sonorisation d’un lieu privé et l’interception de conversations lointaines grâce à des valises nommées « IMSI catchers ».

Le prélèvement de données informatiques des individus suspects et la géolocalisation de leurs smartphones sont désormais également permises par la loi.

Ainsi nous découvrons la signification des fameuses « boîtes noires » ou backdoor imposées aux FAI, il s’agissait non pas d’écouter les conversations mais de capter des données de connexion jugées suspectes.

Ce rapport contient des informations sensibles masquées par des astérisques et nous ne savons pas si ce dernier point a tendance à freiner la sécurité intérieure. Le constat est « contraire aux attentes » pour le président de la CNCTR (commission de contrôle des activités de renseignement). Il rajoute :

La DGSI, qui est le principal service pouvant demander la mise en œuvre des nouvelles techniques de renseignement sur le sol national, a préféré adopter une attitude prudente, consistant à former préalablement les agents, en mettant en place un programme de formation.

La délégation parlementaire évoquera elle plutôt des « difficultés techniques d’élaboration » du fait de leur nouveauté. Mais le constat est là, la loi permet une intrusion réelle dans la vie privée, et ce que veut éviter Tim Cook dans son conflit avec le FBI.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • nono

    honteux

  • Tony Fiant

    Il a pris la tente à Marcel.
    Si je lis à haute voix ma phrase précédente, on trouve un mot inquiétant, je vais être mis sur écoute ?

    • Serge Martin

      D’où l’intérêt de parler correctement français et de dire « La tente DE Marcel »

      • Tony Fiant

        Bien vu !
        Il a pris la tante à l’arrière de la voiture sera donc plus convenable même si la bienséance doit en souffrir

  • Tapian

    « Le prélèvement de données informatiques des individus suspects et la géolocalisation de leurs smartphones sont désormais également permises par la loi. »

    Heinn ? Ça a toujours été le cas… on se réveille un peu la et on arrête de raconter n’importe quoi!!!