Linky : pourquoi le nouveau compteur électrique ne convainc pas les ménages ?

Maj. le 28 mars 2018 à 16 h 38 min

Linky, c’est nom du nouveau compteur électrique qu’Enedis aimerait bien installer à la place de l’ensemble des anciens compteurs à roue. Près d’un foyer sur quatre en sont déjà équipés grâce à un décret qui rend son installation obligatoire. Mais sur ce total, seulement 3% des ménages acceptent que cet appareil communiquant transmette automatiquement leur consommation électrique. Le compteur poserait des risques sur la santé et pour la vie privée selon ses détracteurs. 

linky compteur electrique

Pourquoi tant de personnes pestent contre Linky, le nouveau compteur connecté dont déjà plus de 8 millions de foyers sont équipés ? En fait depuis les premières installations, ce nouveau compteur a reçu quantité de critiques. Certains abonnés ont vu leur consommation augmenter. Tandis que d’autres affirment que la technologie de mesure de l’énergie de ce compteur génère de puissants champs magnétiques pouvant poser un risque sanitaire. D’autres de ses détracteurs craignent enfin pour leur vie privée, ce compteur pouvant transmettre en temps réel les informations sur la consommation électrique des ménages.

Linky : pourquoi le compteur électrique ne convainc pas les ménages

De quoi susciter une véritable fronde tant sur internet que sur les territoires. Une étude citée par nos confrères des Echos affirme que 38% des ménages équipés se disent pas ou pas du tout satisfaits. Les groupes anti-Linky se sont multipliés sur Facebook. Un peu partout, des communes tentent d’empêcher leur installation. Surtout, même lorsqu’il est installé, le compteur n’est que très rarement utilisé à son plein potentiel. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) avait en effet posé quelques gardes-fous pour la transmission des données. Comme l’obligation pour les fournisseurs d’obtenir le consentement de l’utilisateur.

Résultat : sur le total des utilisateurs de Linky, seuls 3% ont autorisé la transmission automatisée de leurs données. De leur côté, les promoteurs de ce nouveau compteur défendent les qualités du nouveau compteur. Selon France Info, Philippe Monloubou, président du directoire d’Enedis, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition Ecologique, affirment que ce compteur peut permettre une meilleure efficacité énergétique. En analysant les données, les collectivités locales pourraient en effet mieux identifier les efforts à fournir sur tel ou tel bâtiment en matière d’efficacité énergétique. Quant aux dangers pour la santé,  l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) juge le risque très faible.

Réagissez à cet article !
  • Flo

    Alors insomnia ? Qu’est ce que tu vas me sortir comme excuse cette fois ;)

  • Zzz

    Installe dans mon immeuble sans demande quoi que se soit aux locataires

    • No nukes

      Devenez propriétaire, on vous posera la question…

      • Jerem88

        Co-propriétaire, et on nous a pas vraiment laissé le choix…
        Mais rien à dire de çà. Au contraire, je trouve que c’est bien de pouvoir suivre sa consommation en temps réel à peu près.

  • Christophe Rebiere

    Avoir peur de Linky alors que beaucoup de gens ne lâchent pas leur smartphone et les ondes qui vont avec, c’est n’importe quoi.
    Quant aux maires qui interdisent leur pose, ils sont aussi parfois parmi les premiers a demandé des antennes relais pour leurs administrés.

    • Grabo20

      On ne parle pas de la même puissance. Le DAS à proximité du courant électrique est très puissant quand on est proche et que le réseau est utiliser en tant que CPL.
      Alors évidemment on passe pas notre journée à coller notre tête contre les murs, mais quelqu’un qui dort sur un lit, la tête à 20 cm du CPL (le CPL c’est pas le boîtier c’est tout le réseau on s’entend bien), court de gros risques, comme une personne qui dort avec son téléphone.

      • Jean Bono

        Merci parfaitement d’accord !
        j’espère que l’on n’est pas les seuls à vouloir conserver notre liberté de choix concernant notre lieu de vie.

        • Stef80

          « (étant dans le métier de l’électrotechnique et informatique) »
          Permet-moi d’en douter…

        • Noxyd

          Tu as tout à fait le droit de ne pas avoir d’électricité chez toi, rien ni personne ne t’y oblige…
          Après c’est comme toutes les technologies, à un moment des pas sont franchis et si tu veux continuer d’en profiter il te faut adapter ton matériel, regardes ce qu’il s’est passé pour la télé (passage à la TNT) et ce qu’il se profile avec les téléphones (abandon du filaire analogique et de la 2G d’ici très peu de temps…) Tu peux décider de ne pas t’adapter, mais ne te plains pas de ne plus y avoir accès au bout d’un moment… ;-)

      • Stef80

        Non. Le CPL n’a qu’une puissance de 0,1 W au maximum, et passé quelques centimètres, les sondes ne captent plus rien.
        En clair, Linky superpose au secteur 230V/50Hz une fréquence de 35 à 90 kHz avec une amplitude d’environ 1 volt. Ce signal est ensuite transmis par conduction (et non à l’aide d’ondes radio), jusqu’au concentrateur par câble électrique.
        Le raisonnement fait par ces gens est qu’un conducteur parcouru par un courant électrique rayonne une petite partie de l’énergie qui y circule. Si ce conducteur est optimisé pour cet usage, on parle d’antenne. Dans le cas des câbles électriques et à ces fréquences, une infime fraction sera rejetée « dans la nature » (même dans le câble d’alimentation de ton micro-ondes ou de ton PC). Dans le cas de Linky, il ne reste des 0,1 W qu’une part tellement faible, que passés quelques centimètres, il sera impossible de mesurer quoi que ce soit avec les appareils pourtant sensibles (la puissance du signal diminuant avec le carré de la distance).
        Tu te fies aux peut être aux « tests » des marchands de peur (le test du landau de Next-Up) qui utilisent un CA-41 de Chauvin Arnould éuiqpé d’une sonde isotropique EF2A. Et bien cet appareil mesure la TOTALITE du spectre compris entre 100 kHz et 2,5 GHz. Petit rappel, Linky utilise la bande située entre 35 et 90 kHz… Tu as saisi l’arnaque ?

        • RyseSorel

          Après avoir fait le tri dans toutes les infos, perso le seul problème que j’ai c’est la pertinence des infos. J’ai plus le nom du moyen pour mesurer la conso mais elle était beaucoup moins fiable que le système robuste actuel. Des gens ont eu des consommations qui ont explosés sans avoir quoi que ce soit à y redire.

    • Stef80

      Ca me fait penser à l’histoire d’un petit village. une antenne de téléphonie mobile y a été installée, et du jour au lendemain, les habitants se sont plaints de mots de tête violents.
      Or, cette antenne n’était pas activée, n’émettait donc pas de signal…

      • babylonbwoy

        C’est pareil pour les électrosensibles qu’on soumet a des champs en blindtest,
        ils sont incapables de dire quand le dispositif émet ou non.
        Une étude récente disait qu’il y a une forte composante psychologique chez eux.

        • Stef80

          Tout à fait. Je l’ai aussi vue passer cette étude.

    • babylonbwoy

      Les maires savent pertinemment que ce sera vain, le tribunal leur ordonnera de retirer leur arrêtés.
      Ils le savent mais certains font du buzz pour se faire mousser, faire croire qu’ils défendent leur administrés.

  • Janeck Lorillec

    Le boitier Linky n’est absolument pas obligatoire.
    Le décret porte sur l’obligation pour les fournisseurs d’électricité d’installer un système permettant à l’usager de vérifier son compteur lui-même quand bon lui semble.
    Le fait d’imposer un boitier particulier à l’usager et de lui annoncer que c’est obligatoire est fallacieux, et passible de poursuites judiciaires, ainsi qu’en faire l’annonce ici-même.

    • Insomnia

      Raconte pas de bétise, ce boitier est obligatoire, on doit évoluer avec son temps…

      • Moi

        On doit évoluer avec son temps .. peut être mais avec discernement et non comme un mouton. Quel intérêt ce compteur pour le client ? Quel intérêt pour EDF ? C’est la question .

        • lucky

          L’intérêt c’est de prévoir quelle sera la consommation d’énergie sur tel ou tel site. Les données traités seraient anonymisées avant d’être transmis aux fournisseurs (bien quand recoupant les info, ils pourraient peut être mieux connaitre nos habitudes même si pas de leurs clients). Et puis, y a l’Etat derrière.

        • Baptiste GUEGAN

          Réduire les coûts et les émissions carbone quand faut envoyer des techniciens faire les relevés ?

  • diordnAi

    C’est complètement con

    Votre Wi-Fi est sûrement x5 plus nocif et vous êtes sûrement + près de votre box que d’un Linky.
    Si la conso augmente ça voudrait dire que l’ancien compteur était pété et qu’il ne comptait plus très bien.

    Avec la propagande anti-Linky à la con de Robin des Toits et les abrutis (désolé mais faut être réaliste) de Facebook qui vont suivre ce mouvement aveuglement franchement… « Pourquoi êtes-vous contre Linky ? » « Euh………….. c pa b1 pour la santait »

    Perso ce compteur est plus qu’intéressant surtout pour la conso heure-par-heure, ça évite d’attendre des mois pour savoir si ton appareil consomme trop au final (par exemple).

    Puis les communes l’interdisant… ? donc je ne peux pas demander Linky c’est ça ?

    • Moi

      Chacun a droit de donner son avis.

      • Stef80

        Donner un avis, oui, mais quand cet avis est biaisé… non.
        Les marchands de peur, comme Robin des toits ou Next-up (et son test biaisé du landau), se trompent. Ils parlent sans cesse, de « réseau non blindé » du réseau ErDF, de son rayonnement « toxique ». Ils oublient juste un détail. Un réseau similaire (même gamme de fréquences, même puissance maximale de 20 dBm, même ondulation OFDM) est déployé sur la France entière depuis de nombreuses années, alors que ce réseau n’était même pas étudié à la base pour cet usage. Réseau déclaré comme « sans risque sanitaire » par ces mêmes marchands de peur : l’ADSL.

      • diordnAi

        Non mais quand on se base sur l’article à deux balles trouvé sur Facebook ton avis est à chier, je suis désolé.

    • Jean Bono

      Sauf que le wifi on peut ou pas le vouloir chez soi on est libre. (on peut aussi le gerer soit meme le desactiver par exemple)
      Pour linky on impose une techno CPL dont pour ma part je ne veux pas (étant dans le métier de l’électrotechnique et informatique) j’en connais les désagréments et notamment sur les composants électroniques des appareils.
      Il serait bon que nos libertés de choix soient respectées on devient trop tributaire du tout connecté.

      • Stef80

        La technologie, j’espère ne pas te l’apprendre, n’est pas le même CPL qu’on a à la maison. Le CPL G3 de Linky utilise les basses fréquences, de 35 à 90 Hz (bande CENELEC-A), pour palier au réseau parfois en mauvais état, et pour transmettre sur de longues distances, mais à faible débit. C’est de l’ordre d’1 Ko/s.
        A la maison, le CPL ne dépasse pas quelques dizaines de mètres, les fréquences sont entre 2 et 100 MHz, et le débit peut atteindre 1 Gb/s.
        Quant au « danger » du CPL sur les appareils électriques… En phase d’expérimentaton Linky, il y a bien eu quelques dysfonctionnements, notamment des ballons d’eau chaude qui ne se déclenchaient pas la nuit. La faute ? Mauvais branchements effectués par des poseurs inexpérimentés. Par contre, que des appareils perturbent Linky, c’est plus fréquent. Comme les ampoules fluocompactes ou les alimentations à découpage made in China.

        M’enfin, je pense ne rien apprendre à quelqu’un du métier.

      • Stef80

        Ah, et que fais-tu du Wi-Fi des voisins ? Le WiFi a une portée d’environ 100 m en terrain dégagé. Habitant une maison individuelle séparée de 20 m des voisins, je capte leur signal Wi-Fi.

      • diordnAi

        Pourtant il va falloir y passer, c’est l’évolution.

  • Bëor

    « En analysant les données, les collectivités locales pourraient en effet
    mieux identifier les efforts à fournir sur tel ou tel bâtiment en
    matière d’efficacité énergétique »

    C’est pas tout à fait exact. Je fais partie d’une communauté d’agglo « test » et je bosse directement avec les données issues de ces compteurs. Il faut savoir que les données transmises par Enedis sont agrégées sur des zones de 100m*100m: en gros ils prennent une carte du territoire étudié, y superposent un quadrillage et font la moyenne de la consommation sur chaque carreau. Si un carreau comprend moins de 3 bâtiments/compteurs, la donnée n’est pas fournie pour qu’il soit impossible de lier un bâtiment avec une consommation précise.

    Cela nous permet tout de même de pouvoir faire des analyses par rapport aux années de construction, aux surfaces moyennes des logements, aux densités de population , ect…afin de déterminer les raison d’une consommation élevée (mauvaise isolation, mauvaises habitudes de consommation,…) et orienter nos action en fonction.

    Donc en effet, le début de votre phrase est exacte mais il nous est impossible de cibler un bâtiment en particulier ;)

  • Guillaume Soghonian

    Et encore censuré !
    Merci de m’indiquer pour quelle raison ne pas avoir validé ma réponse.
    Si c’est juste pour 2 l-i-e-n-s vers une bonne explications, c’est que vous n’avez aucun respects pour vos ‘confrères’

  • Stef80

    Merci pour le second lien :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !