Linky : les particuliers peuvent faire mesurer gratuitement les ondes émises par le compteur

Linky cristallise les inquiétudes de certains particuliers, qui lui reprochent maintes et maintes choses. L’un des arguments principaux des détracteurs du compteur connecté, c’est l’émission d’ondes, qui seraient selon certains potentiellement dangereuses pour la santé. Pour leur donner les moyens d’en savoir plus ou les rassurer, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) propose désormais de mesurer gratuitement les ondes électromagnétiques émises par des objets communicants fixes. 

linky compteur

Alors que deux Bordelais lancent un appareil pour se protéger contre les ondes du compteur Linky, les inquiétudes sur les effets sur la santé du boîtier connecté sont toujours présentes. Bonne nouvelle pour les consommateurs pour lesquels la problématique tient à cœur, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a fait évoluer son dispositif de mesure des ondes électromagnétiques, relaie LCI. Désormais, les particuliers ont la possibilité demander gratuitement une mesure d’exposition pour les objets communicants fixes, et donc pour Linky. Auparavant, ce système était réservé aux antennes-relais.

Linky : les ondes émises par le compteur font encore peur

Cela devrait permettre de rassurer les consommateurs qui sont effrayés par Linky. Oui, des ondes sont émises, mais pas forcément plus que par les nombreux autres appareils qui nous entourent. Voici la procédure à suivre pour effectuer la demande :

  • Télécharger le formulaire en ligne disponible sur service-public.fr
  • Le remplir et le faire cacheter par un organisme habilité (collectivité locale, association de protection de l’environnement ou familiale)
  • Envoyer le formulaire cacheté à l’Agence nationale des fréquences (ANFR) :  Dispositif Mesure – 78, avenue du Général de Gaulle, 94704 MAISONS-ALFORT CEDEX

Une fois votre requête examinée et acceptée, un laboratoire spécialisé se chargera des mesures. Tout cela est financé par un fonds public lui-même alimenté par une taxe qui est payée par les opérateurs de téléphonie mobile.

Une proposition de loi pour mettre fin aux installations forcées de Linky a été déposée le 16 mai 2018 à l’Assemblée Nationale par les députés de la France Insoumise. Celle-ci se base notamment sur les risques supposés sur la santé mais aussi sur la protection des données personnelles et une répercussion du coût de l’installation sur les factures des consommateurs. En avril déjà, Corinne Lepage demandait la suspension du déploiement de Linky au nom du « principe de précaution ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !