Linky : Direct Energie utilise les données du compteur sans l’accord des clients !

Maj. le 28 mars 2018 à 16 h 37 min

Direct Energie se sert du compteur Linky pour utiliser les données personnelles des clients. Le fournisseur d’électricité est dans le collimateur de la Cnil – Commission nationale de l’informatique et des libertés – qui vient de le mettre en demeure. Apparemment Direct Energie collectait des données personnelles sans l’accord des clients. Les détracteurs de Linky vont très probablement en profiter pour tacler davantage le compteur électrique régulièrement montré du doigt.

linky direct energie donnees

Linky peine à convaincre les ménages français, Enedis procède à son déploiement à travers le pays non sans mal. Comme le révèle LeMonde, une nouvelle affaire est en train de secouer le compteur électrique. La Cnil met en demeure officiellement Direct Energie “pour une absence de consentement concernant les données issues du compteur communicant LINKY”. Les agents de l’Autorité ont décelé certaines lacunes.

Linky : les données personnelles ont été recueillies sans consentement des clients selon la Cnil

Direct Energie aurait demandé à Enedis de lui “transmettre les données de ses clients correspondant à leur consommation journalière d’électricité ainsi que les données de consommation à la demi-heure”. Hors ces informations ne peuvent être transmises sans un accord écrit de la part des clients, précise la Cnil. L’Autorité a procédé à des contrôles en octobre 2016 et février 2018 dans le but de s’assurer de la conformité du dispositif à la loi Informatique et Libertés. Direct Energie commet une infraction en n’obtenant pas de confirmation écrite de la part des clients.

L’entreprise néglige ainsi les droits de centaines de milliers de clients. Au vu du nombre important de personnes concernées, la Cnil a décidé de rendre publique l’information afin qu’un maximum de français soit au courant. Direct Energie a 3 mois pour se mettre en conformité. Cette affaire tombe à un mauvais moment pour Linky alors que le Sénat étudie la possibilité de refuser l’installation des compteurs. Florence Lassarade, sénatrice de la Gironde, a déposé deux amendements allant dans ce sens dans le cadre du projet de loi portant sur la protection des données personnelles. Linky a également obligé un couple électro-sensible à déménager récemment.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Linky : deux compteurs impliqués dans un incendie

Deux compteurs électriques Linky pourraient avoir provoqué un incendie dans un quartier du petit village de Luzenac. Cet incident est arrivé peu de temps après l’installation des deux appareils. Enedis a lancé une enquête pour déterminer l’origine de cet incendie….