LG devra verser des royalties à Microsoft pour chaque androphone vendu

Date de dernière mise à jour : le 20 avril 2016 à 20 h 57 min

 

LG viens de signé un accord avec Microsoft sur l’utilisation de brevets appartenant à ce dernier pour chaque appareil fonctionnant avec Android ou Chrome OS, deux systèmes développés par Google.

La nouvelle vient de tomber, après HTC en 2010 puis Samsung l’année dernière sans oublier Acer, LG est le troisième gros fabricant de terminaux fonctionnant sous Android qui devra payer des royalties pour chaque appareil vendu au géant américain.

Microsoft déclare que c’est le onzième accord de ce genre signé avec des fabricants d’appareil Android, ce qui représente selon la firme américaine 70% des Smartphones sous ce système. Des contrats qui rapportent gros à l’éditeur de Redmond qui gagne plusieurs $ pour chaque appareil, bien sûr les montants exact ne sont jamais divulguer même si des infos parlent de 8 voire 10$. Je vous laisse faire le total.

Google qui ne reste pas de marbre face à l’agressivité de Microsoft, est qui qualifiait ces accords d’extorsion lors de la signature entre Samsung et Microsoft d’un contrat du même genre.

La gratuité d’Android menacé?

Certes, Android est mis gratuitement à la disposition des fabricants par Google. Mais de tels royalties risque à termes de remetre en cause ce modèle économique.

A mon avis le face-à-face entre Motorola, racheté dernièrement par Google, et Microsoft sera le tournant de cette guerre des brevets.

Retrouvez toute l’actualité Android sur nos pages Facebook, Google+ et Twitter.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Boris

    Pourquoi j’ai l’impression que Microsoft se transforme de plus en plus en patent troll … bon faut dire que vu le succes de WM7 c’est clair qu’ils doivent faire nettement plus de fric grace a Android que grace a leurs propres systemes …

    • Ce n’est pas qu’une impression malheureusement, ils ont trouvé une vache à lait et ils vont pas se priver.

  • Raikoryu

    A mon avis les fabricants cités devraient s’unir et intenter un procès contre Microsoft pour abus de position dominante et faire invalider lesdits brevets.