Les google glass maintenant contrôlées par la pensée !

Maj. le 25 février 2015 à 11 h 43 min

Après une appropriation en France par Leclerc Drive, c’est une start-up londonienne, The Place, qui fait encore parler à nouveau des lunettes connectées. L’entreprise a développé un logiciel ajoutant un nouveau contrôle possible des Google Glass. Pour l’instant, les fonctions sont limitées, mais selon la start-up, les possibilités bien plus larges.

google glass

Parler à ses lunettes, c’est bien, les contrôler sans un mot, c’est mieux. C’est pourquoi The Place a mis en ligne MindRDR, son logiciel open source pour contrôler les lunettes les plus célèbres du moment. Le logiciel répond aux informations envoyées par un périphérique qu’il faut brancher aux Google Glass et mesurant les ondes cérébrales. Pour le moment, il ne s’agit pas d’avoir des pensées complexes et littérales, mais de se concentrer. Le capteur va alors observer une hausse de l’activité cérébrale et faire apparaitre un cadre pour prendre la photo.

Dans celui-ci, l’usager verra une ligne blanche qu’il fera monter à mesure qu’il se concentrera. La photo sera prise quand la ligne aura atteint le haut de l’écran. En se concentrant à nouveau, il pourra alors poster la photo sur un réseau social configuré au préalable.

google abandonne google glass

Si The Place argue que parler à ses Google Glass en public peut être problématique, l’ambition affiché par la start-up se veut bien plus tournée vers le médical. Du côté des médecins, suggérant que « les lunettes pourraient être utilisées dans des situations de grande pressions ou les mains ne sont pas libre, tel que pendant une opération », comme du côté des patients, pour des personnes souffrant de problème de mobilité, ou même de locked-in syndrome.

Si les intentions semblent louables, Google a tenu à affirmer son désaccord face au projet. Les réactions du constructeur sont ambivalentes.

D’une part, un porte parole à annoncé que « les Google Glass  ne pouvaient pas lire dans les pensées » et l’on voit là la volonté de Google de calmer d’office les attaques à venir. En effet, les lunettes high-tech ont été l’objet de nombreuses peurs Big Brotheriennes ou bien concernant le piratage. Se mettre en retrait permet ici à Google d’afficher un sens de la retenue. D’autre part, Google est peut-être (sans doute?) en train de développer ses propres applications du genre, expliquant leur refus de publier le logiciel sur l’app store.

Quoi qu’il en soit, le projet excite et amène d’autres questions concernant, dans les décennies à venir, le frontière de plus en plus floue entre l’homme et la machine, notamment dans l’interaction qu’il aura avec elle. Au delà de la question morale, la sensation de rentrer dans une nouvel ère est des plus fascinante.

Via

Réagissez à cet article !
  • roxas

    Un problème pour moi c’est de pouvoir prendre des photos sans le consentement des gens.

    • Aurelien

      Tout comme avec un smartphone!

      • cyril

        sauf qu’avec le smartphone c’est assez flagrant donc on le fait beaucoup plus difficilement

        • Aurelien

          je mets mon smarphone dans la poche de ma chemise, écran contre poitrine, jamais tu seras que je suis en train de te filmer!
          De plus il est prévu une led rouge qui s’allume quand on prends des photos ou que l’on filme via les Google Glass.
          Je m’inquiète pas trop, mais si je suis entièrement d’accord sur le fait qu’il faut le consentement des gens pour toute photo ou vidéo

  • Bon, une start-up que Google va peut-être acheté, qui sait…

  • K-Android

    Et qui sera encore contrôlé par la NSA ?

  • Atlas

    Ouf, avec cet accessoire c’est beaucoup plus discret !
    :P

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !