Lenovo : un millier d’employés licenciés, plus de 95% d’emplois détruits en 4 ans

Lenovo a racheté Motorola il y a quelque temps déjà à Google afin de maximiser son potentiel sur le marché des smartphones. Mais il semble que l’opération mettra du temps à être véritablement rentable, alors que les nouveaux Moto Z et leur design modulaire peinent à séduire sur le long terme. Ainsi, ce sont plus d’un millier d’employés qui perdent leur place aujourd’hui.

Arriver à se faire une place sur le marché des smartphones est périlleux. Il faut dire que celui-ci est extrêmement cyclique, faisant que la star d’hier peut être le ringard de demain, selon les arguments que la concurrence arrivent à avancer.

Lenovo en avait fait les frais à ses débuts. Bien qu’il créait somme toute de bons appareils, sa popularité dans l’univers du PC ne se transférait pas à celui des smartphones. Aussi, la marque chinoise a racheté Motorola à Google afin de mieux conquérir les marchés occidentaux avec un nom fort dans nos contrées.

Depuis, Motorola a pris le contrôle de la division mobile du constructeur chinois et s’efforce de rendre le deal profitable. En annonçant ses nouveaux Moto Z et Z Force, il a fait un pari difficile : celui de mettre en avant la modularité.

Celui-ci pourrait s’avérer payant au long terme, mais ne brille pas pour le moment. Aussi, Lenovo a annoncé aujourd’hui des licenciements dans sa division mobile faisant perdre leur emploi à plus d’un millier d’employés. Ce dans le but de « simplifier son organisation et sa gamme de produits afin d’être plus compétitif sur le marché des smartphones« .

A noter qu’en 2012, Motorola employait 20 000 personnes. Aujourd’hui, la division mobile de Lenovo compte désormais aux alentours de 500 employés, faisant que 97,5% du staff a été remercié en 4 ans.

Une excuse souvent utilisée à tort et à travers dans ce milieu, afin de cacher un manque de succès de la part de sa division mobile. Il faut dire que ce milieu est plus que jamais difficile à pénétrer, alors que Samsung, Apple et Huawei dominent le haut du classement des ventes.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Tholar

    On est repartis sur la discussion d’hier au sujet du marché (des constructeurs) Android, sur le topic de l’iPhone : c’est très, très compliqué de s’y faire une place. Les gens cherchent d’abord un prix, les caractéristiques ensuite. Les Chinois peuvent répondre à cette demande et à dégager une marge, sans doute pas énorme. Il y’a une toute petite place pour le haut de gamme. Samsung s’est fait une place, et beaucoup leur sont tombé dessus à cause de leurs prix élevés, et on s’aperçoit aujourd’hui qu’ils n’avaient pas si tort. Mais je ne pense pas qu’il y ait une place de plus dans le haut de gamme.
    Quelqu’un parlait hier de sélection naturelle dans le monde des constructeurs Android. Bah, c’est quasiment fait en réalité. Demain, on aura 4/5 chinois et Samsung.