Leclerc lance la livraison de courses à domicile à partir du 26 mars 2018 pour contrer Amazon

Maj. le 14 mars 2018 à 18 h 31 min

Leclerc se prépare face à Amazon : l’enseigne de grande distribution veut couper l’herbe sous le pied du géant américain en lançant sa propre plateforme de livraison express de produits frais à partir du 26 mars 2018. Amazon place peu à peu ses pions dans ce domaine avec le rachat de Whole Foods aux Etats-Unis. La France serait le prochain marché dans le viseur de Jeff Bezos avec un possible rachat ou partenariat avec un autre géant de la grande distribution nationale. 

leclerc

« Le 26 mars, on lance ‘Leclerc chez moi’ dans les quartiers nord de Paris et le 15 mai, ce sera en dessous de la Seine« . Michel-Edouard Leclerc, le PDG de l’enseigne de grande distribution du même nom, a annoncé sur France Info le lancement imminent d’un nouveau service de distribution de produits frais à domicile. La livraison concernera « tous ce que vous trouvez sur un drive Leclerc« , ajoute-t-il. Le patron de Leclerc cherche à court-circuiter Amazon qui s’apprête à lancer lui-aussi un service de livraisons de courses à domicile – avec des rumeurs d’un rachat du groupe Carrefour persistantes.

Leclerc : livraison de courses à Paris dès le 26 mars, et « en-dessous de la Seine » à partir du 15 mai

Michel-Edouard Leclerc explique : « Amazon, c’est une formidable entreprise. C’est une vielle société. Cela fait 23 ans qu’elle existe. C’est les rois de la logistique, de l’informatique et des algorithmes, ils savent interpréter les comportements des gens« . Et d’ajouter qu’en revanche « ils n’ont pas de politique commerciale« . Le dirigeant estime que Leclerc peut marquer des points face à son rival grâce à l’ancrage de la marque en France. Mais admet dans le même temps : « nous avons à faire l’apprentissage de la logistique« .

Michel-Edouard Leclerc estime que son service « va libérer les prix à Paris« , et promet des paniers entre « 15% à 20% moins chers« . Avec des accents de Xavier Niel, il dénonce au passage les « enseignes qui se gavent » : Franprix, G20, Carrefour City… Selon lui la concurrence pratique des marges maximum dans la capitale. Outre le service de livraison à domicile, il ajoute « nous allons développer des drives piétons » dans « des entrepôts » ou « dans le bas des immeubles » parisiens.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !