Le project Tango avant l’heure avec MV4D !

Date de dernière mise à jour : le 18 mai 2016 à 17 h 04 min

S’il est un des projets de Google qui a fait grand bruit ces derniers mois, c’est bien le project Tango. Véritable scanner 3D tenant dans la paume de la main, Tango est la promesse d’une fusion avancée du réel et du virtuel dans le futur. Si l’on n’a que peu d’informations concernant la commercialisation de ce bijou technologique, la startup Mantis Vision a pour objectif de proposer cette expérience sur les tablettes et smartphones avant la fin de cette année.

Basée en Israël, Mantis Vision n’a pas pour but d’entrer en concurrence avec le project Tango de Johnny Chung Lee. En effet l’entreprise est associée à l’ambitieux projet de Google auquel elle apporte son expertise dans le domaine de l’acquisition 3D. Leur matériel tout comme leur logiciel se retrouve ainsi au centre des différents prototypes comme la fameuse Tango Tablet dont nous vous parlions en juin dernier.

Parallèlement à cette collaboration avec la firme de Mountain View, Mantis Vision développe activement sa technologie et entretient des partenariats avec des acteurs de l’électronique dont Flextronics. Ces derniers travaillent sur une tablette nommée Aquila qui sera mise à la disposition des fabricants du marché mobile dès septembre.

Le dispositif appelé MV4D sera aussi intégré dans différents gadgets et périphériques dont un terminal LG sur lequel Amihai Loven, PDG de Mantis Vision, reste évasif. Selon lui le project Tango de LG devrait arriver en 2015 sur le marché même si ce dernier ne souhaite pas confirmer sa participation avec la firme coréenne.

La technologie embarquée dans le MV4D de Mantis Vision consiste à projeter une grille infrarouge invisible à l’œil nu sur le sujet à photographier ou filmer. Une caméra synchronisée avec le projecteur infrarouge se charge d’enregistrer les variations de cette grille dans l’espace puis un algorithme génère une cartographie 3D (depthmap) de la scène.

Comme le montre la vidéo de présentation du MV4D, les applications vont du jeu vidéo à l’acquisition vidéo que l’on peut qualifier d’holographique. Les aspects sociaux et collaboratifs sont aussi mis à contribution dans le cas où plusieurs personnes filmeraient la même scène par exemple. Les différents points-de-vue sont alors mis à profit pour augmenter la qualité de la scène.

Si la 3D est une technologie matraquée maintes fois auprès du grand-public jusqu’au rejet, Amihai Loven reste confiant quant à l’adoption de son bébé sur le marché. Et il peut l’être puisque sa startup a obtenu 12,5 millions de dollars auprès d’acteurs prestigieux tels que Quallcom ou Samsung.

Alors, simple gadget voué à disparaître ou véritable révolution ? Donnez-nous votre avis en bas de page !

Via

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • sachouba

    Quallcom ?? I mean, really ?