Le coût des tablettes promises par François Hollande atteindrait 3 milliards d’euros !

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 19 h 12 min

Ca n’a échappé à personne, il y a quelques semaines, lors de son grand oral devant TF1 et RTL, François Hollande avait fait des promesses pour le moins surprenantes. Le Président de la République avait fait une annonce qui a fait débat depuis, à savoir la mise à disposition de tablettes tactiles pour tous les élèves de 5ème à partir de 2016.

Nous vous en parlions aussi, et nous interrogions sur le coût et l’utilité d’un tel déploiement de matériel dans les écoles. Et bien les députés de l’opposition se sont posés les mêmes questions, chiffres à l’appui.

tablettes françois hollande coût

Alors que pour 800 000 tablettes en 2016 – et 3,3 millions d’ici à 5 ans – on parle d’un coût de 2 milliards à 3 milliards d’euros, [elle souhaiterait savoir] comment les collectivités locales déjà exsangues vont pouvoir assumer ce nouvel investissement à 80 % et sinon qui en assurera le financement – Virginie Duby-Muller, députée UMP –

C’est la député UMP Virginie Duby-Muller qui a soumis ses interrogations au Ministère de l’Education Nationale. Selon ses calculs, le coût des tablettes promises par François Hollande serait compris entre 2 et 3 milliards d’euros.

Et cela pour 800 000 tablettes. D’ici à 5 ans, on table sur 3,3 millions d’appareils. Et les tablettes ne représentent pas un investissement énorme, c’est toute la logistique et la maintenance qui entourent ce déploiement qui sont très coûteux.

De tels investissements sont pris en charge à 80% par les collectivités territoriales donc par le contribuable. Et les élus de l’opposition estiment que les citoyens ont déjà suffisamment vu leurs différentes contributions augmenter pour leur faire assumer ces nouvelles dépenses.

tablettes promises utilité

Outre l’aspect financier, c’est la question de la pertinence d’une telle proposition qui est mise en doute par cette même députée. Car l’opération avait déjà été menée à plus petite échelle en Corrèze, d’où vient François Hollande, mais pour le moment aucun retour sur l’expérience n’a été fait. Est-ce vraiment efficace ?

Enfin, ce sont les équipes enseignantes elles-mêmes qui émettent des doutes sur la pertinence d’un tel dispositif. Selon elles, il serait préférable d’optimiser le matériel déjà existant, de fournir des accès internet dans toutes les classes et des logiciels utiles aux élèves.

Réagissez à cet article !
  • Exødia

    Comment jeter l’argent par la fenêtre…..? Demandez à François Hollande

    • Luna

      Pourquoi de l’argent par les fenêtres ? 3 Milliard c’est bien je trouve !

      – 1 milliard pour le matériel: ça fait 1 tab de 300€ -prix d’une Tab S neuve : un écran 2k devrait leur suffire je pense- pour chaque collégien, Segpa compris
      – 1 milliard pour la poche de toutes les petites sal… les petits Cahuzac en herbe, qui
      s’abritent à l’Elysée et qui se servent copieusement au passage pour faire gonfler leur compte en banque
      – 1 milliard pour former tous ces incompétents de l’Education Nationale pour les aider à comprendre ce qu’est l’Internet du e-web en ligne ;)

      Le compte y est ! =D

      Et puis, comme le dit mon petit Hollandounet, il est important que “tous les collégiens sachent créer des programmes simples et des algo basiques”… Tout le monde sait que les meilleurs dev’ ont tous appris à coder sur iPad, c’est la base ! =D

      • joe2x

        Pourquoi parler de Tab S ou d’IPad, ils n’en font pas mention, ce sera bien sur une marque plus neutre et pas trop chère.

        mais sinon sur le fond je suis d’accord

        • Alliora

          En coreze, ils ont été équipés d’Ipad ;)

          • joe2x

            :(

        • Luna

          On parle de 3 Milliards quand même : Hollande a prévu un budget de 1000€ par collégien (3.2 millions de collégiens en France), donc deux iPad ou trois Tab S par collégien xD
          Ils sont forts avec les nombres, ces politicards : à les écouter, il faudrait débloquer un budget de 45 million pour la baguette de pain du petit dej’ de Hollande, ça choquerait personne x)

          • joe2x

            Ahh oui, tu as fait le calcul. Ok, je comprends du coup ta remarque

            Pfff, c’est n’importe quoi si c’est du samsung ou de l’apple. Ils ont pas pensé 2s qu’il existait autre chose que ces 2 marques et moins chère!!!

  • Kenzaburo

    D’une c’est une dépense qu’on ne peut se permettre et en plus de cela une tablette n’apporte rien du tout à l’éducation. C’est pas comme ça qu’on risque de redresser le système scolaire français.

  • emmanuel milcent

    Et bon, si c’est pour leur donner de l’Archos (comme il en était question un moment) de merde, déjà obsolète avant d’être sorti…

  • Kyonyx

    Hum 2 à 3 milliard pour 800 000 tablettes, sur une base de 2 milliard ça met le coût d’une tablette à 2 500€… Un petit problème de 0 ?!!!

    • Vaykadji

      “c’est toute la logistique et la maintenance qui entourent ce déploiement qui sont très coûteux.”

    • Guest

      Comme dit dans l’article, ce n’est pas la tablette le plus coûteux.

    • cerealekiller

      Le cout prend en compte la tablette les batterie supplementaires les housse le mobilier pour les accueillir les casiers securiser pour les ranger et sans oublier les gens pour les regler et paramétrer

    • emmanuel milcent

      Il faut inclure la logistique et la maintenance, très coûteux, à inclure également… va filer une tablette à un gamin, tu vas voir dans quel état elle va être au bout d’un an… il faudra la changer tous les ans, bonjour le coût…
      A partir de la 4ème, pourquoi pas, mais en dessous, quel intérêt ??? Et encore, avec un contrat de prêt le temps des études, avec l’assurance que les gamins en prennent grand soin (ce qui m’étonnerait)
      C’est comme donner de la confiture aux cochons…

  • 2sfhim

    Les tablettes et ordinateurs sont inutiles, je le sais car je l’ai testé pendant 2 ans au lycée.
    Pourquoi ?
    1 : Les livres numériques sont mal faits (pas ergonomiques, lents, difficiles à installer (utilisations de licences limitées dans le temps, et deux installations max par élève), certains avec des bugs qui rendent le texte illisible !) et n’apportent presque rien par rapport à ceux papier. Les éditeurs mettent parfois 4 mois à les livrer (en décembre !)
    2 : L’avantage du poids réduit est faux. Pour les lire et ouvrir facilement, il faut un ordi portable (dans mon cas aux frais des parents) relativement puissant. Soit un ultrabook très cher (au moins 800€) mais léger, soit un portable normal mais plus lourd. Ceux qui avaient des portables pas chers (comme ceux des lycées publics) devaient patienter longtemps… Et ceux qui avaient une tablette mettaient un temps fou pour atteindre la bonne page dans les gros manuels de physique-chimie pleins de schémas (plus de 10 minutes ! ), qui font 150 Mo. Et pareil pour les tablettes; ils avaient tous le même modèle haut de gamme (achat de groupe) qui coûtait cher.
    3 : Quand on a un ordinateur/tablette sous les yeux, c’est évident qu’on ne fait pas que travailler devant… Même les plus sérieux jouaient régulièrement.
    4 : L’autonomie des ordinateurs/tablettes ne suffit pas pour la journée si l’on veut de bonnes performances, sauf à prendre un modèle à plus de 800€. Donc il faut équiper toutes les classes de 20 ou 30 prises et avoir un réseau électrique adapté…
    5 : ça explose les yeux à la fin de la journée et c’est moins agréable à lire.
    6: Et il y a aussi le coût de réparation/remplacement. Ces tablettes/ordis ne duraient déjà pas une éternité avec des élèves dont c’était les parents qui avaient acheté le matériel, donc ils prendront encore moins soin si c’est l’Etat qui paye. Et sa se casse très vite : sac qui tombe, ça glisse de la table, on se prend le pied dans le câble, on arrache la prise du mur en tirant sur le câble, on trébuche sur le chat à la maison alors qu’on a l’ordi dans les mains… Plus les pannes diverses.
    7 : Et j’ajoute : Internet. Le réseau de l’école était protégé par mot de passe et interdit aux élèves, mais cracké toutes les deux semaines….

    Le rapport coût/avantages est vraiment très mauvais. Et ça personne ne le comprend sans avoir testé. Et il y a bien plus de choses utiles à faire avec cet argent : bien former les profs et faire un peu de discipline dans certains établissements ne ferait pas de mal du tout.

    • emmanuel milcent

      + 1 000 000 bien expliqué :)

      • Marc Le-corguillé

        Mouai si on l’écoute on devrait plus sortir avec un smartphone ou une tablette en dehors de chez soit…
        Je pense qu’il a un peu abusé sur le côté négatif pour faire son malin, l’école de mon fils fonctionne sur ipad avec gestion commune des tablettes, moi pas compris comment fonctionne le système mais cela reste ludique et assez fluide. Les livres ne sont pas livrés en retard ce qui est faux pour la simple raison qu’une version pdf par exemple est déjà créé bien avant une impression….
        Pour ce qui est de l’entretien ou panne, il y a un service après vente qui est là et une assurance pas trop cher, je paie pour ma part 7€ par mois pour assurer mes deux tablettes, celle de mon fils et mes smartphones donc excuse bidon….
        Internet ?? c’est pas compliqué, la fibre est là pour ça et dire que le wifi est pirater chaque semaine tu me fais rire sinon tu as des boulets en tant qu’informaticien.

        Maintenant pour les coûts il manque encore la formation des profs qui n’est pas gratuite, le matériel doit savoir être utilisé par eux et majoritairement les profs n’en veulent pas, la prof de mon fils refusait de l’utiliser, vu que c’est nos sous qui ont payé les accessoires, elle a du y passer sous peine que nous fassions le nécessaire qu’elle aille enseigner dans le public, ça calme et depuis elle ne regrette pas son utilisation…

        • The_Twinkle

          Ta réalité est loin de celles de la majorité.
          Suffit d’aller faire un tour devant mon ancien collège pour voir de la drogue, le tabac et l’alcool dès la 6ème, parfois même des armes blanches…
          Tous les enfants ne sont pas comme les tiens, avec des assurances en bétons, dans un établissement scolaire privé, avec la pointe de la technologie dans leurs poches.
          Là on parle de l’éducation national qui a mieux à faire que de claquer autant d’argent SANS réfléchir.

        • doggy310

          Quand on en lit certains ici on pourrait croire que c’est facile de sécuriser un Wi-Fi, que n’importe quel manche peut faire d’un réseau Wi-Fi un truc hyper secure. Chez soit oui, dans un lieu publique fréquenté par des centaines de personnes non.

        • 2sfhim

          Non je n’ai pas abusé sur le côté négatif pour faire mon malin, moi j’ai testé ce système pendant 2 ans et j’ai bien vu ce qu’en pensaient les autres élèves, vous vous ne voyez que du point de vue d’un parent. En cas de panne, on fait quoi de toutes ses données qui sont stockées sur la tablette/ordinateur ? Un ordinateur se démonte (et encore, de moins en moins), pas une tablette, et surtout le pire est bien la panne de disque dur. Et c’est arrivé à certains. Ils ont tout perdu. SAV en cas de panne ? Il faut plusieurs semaines avant que ce soit réparé, en attendant débrouillez-vous pour bosser… Et je peux vous assurer que oui les livres numériques de certaines matières sont bien arrivés avec 2 voire 4 mois de retard car ce n’étaient pas juste des pdf, c’était des logiciels à installer avec des licences.

    • Kalvin

      faut avoir une infrastructure et des professionnels derrière tout cela… pas des amateurs !

      • 2sfhim

        Au Gouvernement et à l’Education nationale, ce sont des amateurs ! Ils sont totalement déconnectés de la réalité et font des promesses inutiles sans se rendre compte du bor*** qu’ils créent ensuite ! Mon lycée a voulu faire une expérience, je peux t’assurer qu’au bout des 6 premiers mois les retours n’étaient pas bons du tout. ça s’est un peu arrangé ensuite parce que le système marchait, on s’était habitués, mais franchement ça n’apportait rien du tout. A part les livres, on tapait nos cours dessus (il faut donc un ordi pour le faire, pas une tablette), et on se ne servait que de logiciels genre Regressi ou Avimeca (en physique), qui n’existent pas sur tablettes. Pas beaucoup d’intérêt. Ah si, on pouvait jouer en réseau pendant les cours, c’est mon meilleur souvenir du lycée :D

        • Kalvin

          chui vraiment désolé d’entendre cela, mais c’est grâce à toi et à ton école que l’on avancera dans la bonne direction. il faut des testeurs et des gens avec des initiatives pour promouvoir un autre support, un changement est difficile, mais si tout le monde travaille main dans la main et fait remonter tous les problématiques avec des arguments et des solutions, je suis sûre que vous récolterez les laurier de tout votre travail et les élèves/étudiants vous remercieront pour tout le temps que tu as passé et la rentabilité sera présente, j’en suis sûre !

        • joe2x

          Il faudrait que la Corrèze est le courage de faire le meme retour que le tiens.

          Je ne suis pas prof mais j’étais toujours été contre, j’ai trouvé de plus value par rapport aux tablettes. Nous sommes déjà envahie par l’ère numérique, je trouve cela dommage d’en rajouter une couche alors que cela n’apporte pas grande chose.

    • Stef80

      Tout à fait. Une étude menée en avril par l’université de Cergy-Pontoise montre les faiblesses du système. De même, le Conseil National du Numérique a émis plusieurs doutes quant à l’utilité des tablettes dans l’enseignement.

      http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/07/les-tablettes-au-college-la-fausse-bonne-idee-de-francois-hollande_4520005_4408996.html

      “(…) l’une des principales difficultés posées par les tablettes concernait les problèmes de compatibilité et de verrouillage : « Des tablettes propriétaires brident les outils et les contenus mobilisables par les enseignants. (…) Un inconvénient majeur des tablettes est la quasi impossibilité de les rendre interopérables.”

      “Peu ouvertes, les tablettes sont aussi très mal adaptées… à l’enseignement de la programmation, l’autre objectif affiché par François Hollande. L’absence de clavier, les limites logicielles, la taille de l’écran sont autant de facteurs qui rendent l’apprentissage du code difficile sur de tels outils”

      • Thera

        Encore une étude qui prend le problème à l’envers. Ça n’est pas parce qu’il y a eu un mauvais choix au début sur le support qu’il faut tout jeter.
        Il existe des outils libres et interopérables. Sauf que les administrations, écoles comprises, sont incapable de les mettre en place elle même.

    • Thera

      Presque tous vos points sont à imputés aux éditeurs de livres qui ne jouent pas le jeu car ça n’est pas dans leur intérêt.
      L’autonomie et les yeux => écran passif couleur
      Le jeu => système dédié sur la tablette
      Internet craqué => compétence ou configuration

      Le seul point, incontestable, c’est le 6. Pour la solidité, il existe des produit vraiment renforcé, donc c’est encore jouable. Mais pour la maintenance, logiciel ou matériel, là par contre, c’est pas gagné. Que fait l’élève qui n’a plus de tablette pour x raison quand il rentre chez lui ? Combien de temps dur la panne ? Lorsqu’il retrouve un tablette “neuve” qu’en est-il de ses données, marque page, annotations ?

    • Vaykadji

      C’est étonnant, parce que j’ai plus l’impression que c’est un problème d’organisation qu’un problème technologique.

      1
      : les livres numériques, ça fonctionne pas mal du tout, mais évidemment ça n’apporte rien de plus par rapport au papier (à part peut-être pouvoir faciliter l’insertion d’hyperliens ou de vidéos).

      2 : Y’a des ordinateurs à 200-220€ qui suffisent TRES largement aujourd’hui (asus x205, acer es1, …). Et une tablette à 200€ suffit aussi. Et un asus x205, par exemple, ça fait moins d’1kg.

      3 : ça ne change rien aux bouquins, avec lesquels on dessine, on ajoute des moustaches aux personnages dessinés ou on joue aux cartes derrière un cartable. C’est un non-problème.

      4 : Une tablette tient 8h à l’aise (aucune journée ne dépasse 8h), et un PC portable, comme l’asus x205 a 12h d’autonomie.

      5 : Je suis pas trop d’accord avec l’explosage des yeux. Par contre c’est vrai que c’est moins agréable à lire. Encore que, c’est peut-être une question d’adaptation.

      6: Il y a en effet un coût de maintenance. Mais il est tout à fait possible d’utiliser un système de caution à récupérer à la fin de l’année si le matériel est en bon état.

      7
      : Protéger un accès internet, c’est facile. Si des lycéens arrivent à le craquer, c’est que c’est n’importe quoi. Et puis bon, soit on veut internet dans l’école (et alors pourquoi le limiter aux profs… ils sont sensé donner cours, et s’ils sont en salle de prof, on peut imaginer un accès filiaire), soit on en veut pas (et alors pourquoi en avoir un?)

      Par contre, le gros point que tu soulèves… c’est l’intérêt. Pour moi il est nul. Sans parler d’argent, juste l’idée. À part dans le cadre d’un cours d’informatique, j’vois pas bien en quoi l’utilisation d’une tablette/pc change quoi que ça soit. Laissez les lycéens écrire, il faut qu’ils en soient capables, et ensuite libre à eux de ne plus jamais utiliser qu’un clavier, une fois l’école finie.

      • 2sfhim

        1 – Si, les livres numériques fonctionnent mal. Sous forme de logiciels reprenant le contenu du livre et des choses en plus (vidéos, audio), ce qu’ils ajoutent est inutile et le logiciel n’est pas ergonomique du tout. Sous forme de PDF, sur certaines pages tous les espaces avaient disparu, des symboles en maths disparaissaient…
        2- Je l’ai déjà dit, et je sais de quoi je parle, ceux qui avaient des ordinateurs à 200€ galéraient à mort. Même les ordinateurs avec un Core I7 4 cœurs ou I5 (pas les modèles basse consommation) mettaient du temps à charger les livres, et ils coûtent bien dans les 500-700€ minimum, font entre 2/3 kg et n’ont une bonne autonomie.
        4- Eh bien si j’avais des journées de 8h au lycée, et puis une fois que tu rentres à la maison tu dois recharger ta tablette pour faire tes devoirs… L’exemple de l’ordinateur à 12h d’autonomie est mauvais, puisqu’il ne correspond pas du tout aux caractéristiques de puissance nécessaire ni de taille d’écran agréable pour lire les livres. Ben oui, sur un petit écran, on peut pas afficher correctement les schémas et autres graphiques. Donc on se retrouve bien avec des ordinateurs plus grands, bien plus puissants, et bien moins autonomes. Sauf à mettre 1000€ dedans.
        5- Explosage des yeux : on était plusieurs à s’en plaindre.
        6- Système de caution : impossible parce que l’Etat veux l’égalité pour tout le monde, donc un système de caution signifie que seuls les riches pourraient la payer et éventuellement perdre/casser la tablette. Ce qui serait alors injuste pour les moins riches.

        7 – Protéger un accès à internet, c’est facile quand on s’y connaît. Quand on voit la compétence de l’Education Nationale en informatique, c’est clairement pas pour tout de suite.

        • Vaykadji

          Depuis quand il faut un i7 4 coeurs pour faire tourner un ebook ? oO Je sors d’un cycle supérieur où j’ai fait toute la scolarité avec un eeepc, monocore 1,6ghz, 1Gb de mémoire vive et un écran 10 pouces.

          • 2sfhim

            Moi j’avais un Core i5 double coeur 2,4 Ghz et faire défiler les pages prenait du temps elles mettaient du temps à s’afficher, surtout en physique/chimie, svt et maths. Mes amis avec des ordinateurs semblables avaient le même problème, et pareil pour tous les autres. Et mon ordi 14 pouces coûtait 700€ hors promo et était au même prix que la concurrence. La plupart de ceux qui avaient des netbooks ont rapidement changé, car leurs écrans étaient trop petits pour s’en servir (définition trop basse et mauvais confort de lecture sur petit écran où justement on doit faire défiler souvent…) et les manuel numériques (qui n’étaient pas forcément des ebooks, justement) mettaient trop de temps à s’ouvrir et à faire tourner les pages.

          • nicolasd1991

            Ca dépend aussi des cours, moi en BAC Constru, j’ai besoin d’un pc pour faire tourner AutoCAD, heureusement qu’a l’école le cours est donné en local informatique. Pour les cours de metré, et topo aussi on est en local informatique.
            Du coup, j’ai ma tablette (nexus 7 2012) et un bloc de feuille + Bic/latte, et c’est tout. C’est agréable d’avoir un cartable vide.
            Et ca marche bien, je prend mes notes sur ma tablette, je dessine un petit schéma vite fait ou prend une photo du schéma au tableau, et quand je rentre a la maison, j’ai plus qu’a complêter mes notes, refaire proprement mes schémas. L’année passée je prenais toutes mes notes a la main et c’était vite lourd, avec les syllabus papier,… J’ai eu un peut de mal car temps d’adaptation oblige, puis après ça me viens naturellement.
            Je me demanderais presque si je passais a une nexus 9 (ou un ipad mini ?) pour plus de confort.
            Pour les PDF, ils passent très bien et au pire tu les exportes sur google play livre, ce qui les rendras plus léger et le rendu est identique.

    • badi

      “Et ceux qui avaient une tablette mettaient un temps fou pour atteindre la bonne page dans les gros manuels de physique-chimie pleins de schémas (plus de 10 minutes ! ), qui font 150 Mo.” Excuse-moi mais j’ai une tablette Note 8 et en allant dans le sommaire d’un ebook/epub, je rejoins n’importe quelle page en 3 secondes grâce à un outils magique que l’on appelle plus couramment index ou sommaire…” et j’ai déjà fait la même chose avec des PDF de magazines de 130mo, ça n’a pas pris plus de 10 secondes… C’est sûr que si on dit au enfant de rejoindre la page 299 en tournant une à une les pages ça prend bien 10 bonnes minutes… Et pour le fait de jouer avec une tablette à titre d’exemple sur iOS on peut délimiter le périmètre d’utilisation avec la gestion de profile, donc les problématiques de réseaux c’est bon faut arrêter, au lieu de synchroniser tout à tout va la maîtresse ramassera les tablettes en fin d’exercice et les corrigera à la récré ;)

      • 2sfhim

        Les manuels numériques, c’étaient soit à l’origine sous forme de logiciels dédiés reprenant le contenu du livre avec quelques gadgets en plus, puis la 2ème année des PDF. Il ne s’agit pas de petits Epub ou Ebook. Les profs n’ont jamais été débiles pour dire de tourner les page une par une, c’est juste que c’était impossible de faire autrement sur tablette. Excuse-moi mais je sais de quoi je parle. Et les 400 élèves qui les ont testé le savent aussi. Et parce que tu crois vraiment qu’une prof va ramasser 30 ou 40 tablettes de 300g ?!

        • badi

          Oui enfin si l’éducation nationale fait un appel d’offre avec les bonnes spécifications de base, ne t’inquiètes pas du format, les prestataires vont appliquer à la lettre et réaliser le cahier des charges sans soucis ;) dans le cas contraire des amendes sont applicables également ;)
          Non, pas ramasser mais c’est réalisable avec une application qui embarque de la synchro montante/descendante on peut facilement corriger des copies à distance sur tablettes “sans ramasser” physiquement ces tablettes, façon de parler bien évidemment ;) Comme si ton professeur ramassait ton ordinateur pour corriger ton email ^^, quel humour !
          “Et excuse-moi mais je sais de quoi je parle” aussi ;) Juste pour dire que les solutions existent mais après faut-il encore savoir les exprimer correctement et anticiper les bonnes évolutions.

  • Kalvin

    Je trouve qu’il faut évoluer… on pourra parler directement avec le professeur, se faire aider par un camarade via le Wifi, plus de papier jeté toutes les années, des erreurs dans les données et refaire tous les livres de tous élèves… Je trouve cela génial et je suis sûre qu’il faut pousser cet avenir là. Je pense fortement que que finalement ce sera bien plus économique dans l’ensemble. Une preuve irréfutable : qui de nos jours fait encore des exposés ou recherche à la bonne vieille bibliothèque.. je pense à 1% ? Internet est partout… alors pourquoi ne pas donner directement une tablette pour faire cela ?

    • bagi

      “Je trouve qu’il faut évoluer… ” Tu trouves vraiment que réduire l’écriture manuscrite va aider à une évolution toi ?
      “on pourra parler directement avec le professeur” ah bon parce qu’en classe les professeur ne sont pas accessible ?”
      “se faire aider par un camarade via le Wifi”: oui recopier les DM avant d’aller à l’école, comme si c’était nouveau, ou encore se faire aider sur MSN (anciennement) pour ses devoirs ^^, puis si tu veux de l’aide tu te déplaces à côté de la personne concerné directement comme si les élèves étaient enchainés à leur table personnelle XD.
      “plus de papier jeté toutes les années” ah bon, donc tu préfères augmenter la facture liée au coût du recyclage des appareils électroniques et tu penses vraiment que c’est un choix plus rentable, je ne pense pas du tout…
      “Je trouve cela génial et je suis sûre qu’il faut pousser cet avenir là. Je pense fortement que finalement ce sera bien plus économique dans l’ensemble”, économique pour la France peut être et encore à court terme vue l’obsolescence hardware (comme si les livres papiers demandaient la même logistique entre la maintenance , la mise en oeuvre etc…) et aussi plus économique pour continuer d’exploiter les usines qui font ces produits à l’étranger et faire travailler d’autres enfants ailleurs :D super choix mais je ne suis pas de cette avis là du tout !
      “Une preuve irréfutable : qui de nos jours fait encore des exposés ou recherche à la bonne vieille bibliothèque.. je pense à 1% ?” Et les exposés ya pas qu’au collège / lycée ou tu en fais ;) ça se poursuis après pour ceux qui ont pu aller voir ;)

      Et perso entre une bibliothèque et Wikipédia, je prendrai les sources des livres de la bibliothèque au moins un auteur est moins controversé (et encore) qu’une source collaborative modifiable par tout à chacun.
      Puis bon pour les bibliothèque si on suit ton idée, on a qu’à supprimer toutes celles des écoles / collèges / lycées / universités, c’est bien connu, plus personne n’en fréquente de nos jours, mais relis-toi sérieusement, j’ai l’impression que t’as pas du souvent y mettre les pieds pour sortir des inepties pareilles.

      • Nialas

        D’accord pour presque tout, mais sur un point Kalvin a raison, personne ne va jamais au CDI pour faire des recherches. C’est une personne qui les fait sur Wikipédia et la classe qui recopie ce qu’un tel a écrit. Même les 1% que Kalvin a cité sont abusés, 0,01% c’est plus correct.

        • The Twinkle

          Tu travailles aussi à l’INSEE pour avancer “0.01%”…
          La réalité c’est que t’es obligé au moins à partir du lycée si t’es en L ou des études supérieurs à lires, et à fréquenter des bibliothèques et des auteurs connus et reconnus. Pauvres bibliothèques. Si tu veux je te ramène une photo d’un bibliothèque où il reste a peine 1 chaise pour s’asseoir ? xD c’est pas très dur. ^^

          • Nialas

            C’est pas très dur, même au lycée oui, puisqu’il fait chaud au CDI. Mais au lycée force est de constater qu’à part quelques personnes, vraiment très peu vont se renseigner sur des livres, quand Google/Wikipédia nous donne ce qu’on veut en moins de 5 minutes, et je parle bien sur du lycée.

      • doggy310

        Je rajouterais juste un truc, le recyclage des appareils électroniques consiste encore largement à trouver un pays pauvre et à s’en servir de poubelle.
        Avec des produits pires que polluants en plus…

  • Guest

    J’ai beau ne pas être fan du ps et je ne cherche pas à les défendre mais les calculs semblent foireux
    3 milliards d’euros divisés par 3 millions d’appareils ça frôle les 1000€ par tablette… Même un ipad ne vaut pas ce prix

    Ou alors ce seront des prototypes avec CPU 16 coeurs en 512 bits, 8 go de ram et 2 to sur la sd…

    • itachi

      La maintenance est peut être incluse ?

    • Alliora

      C’est bien de troler, mais lire l’article en entier c’est mieux…

      Je cite: “Et les tablettes ne représentent pas un investissement énorme, c’est toute la logistique et la maintenance qui entourent ce déploiement qui sont très coûteux.”

      Mais en effet, trop compliqué de lire…

  • Stef80

    Inutile. Quand on voit aux Etats-Unis, convertis à la tablette depuis quelques années, se diriger vers des Chromebooks… En France, toujours un métro de retard ):

    http://www.nextinpact.com/news/88806-les-ecoles-americaines-achetent-massivement-chromebook.htm

  • Android77

    Ne vous inquiétez pas ça coûte rien puisque c’est l’état qui paye ! ;)
    Tout bon économiste du PS vous le certifiera ;)

    • dddd

      désinformation, merci…

  • THOR

    Il s’ en moque,ce n’ est pas son argent.
    Petit rappel,la dette publique dépasse 2100 milliards d’ euros.
    Une peccadille évidemment.

    • dddd

      Si Apple payait normalement ses impôts en France, il est probable qu’on pourrait acheter 3 tablettes par enfants et par an… et des IPads en plus.

  • Sofiane Nutella

    Pourquoi pas des Chromebooks ?
    Pas très chères, mieux pour la productivité, maintenance peu élevée, légers, rapides, sécurisés, les Google Apps.
    Je vois que des points positifs, les Américains ont essayés les tablettes, c’était un fiasco total.
    Maintenant de plus en plus d’école Américaine passe sous Chromebook.

  • Teddy

    Il continue de s’enfoncer sans arrêt ce Guignol… Il aura été le pire président que la France ait connue ! Il se fera lapider à la fin de son contrat ^^

    • emmanuel milcent

      Sarko n’a pas fait mieux voire pire, celui-là à part brasser du vent et jouer l’hyper excité… et Chirac pouvait pas faire mieux ni pire il n’a rien fait ou si peu :)
      Le pire président de l’histoire, quand ont voit ceux qui l’ont précédé depuis De Gaulle? euh, franchement, pas un n’a eu du mérite, et les candidats qui s’annoncent, entre les voyous (UMP), les incompétents (PS, Centre), ceux dangereux qui mettraient très vite le pays à feu et à sang et au ban des pays civilisés (MLP…), les utopistes… et avec l’Europe qu’on a actuellement qui nous mène à la baguette (a t-on le choix?)… on est bien mal barrés… et ça ne me fait pas rire

      • doggy310

        Félicitation ! Tu es la dernière personne a encore essayer de sauver Hollande de la noyade, tu as gagné… une augmentation d’impôts ! Encore bravo !
        Ce mec est la pire chose qui soit arrivé à la France depuis longtemps, c’est tout.

        • emmanuel milcent

          Pauvre gosse,c’est bien, tu répètes bien les opinions de tes parents, tu as bien appris les leçons de tes parents, j’espére que tu auras une belle prime pour ton argent de poche :)
          Plus sérieusement, je n’essaie pas de le sauver, mais cesse de faire l’autiste (ou alors t’es vraiment con si tu ne t’en rends pas compte), les autres ne valent pas mieux voire sont parfois vraiment pires (Sarko, MLP…) ou complètement irréalistes (Mélenchon…), de toute façon les seuls crédibles et ont de vrai compétences ne sont là que pour leur propre intérêt et ceux de leurs amis, et en plus obéissent aveuglement aux ordres de l’Europe actuelle (mais à t-on le choix ? MLP [pitié] ou Dupont-Aignan, s’ils étaient au pouvoir [pitié] ne pourraient faire mieux car la sanction économique serait telle qu’ils seraient vite ramenés à la raison et à s’écraser)
          Quand tu auras compris que de toute façon en faisant partie de l’Europe (telle qu’elle l’est actuellement) c’est elle qui dicte nos politiques et nos lois, si on passe outre on est immédiatement retoqués et obligés de s’aligner… le problème est qu’elle est très mal gérée et par des incompétents, au service en plus de l’Allemagne qui y dicte sa loi et fait tout pour ses seuls intérêts économiques (qui ne sont pas ceux de notre pays et de nombreux autres pays européens)

          • doggy310

            Un ramassis de conneries pareilles et c’est moi le gosse ?
            Et FYI j’ai jamais tenu compte de l’opinion politique de mes parents pour aller voter hein.
            Mais oui, l’Europe nous veut du mal, c’est la source de tous nos problèmes. Pour les gauchos les problèmes ils ont tous une source qui n’a rien à voir avec notre gouvernement, soit c’est un soit disant héritage de Sarko, soit c’est un soit disant héritage de la crise, soit c’est un soit disant héritage de l’Europe. Mais oui. Et après ce sera quoi ? “Ouais mais nan c’est pas le gouvernement Hollande, c’est la faute à pas de chance”. Alors que Sarko qui s’est mangé une crise économique mondiale lui par contre c’est que sa faute. Je ne dis pas qu’on a des bons politicards en France, loin de là, mais on a élu le pire. Ah non pardon, c’est l’Europe… Bref.

  • StRiKe

    J’imagine même pas l’état dans lequel seront les tablettes au bout d’un an… Il suffit d’aller voir rien que dans un lycée, le nombre de telephone avec un écran éclaté…

    • The Twinkle

      Les écrans on les préfère en étoile !

  • dddd

    Je suis vraiment impressionné de voir ces réactions sur un site de geek.
    Vous croyez vraiment que l’enseignement doit se passer du numérique ? C’est dingue !
    Encore sur le figaro avec tous les commentaires des vieux reac, je comprendrais, mais ici !

    Donc, pour vous, l’école dans 10 ans, c’est encore les 10 bouquins, le cartable, le compas et tout ça ? Je rêve.

    • 2sfhim

      Encore faut-il que le numérique et les enseignant soient à la hauteur, ce qui n’est pas le cas ! Plein de gens vantent le numérique, mais ils n’ont jamais testé, comme toi j’imagine, et ce sont les élèves qui subissent ! http://www.phonandroid.com/le-cout-des-tablettes-promises-par-francois-hollande-atteindrait-3-milliards-deuros.html#comment-1711613824

    • The Twinkle

      T’es à la masse. Y’a une différence avec capacité/possibilité et la réalité et le coût…

  • 2sfhim

    Remarque, la fabrication des appareils électroniques consiste encore largement à trouver un pays pauvre et à s’en servir comme source de main d’œuvre pas chère et à exploiter, sans respecter les normes de travail ni environnementales (rejet des déchets et autres). En fait les produits électroniques retournent d’où ils viennent quand ils sont en fin de vie…

  • Kandra

    Le problème du numérique est plus complexe qu’il n’y paraît.
    Le problème des tablettes, c’est qu’il s’agit d’un moyen de consultation, non de production. Même si elles disposent de claviers virtuels, ce n’est guère pratique, même pour des jeunes férus de nouvelles technologies. De plus elles sont fragiles, or les cartables sont traités souvent avec un égal mépris. C’est donc un problème à ne pas sous-estimer.
    Et elles demandent des aménagements spécifiques
    – des prises électriques dans les salles (car toutes les tablettes ne tiennent pas 8h, sans compter, celles dont la batterie va vieillir et les élèves qui n’auront pas pensé à la recharger chez eux)
    – une borne Wifi dans chaque salle ou presque (et que vont dire les associations de parents d’élèves toujours promptes à mettre des bâtons dans les roues)
    – les éditeurs de manuels scolaires doivent fournir des produits intéressants, stables, fiables et pas ultra-verrouillés. Or, ils ont tellement peur qu’un manuel soit piraté que les licences sont des licences à l’année, ou sur quatre ans (vous connaissez beaucoup d’établissements dans lesquels on change les manuels tous les 4 ans. C’est bien trop cher). Outre le fait que c’est fastidieux à installer (quand ça fonctionne d’ailleurs), que se passe-t-il en ça de réinstallation ? Il faut réactiver le serial number et on perd un temps infini.
    – qui se chargera de la maintenance ? Dans les départements ou régions les mieux dotés, il y a un technicien, qui oeuvre d’ailleurs sur plusieurs établissements. Mais dans bien des régions, il y a seulement des professeurs quasi-bénévoles à qui l’on attribue quelques heures, bien maigres au demeurant par rapport à la charge de travail. Leur ajouter quelques centaines de tablettes, c’est le fiasco assuré, à moins que l’Etat ait prévu des moyens techniques et financiers pour la maintenance.

  • hafrang

    Je ne vois pas l’intérêt d’utiliser des ordinateurs ou tablettes au collège, c’est inutile et ça coûte cher. En plus je pense qu’on ne peut pas confier ce genre d’objet à des élèves de 5ème et encore moins pour l’éducation !

  • kakashi4ever

    Mais oui , l’état à tellement de pognon qu’on peut ce le permettre…

    • The Twinkle

      L’état ? c’est les contribuables qui payent voyons sinon c’est pas drôle tu comprends…

  • jean-luc Mutabazi

    MDr alors qui voulait voir les tablettes arrivés dans les écoles?????
    Solution pour réduires ces couts faire de la pub pour les marques (ce qui est interdit ou déloyal si je ne m’abuse) ou sinon ne pas en introduire ce sera plus simple ^^

  • Paradize

    Mis à part le fait de faire mumuse avec la tablette… Elle ne servira à rien aux élèves…

  • jrem

    C’est vraiment débile comme idée. rien ne vaut un bon pc avec un écran correct, un pc coute moins que une tablette pour beaucoup plus de rentabilité et de puissance :p.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

En connectant plusieurs smartphones via les réseaux mobiles, il est possible d’égaler la puissance d’un serveur. Dans le cadre du projet Ubispark, les chercheurs de l’université d’Helsinki comptent utiliser cette puissance par le biais d’une application Android pour effectuer des calculs de grande envergure et remplacer les data centers.

a751c5a847bab2dd44ea5c8bfc803ba7|||||