Las Vegas : Google, Facebook et Twitter accusés d’avoir relayé de fausses informations !

Maj. le 3 octobre 2017 à 21 h 55 min

Après la fusillade de Las Vegas, qui a fait 59 morts et 527 blessés ce dimanche 1er octobre, Google, Facebook et Twitter ont relayé une information issue de plusieurs forums d’extrême droite qui identifiaient le tireur comme étant un certain Geary Danley. L’information a vite été démentie mais le mal était fait : l’homme était déjà épinglé sur le moteur de recherche Google, sur Twitter ainsi que sur la page Safety Check de Facebook ! 

las vegas google facebook

Ce sont probablement les algorithmes de Google qui se sont montrés les plus défaillants dans cette affaire. Le moteur de recherche a en effet affiché en tête des résultats de recherche liés à Geary Danleycet illustre inconnu, une capture d’écran du forum 4Chan qui clamait sa culpabilité. En plaçant ces résultats en tête des recherches, Google a permis aux thèses et aux fausses informations fomentées par l‘Alt-Right – l’extrême droite américaine- de se répandre comme une traînée de poudre sur la toile. Malgré la mise à jour de son algorithme en avril 2017, le moteur de recherche est tombé tête la première dans le piège des complotistes. Dans un communiqué plein de contrition, Google a affirmé qu’il comptait prendre de nouvelles mesures afin d’améliorer les choses.

Las Vegas : Facebook et Twitter, un véritable nid de fake news

Selon Le Monde, sur la page du safety check de Facebook, cette plateforme très utile qui vous permet de rassurer vos proches en cas d’attentat ou de catastrophe, le réseau social eu la mauvaise idée de relayer, parmi diverses sources officielles et fiables, certains liens pointant  vers des sites d’extrême droite. Une fake news, en provenance directe de l’alt-right américain, a ainsi pu trouver son chemin sur nos fils d’actualité : le tireur serait un militant anti-Trump. L’information s’est vite révélée entièrement fausse. Trop tard.

Mais le réseau social de Mark Zuckerberg ne s’est pas arrêté là : dans la section « Trending Topics » – une sorte de Google Actu, disponible uniquement aux States pour le moment-  Facebook a redirigé ses utilisateurs vers des sites de propagande liés au gouvernement russe, comme Russia Today et Sputnik. Malgré l’efficacité des modérateurs du réseau social – qui suppriment jusqu’à 66 000 publications nocives par semaine– les fakes news et les théories du complot sont parvenues à s’infiltrer parmi nos fils d’actu. Facebook a affirmé que son système de suppression de liens douteux a rencontré un couac et a été retardé.

Twitter, le réseau social aux 280 caractères, n’est pas en reste dans cette triste histoire. De nombreux tweets affirmant haut et fort la culpabilité de Geary Danley, et son affiliation supposée à des groupes communistes, islamistes, antifascistes ou fascistes, ont continué à se répandre, et ce, même après que la police ne soit parvenue à mettre la main sur Stephen Paddock, le véritable tireur. Même après cette arrestation, la twittosphère a continué d’épiloguer sur les affiliations de l’homme, alors qu’aucune revendication politique n’a en fait accompagné son geste ! Le porte-parole de Twitter a affirmé que des mesures allaient être prises dans les plus brefs délais.

Réagissez à cet article !
  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    Ce serait bien la première fois ! 😂

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
281153484d952ca8167cb3a0af7e802aww