L’armée américaine utilise encore des disquettes pour guider ses missiles nucléaires

Un rapport montre à quel point les systèmes informatiques de certaines administrations américaines sont obsolètes. Le plus inquiétant et le plus dangereux concerne l’armée américaine et son système de guidage de missiles nucléaires.

Utiliser une technologie qui a prouvé son utilité; c’est bien, utiliser une technologie qui est carrément d’un autre âge, c’est moins bien, surtout quand cette dernière est encore utilisée par les services de l’administration américaine. Et quand on lit le rapport, c’est assez accablant.

On parle ici de la plus importante qui soit : l’armée américaine. C’est un département qui possède un budget de 463 milliards d’euros en 2015, mais visiblement tout cet argent ne sert pas à moderniser leur système.

Imaginer donc qu’ils utilisent encore des disquettes 8 pouces, qui sont encore supportées par Windows 10, et un ordinateur vieux de 40 ans. Encore si c’était pour faire quelque chose qui n’a pas grande importance ça pourrait aller, mais là c’est l’ordinateur qui permet la coordination des forces nucléaires américaines et notamment des missiles à longue portée. Dans ces moments-là, on ne sait pas si on doit rire ou pleurer.

Sur la page « histoire » d’IBM, la société décrit cet ordinateur ainsi « Annoncé par la Division des Systèmes Généraux d’IBM le 16 novembre 1976, l’IBM Series/1 était un petit un ordinateur polyvalent« . Et s’il est toujours en place c’est tout simplement parce qu’il fonctionne encore explique le lieutenant-colonel Valerie Henderson, porte-parole du département.

Mais ce n’est pas tout, plusieurs autres départements sont concernés avec notamment le Département du Trésor, lui même qui gère les données fiscales des contribuables et des entreprises, qui utilise un système vieux de 56. Et contrairement à l’armée qui prévoit de moderniser tout ça en 2017, ce dernier ne prévoit aucune modernisation particulière.

Un paradoxe pour un pays qui réunit les plus grandes entreprises High-Tech comme Apple, Google, Microsoft ou encore Intel. Vous pouvez consulter tout le rapport juste ici. Pour finir ne rions pas trop vite, car on rappelle qu’en France l’aéroport d’Orly utilise encore Windows 3.1.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Si le système fonctionne sans faille, quel est l’intérêt, pour l’instant, de le changer pour un autre potentiellement faillible ?

  • eliot

    Où est donc le problème si le matériel est toujours opérant et efficace?
    Je préfère un système qui a prouvé sa robustesse durant des décennies qu’un système dernier cri pour lequel on a aucun recul sur la fiabilité.
    Et si en plus, il est plus sûre car moins vulnérable aux attaques actuelles, et moins cible de menace, je ne vois pas pourquoi s’en priver.

    Les mafia utilisent toujours le papier et crayon, bien plus fiable que le mail, Snowden a clairement montré que le courrier manuscrit est plus sécurisé que le courrier électronique, les services de protection du président russe ont bien passé une commande de plus de 20 machines à écrire mécanique en 2013, Daech utilise des pigeons voyageurs… Bref c’est souvent dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe !

  • bobi

    un gamin de 20 ans peux pas comprendre. En fiabilitees les meilleures machines sont les plus veilles. les centrales nuclaires et aeroport sont toujours sous windoss 3.1. Pas de reseaux sans fils et memes filaires et pas de bug

    • Rosebud

      Si tu savais a quel point nos centrales nucléaires sont vulnérables en terme de sécurité. Il y a une vétusté et une fragilité incommensurable à tel point que tous les pays voisins attaquent en justice la France sur ce point.
      Pour ton exemple de Windows 3.1, il y a des bugs justement. L’aéroport d’Orly n’est pas un cas isolé. Par contre, je te rejoins sur le fait que les attaques extérieures sont plus limitées que sur du software récent, fort heureusement.

      • Plumplum

        Les pays voisins attaquent la France… Genre les allemands ? Avec leur centrales à charbon parmi les plus polluantes d’Europe? Leur industrie chimique dont l’impact écologique se chiffre en centaine de milliards toute les ans? Et qui comme par hasard sont également de grand fabricants d’éoliennes?

        Certes, le nucléaire a ses défauts… Mais les allemands orientent leur opinion publique sur l’écologie à des fins économiques.
        Ils sont écolo quand ça les arrange. Quand ça les arrange pas, ils ferment les yeux!

        • Jérémie

          Et pour en rajouter, ils ne veulent pas acheter d’électricité à la France sous prétexte qu’elle est issue du nucléaire.
          Ils achètent donc de l’électricité à d’autres pays qui eux se chargent d’acheter de l’électricité à la France…

          • Rosebud

            Oui, tu as bien exprimé toute l’aberration des choix allemands.

        • Rosebud

          Entièrement d’accord mais la centrale française la plus dangereuse (les lobbyistes du nucléaire diront l’inverse) et la plus vieille se situe près de la frontière allemande. Pour les pays qui portent plainte, il s’agit donc de l’Allemagne, le Luxembourg, la Suisse et la Belgique. Il ne s’agit pas particulièrement de problème de pollution (même s’il faudrait se pencher sérieusement sur la fusion inertielle à mon sens) mais bien de sécurité. Si une centrale pète en France, c’est l’Europe toute entière qui est en danger et je le dis sans alarmisme. Tes petites pastilles d’iode ne te sauveront pas.
          Bref, on s’éloigne du débat initial.

          • Plumplum

            Pourtant la règlementation en terme d’environnement est particulièrement complexe en France… Tu veux élever 10 chiens, tu dois faire une déclaration en préfecture!
            Les arrêtés types d’installations classées pour la protection de l’environnement sont particulièrement drastiques, les seuils sont très bas (entrepôt de 5000m3 Bing tu déclares et tu as des règles constructives très contraignantes ainsi que les maîtrise complète de tout ce qui sort et qui entre, c’est très petit 5000m3).

            Alors je suis d’accord qu’en pratique, ce n’est pas appliqué à 100% et que quand tu visites des installations, il y a parfois des trucs bizarres

            Concernant Fessenheim j’ai beaucoup de famille qui habite à proximité… Les règles de constructions sont (ont été) elles aussi très contraignantes, entre les coefficients de sécurité sur les charges, celles sur les matériaux. Fukushima a remis Fessenheim sur la sellette. La comparaison est pourtant totalement délirante. Le problème Fukushima vient de la non prise en compte de la concomitance de 2 actions accidentelles (séisme+tsunami), c’était juste un prétexte pour reprendre une posture idéologique!

            Par ailleurs, les organismes de contrôles tournent en permanence…

            Côté centrale nucléaire, l’hypothèse sabotage me fait beaucoup plus peur que le défauts de construction ou de contrôle. Ceci dit la transition énergétique est importante, il s’agit de la faire de façon intelligente et sans évoquer de faux prétextes…

        • Rosebud

          Par contre, pour ce qui est de l’impact écologique lié aux produits chimique, la France n’a pas de leçons à donner. (nappes phréatique contaminé, pesticides qui se retrouvent partout, nous avons mêmes des mutations génétiques sur la faune et la flore, les français qui deviennent de plus en plus allergiques aux pollens ne vient pas uniquement du fait qu’on vit dans un milieu trop aseptisé. Enfin, par chez moi EDF à versé du Cesium 137 dans la Loire et on en retrouve à des taux très élevés jusqu’à aujourd’hui. Egalement, il y a du remblai radio-actif un peu partout en France bref j’en passe et des meilleures)
          Nous sommes les pires élèves européens et ce, devant l’Allemagne, à mon plus grand désarroi.

  • Mathieu

    Une machine pareille, non branchée au réseau qui plus est, ne cours pas grand risque de piratage informatique ^^

    • Ophi

      non les hackers de cette age de sont mort depuis longtemps !

  • Salva

     » C’est un département qui possède un budget de 463 milliards d’euros en 2015, mais visiblement tout cet argent ne sert pas à moderniser leur système. »
    Euh,… vous connaissez les black projects. ;)

  • shiver38300

    Mais c’est quand même une bonne idée ! Les futurs voleurs & pirates auront moins de chance d’effectuer leur magouille… vu qu’ils auront beaucoup de mal à utiliser les anciennes technologies. (exemple : Pour une partie des ados, la disquette ne représente que l’icône de sauvegarde de documents ! )

  • Manuel Morais

    Ou est le problème ???
    obsolescence exacerbé est un problème.
    Accepteriez-vous encore de rouler dans une Ford « T » ou pire de ne pas avoir l’eau courante au robinet !
    L’obsolescence génère des problèmes : de compétence (il faut savoir maintenir cette technologie), de disponibilité, de sécurité et surtout une quasi absence de SAV.
    C’est là qu’on voit que les administrations utilisent mal l’argent du contribuable.
    Il est même aberrant que des pays puissent maintenir des armes capable de faire disparaitre notre planète.

    • dimitir

      « L’obsolescence exacerbée est un problème », je vois pas en quoi c’est un problème, du moment qu’il y a des pièces de rechange, quitte à en fabriquer spécifiquement, des techniciens formés et compétents, un logiciel éprouvé. On ne parle pas ici d’un matériel grand public, de masse, avec une garantie de 2 ans. Il s’agit d’un matériel spécifique avec un cahier des charges spécifiques. Tant que ce dernier est toujours respecter, pourquoi changer le matériel. De plus on connait même pas la tache de ce matériel, si c’est pour du basique aucune raison de changer. Est-ce pour faire de simples additions, tu as besoin de changer ta calculatrice des années 50 éprouvée et acheter un ordinateur de dernière génération ?

      Le récent n’est pas la panacée, surtout que bon quand tu vois certains déboires des nouvelles technologies dans le domaine militaire, pas sûre que le récent soit mieux. Ex : le F35 qui cumule des milliards d’investissements et cumule les problèmes sérieux mettant en danger son utilisation, dernier en date le radar qui se coupe sans raison, après les soucis sur le siège éjectable, les canons, les trappes de carburant, le turboréacteur…

  • Kaïxo

    Pourquoi vous criez à la limite du scandale ? C’est tout à fait normal.
    Renseignez-vous bon sang !

  • Adarion 29

    Un vieux matériel n’est pas un problème, les grosses modification des OS actuel concerne essentiellement le design et le support de nouveau matériel. On l’a déjà vu avec air France et son windows 3.1 les systèmes obsolètes ne sont pas forcément critère d’inefficacité et la on parle d’armes nucléaire qui n’ont pour but essentiel que la dissuasions. Car si on venais à les utiliser un jour croyez moi un bug du système sera bien la dernière inquiétude du type qui à appuyé sur le bouton.

  • Rosebud

    Beaucoup de gens sur les commentaires se pensent malins en affirmant que plus c’est vieux, moins il y a de risque. D’un point de vue sécurité informatique, il est évident que les risques sont minimes. Après il ne faut pas confondre hardware et software. Un condensateur qui a 40 ans risque de lâcher plus facilement qu’une machine que l’on change régulièrement. Et par pitié, ne me parler pas de l’obsolescence programmé sur ces composants primaires. Imaginez un instant que mon exemple se produise pendant l’intégration des coordonnées de frappe nucléaire. On parle quand-même d’éradiquer une partie de la terre là. Il ne s’agit pas seulement d’avions qui restent bloqués à Orly à cause d’une défaillance de Windows 3.1.

    • Courgito Alf

      Attention tout de même, si les administrations se mettent à fonctionner comme le consommateur de base dans sa course à la dernière mode, ce n’est pas forcément idéal en terme de fiabilité : ce consommateur dépense beaucoup d’argent pour… essuyer les plâtres !

      Les utilisateurs de Windows, ou de voitures bardées d’électronique, comprendront…

      • Rosebud

        Il y a de l’ingénierie électronique dans tous types d’armes, qu’elles soient dissuasives, offensives ou bien défensives …qu’on se le dise mais je comprends tout à fait ton raisonnement. L’IEM ou le CHAMP (« Counter-electronics High-powered microwave Advanced Missile Project ») ne ferait pas aussi peur si notre technologie ne dépendait pas de calculs liés à l’informatique. Par exemple, sur un avion de ligne, je préfère qu’on dépense beaucoup d’argent dans l’entretien (électronique y compris), parce que là c’est des centaines de passagers qui essuient les plâtres comme tu dis.
        Je termine avec un exemple sur le software non mis à jour. (source Wiki)

        « Le 25 février 1991 un Scud irakien frappait les casernes de Dhahran, en Arabie saoudite, tuant 28 soldats du centre de commandement du 14e détachement de l’armée des États-Unis.
        Une recherche gouvernementale a indiqué que l’interception manquée de Dharan avait été provoquée par une erreur de logiciel dans son système de coordination. La batterie de missile Patriot de Dharan se trouvait en fonction depuis plus de 100 heures, avec le temps des erreurs apparaissaient dans le système décalant la position perçue de la cible avec sa position réelle, sur ces 100 heures l’erreur était proche d’une seconde, ce qui à la vitesse très importante du missile équivalait à un décalage de près de 600 mètres. Le système radar détecta bel et bien le Scud mais tous les missiles lancés le ratèrent inévitablement. »

  • Courgito Alf

    Les machines anciennes sont parfois plus fiables ! On ne doit pas rechercher la nouveauté à tout prix sachant comment les produits sont testés aujourd’hui…

    En revanche, pour les disquettes, il y a effectivement mieux comme support durable…

  • slayers84

    Quant on voit la facilité sur laquelle les données sur une disquette peuvent être corrompus, ça fait peur :/

    • Ophi

      ça doit être le logiciel qui est sur disquette je pense.

  • lecliqueur

    Au moins si on leur vole les disquettes personne ne pourra les lire puisqu’il n’y a plus d’ordinateur aussi vieux ailleurs que chez eux :-)