L’application Crossover pour utiliser des applications Windows sous Android

L’entreprise Codeweavers est en train de mettre en place une version de son application CrossOver permettant de faire fonctionner des logiciels Windows sur tablettes Android. Si pour l’instant, le processus n’en est qu’à ses début et ne concerne seulement que les terminaux aux puces x86, cette portabilité atteindra progressivement les architectures ARM.

tablette windows android

CrossOver peut rappeler cette tablette Android sous Windows 8.1 et faire penser à un nouvel émulateur de Windows mais les choses sont un peu plus spécifiques. L’application est basée sur le logiciel Wine, capable d’émuler l’environnement Windows sous système Unix à la différence qu’ici, CrossOver ne cherche qu’à faire fonctionner les logiciels du système de Microsoft, ses fichiers exécutables.

Si l’on reprend l’histoire et la chronologie d’Android, on voit que lui aussi est construit sur un noyau Linux, lui-même basé sur le système Unix, alors Wine peut fonctionner sous l’OS de Google. Voilà pourquoi Codeweavers annonce sortir gratuitement d’ici la fin de l’année une version bêta de son CrossOver. Cette version sera uniquement opérationnelle sur les tablettes dotées de puces d’architecture x86, inévitables pour exécuter le code Windows.

CrossOver Windows Android

Un des avantages apportés par CrossOver est qu’il permettra aux tablettes de faire fonctionner des applications que ce soit en 16, 32 ou 64-bits, une particularité que même Windows ne permet pas, donnant le choix entre 16 et 32 ou 32 et 64 bits. Un autre avantage est qu’en proposant une implémentation des API de Windows, il n’y aurait plus besoin de ses licences pour l’activation de ses logiciels.

Tous les logiciels Windows ne pourront bien évidemment pas être adaptés, notamment à cause de la dalle tactile des tablettes Android nécessitant des éléments spécifiques. Pour ce qui est de la compatibilité avec les architectures ARM, une combinaison entre les logiciels Wine et Qemu est en cours de développement.

Pour faire fonctionner CrossOver, il faudra un terminal disposant d’au moins 2 Go de RAM. Des applications clamant pouvoir faire tourner Windows sous Android avaient déjà fait surface mais proposaient une expérience peu attractive. Codeweavers travaille à l’adaptation d’un maximum de programmes pour Android et Wine s’occupe de l’adaptation pour ARM.

via/via

 

Réagissez à cet article !
  • Soli

    Nova launcher peut fonctionner sur winphone now ?

  • crachoveride

    C’est sympa mais c’est surtout l’inverse qui serai intéressant, ou au moins un partenariat entre Google et Microsoft au moins :)

  • p3rn3l

    Oui enfin vu la faible puissance des SOC sur GSM (c’est normal) le résultat risque d’être pas loin de la catastrophe même pour un simple logiciel de base.

    • tikilou

      Allez donc dire ça au Soc Intel du Zenfone 2 ze551ml avec son [email protected] qui poutre méchamment…

      Mon Zenbook UX32VD (un pc portable haut de gamme) sous Android x86 4.4 r3 installé dessus, obtient un score de 68 000 points environ sous Antutu, là ou l’Atom du Zenfone 2 culmine à 51100 points sous Android 5.0+ZenUI… Pas si énorme que ça la différence, entre le Core I5 et sa HD4000 et l’Atom Z3580 associé au PowerVR G6430, on pourrait s’attendre à beaucoup plus en réalité…
      Le PC comme le smartphone, sont tous deux équipés d’une dalle 1080P 16/9 (même si la taille diffère), et de 4Go de ram…

      • p3rn3l

        Je connais les Zenbook (j’ai un UX303 Broadwell) mais sache que Android X86 n’est pas optimisé contrairement aux versions « OEM » et que Android gère pas ou peu l’hyperthreading donc ton vu que ton CPU est Dualcore et que l’optimisation n’est pas là le Quadcore « optimisé » est très bon ce qui est logique mais en rien significatif

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google : découvrez 2 nouvelles applications photo étonnantes pour Android

Google présente deux nouvelles applications photo étonnantes pour Android, découvrez notre prise en main de Storyboard et Selfissimo. Chacune joue un rôle différent, l’une permet d’obtenir des images à la manière d’une bande dessinée en partant d’une vidéo, tandis que la seconde se concentre sur les selfies comme l’indique son nom.